Patriotisme

32

16 juillet 2018 par ifeelblue

drapeau

Je n’ai jamais été fière d’être Française. Je n’ai jamais vraiment fêté le 14 juillet, je n’ai jamais soutenu une équipe sportive uniquement parce qu’elle représentait mon pays, je ne connais pas les paroles de la Marseillaise. Pour être honnête, j’ai réalisé que j’étais attachée à mon pays uniquement lorsque j’ai quitté la France.

A contrario, j’ai plusieurs drapeaux du Canada, je fais toujours quelque chose pour célébrer le 1er juillet et j’ai été émue aux larmes quand je suis devenue Canadienne.

Peut-être cela s’explique-t-il par le fait que le Canada est un pays dans lequel j’ai choisi de vivre, alors que je n’ai pas choisi d’être Française. Je ne me plains pas, loin de là, car je sais la chance que j’ai d’être née dans ce pays. Et, pour être partie, je sais aussi que je suis profondément Française.

Dernièrement, je me suis interrogée sur les différences culturelles en matière de patriotisme. En Amérique du Nord, il n’est pas rare de voir des drapeaux accrochés aux maisons 365 jours par an. En France, même un 14 juillet, les drapeaux ne sont exposés qu’à la façade des mairies. Il faut dire que le patriotisme en France a souvent des relents de fascisme… À quoi est-ce que tout cela tient?

Bref, tout ça pour dire que je n’ai absolument pas suivi la coupe du monde de foot. Je m’en fichais en 1998, je m’en fiche toujours autant aujourd’hui.

 

[Photo by Andrew Butler on Unsplash]

Publicités

32 réflexions sur “Patriotisme

  1. Ginie dit :

    Contente de ne pas être la seule à penser ça et à ne pas avoir suivi le match ^^

  2. Edgar dit :

    Je suis fière/contente d’être française quand je suis à l’étranger. En général.
    Parce que j’avoue que quand j’étais dans ma fac afro-américaine, et que le prof d’Histoire des Noirs aux US a démarré son premier cours de l’année par un enregistrement audio de 15 minutes sur lequel on entendait un esclave africain se faire battre parce qu’on lui demandait quel était son nom et qu’il refusait de dire le « bon » (il donnait son vrai nom africain, pas le nom « américain » qu’on lui avait attribué à son arrivée), et que le prof a enchaîné en rappelant la responsabilité des grands pays européens dans la traite des noirs… bah, j’ai pas été bien du tout… J’enviais un peu ma collègue japonaise ou mon collègue tunisien !

    Le patriotisme en France est très connoté négativement, c’est vrai que c’est dommage. Ya pas mal de militants politiques qui essaient de « réhabiliter » les symboles français. Mais quand c’est plutôt la droite élitiste qui s’en charge, ça n’arrange rien.

    En tout cas, je me demande si tu as été taxée de « rabat-joie » ces derniers temps ? ^^
    Parce que twitter a été assez insupportable à ce niveau ces dernières semaines. Si tu ne partageais pas la sacro sainte liesse populaire, et que tu avais le malheur de rappeler que « le foot, bon… en terme de valeurs, tout ça… » et que « la Russie, quoi… », tu te faisais limite insulter. Faut pas juger ceux qui aiment le foot, mais on ne se prive pas de juger ceux qui ne font suer personne mais qui refusent de partager une certaine lobotomie collective… ^^

    • ifeelblue dit :

      punaise, l’enregistrement devait être insoutenable… et c’est clairement une partie pas du tout glorieuse de notre histoire en tant qu’ancienne « grande puissance », il n’y a vraiment pas de quoi être fier…

      pour twitter, je n’y suis allée que très très rapidement ces derniers temps, précisément pour les raisons que tu mentionnes. Le nombre de tweets moralisateurs que j’ai vu passer… enfin, en même temps, tweet + moralisateur, ça va ensemble, c’est un peu la base de Twitter… -_-

      bref, du coup j’ai même pas essayé, quand j’ai vu l’ambiance, je suis repartie aussi sec!

      • Edgar dit :

        Non pas fier… après ce prof était spécial, j’avais fini par me prendre la tête avec lui. Aujourd’hui, je ne sais plus trop où j’en suis par rapport à ses opinions. Je crois que je serais pas contre débattre à nouveau avec lui, dans le contexte de « black lives matter », etc. ^^

        Oui c’est clair… entre les threads et les tweets judgemental et agressifs… je crois que je suis partie pour de bon !

        • ifeelblue dit :

          je te comprends… y a des trucs que j’aime bien sur Twitter mais y a tout une facette que je déteste…

          • Edgar dit :

            Là encore, et je ne sais pas si c’est objectif, j’ai l’impression que c’est une dérive récente… Au début, twitter c’était mignon, des communautés, de l’info. Maintenant les gens s’en servent pour critiquer/dénigrer/attaquer des inconnus, ça me gêne vraiment. (et je viens de regarder un épisode de « Black mirror » sur le sujet qui m’a bien confortée dans ce sentiment de malaise !)

      • Edgar dit :

        Je précise juste un truc : le prof, c’était du style à dire à ma coloc péruvienne « you’re one of ours » après qu’elle lui a dit que sa grand-mère était en partie noire (colonisation, esclavage, tout ça tout ça). Il avait un côté laveur de cerveau que je trouvais un peu dangereux.

  3. elle a 40 ans dit :

    Avant de partir à l’étranger, je n’avais jamais eu de drapeau Francais, mais les écoles internationales organisent régulièrement des journées où chaque élève porte les couleurs de son pays. On s’est donc équipé. Je n’ai jamais ressenti le besoin de clamer haut et fort cette appartenance mais il y a eu les attentats et cette sensation que notre chère liberté est finalement bien fragile. Alors ce drapeau j’ai appris à le respecter un peu plus mais toujours pas le foot. Je suis contente de voir des gens heureux et souriants mais j’ai du mal a comprendre cette joie.

  4. anickanouck dit :

    « En Amérique du Nord, il n’est pas rare de voir des drapeaux accrochés aux maisons 365 jours par an. En France, même un 14 juillet, les drapeaux ne sont exposés qu’à la façade des mairies. » intéressante réflexion!

  5. Eva dit :

    C’est seulement depuis que je vis au Japon que je me sens vraiment Française et que je suis fière de l’être, encore plus d’être alsacienne.
    J’ai peu être rater l’acticle où tu en parles, mais pourquoi as tu voulu prendre la nationalité canadienne ? Ça ne me viendrait jamais en tête de vouloir avoir la nationalité japonaise, d’autant plus qu’ici la double nationalité d’existe pas, chose qui j’espère sera modifié d’ici que mon fils ait l’âge de choisir entre sa nationalité japonaise et la française.

    PS: Moi aussi je n’ai pas suivi le match ^^

    • ifeelblue dit :

      ah pourquoi est-ce que tu ne voudrais pas la nationalité japonaise? si la double nationalité était possible, ça changerait la donne ou pas?

      pour ma part, le Canada est mon pays de cœur, j’adhère à ses valeurs, j’y ai vécu des étapes importantes de ma vie, du coup je m’y sens profondément attachée 😉

      • Eva dit :

        Comme dit cette idée ne m’a jamais traversé l’esprit. Le Japon m’a vu / fait devenir la femme que je suis, je m’y suis mariée et y est devenue mère, mais malgré ces grandes étapes je n’en vois pas l’utilité. Je suis et reste Française, de plus après 7 ans je n’adhère toujours pas à la mentalité japonaise. Je ne m’y vois honnêtement pas vieillir.

  6. C’est clair que le patriotisme en Amérique du Nord est plus évident et je pense qu’à force d’être dedans, on a envie nous à notre tour, de mettre en avant nos origines.
    Alors, tu vois je n’ai jamais eu de drapeau ou de pins français et pourtant j’en ai plein pour le Canada.
    Le foot, je suis ça tous les 4 ans, je trouve ça beau la coupe du monde, alors je peux te dire que j’étais à fond !!! 😀 Et du coup, pour la première fois de ma vie j’ai acheté un drapau français qui m’a d’ailleurs couté un bras !! 😀 Que j’ai accroché à ma voiture pendant la coupe du monde, Alors j’ai appris à être fière d’être française depuis que je vis à l’étranger !
    Mais dès que j’entends les choses horrible de l’histoire, je me fait alors toute petite… mais bon pour les anglais aussi ça doit être pareil !

    • ifeelblue dit :

      ouais toutes les anciennes « grandes puissances » sont dans le même panier :S

      ahah c’est marrant j’ai l’impression qu’on découvre notre attachement pour nos racines une fois qu’on est à l’étranger!

  7. Melgane dit :

    Je pense que suivre la Coupe du Monde ce n’est pas montrer son patriotisme. En revanche le lieu « foot » et plus précisément le lieu « Coupe du Monde » est un endroit où tout à coup on peut afficher des drapeaux sans que les gens pensent que l’on est d’extrême droite ! C’est assez intéressant comme phénomène, de voir que les drapeaux fleurissent tout à coup !

    • ifeelblue dit :

      pas forcément suivre la Coupe du Monde, mais soutenir une équipe juste parce que c’est l’équipe de son pays (et non parce qu’on aime les joueurs qui la composent par exemple), là pour moi ça relève du patriotisme… ou plutôt du chauvinisme 😀

      • Melgane dit :

        Hmmm… oui, il y a un peu ça… mais ça n’empêche pas de soutenir aussi des athlètes qui ne sont pas de notre pays. Par exemple j’adore Peter Sagan et Sam Kendricks, ce qui ne m’empêche pas d’adorer aussi Renaud Lavillenie (j’avoue par contre qu’en cyclisme j’ai du mal à trouver un petit favori français).
        Mais quelque part je pense que c’est sain de soutenir son équipe ou son athlète parce qu’il représente notre pays. Ce qui ne l’est pas c’est de ne pas reconnaître quand l’adversaire est plus fort et qu’on ne pouvait rien y faire (c’est là où commence le chauvinisme).
        Je pense que des personnes qui ne soutiennent jamais les sportifs de leur pays juste parce qu’ils sont de leur pays… comment dire… c’est ni mieux ni moins bien, mais je pense que ça traduit un rapport « original » (à défaut de trouver un autre mot) à ce pays et à la manière dont on voit le patriotisme. Après, il ne faut pas non plus être dans l’extrême et traiter les autres de nuls, ou ne pas voir quand nos propres joueurs font des fautes.

        • ifeelblue dit :

          « je pense que c’est sain de soutenir son équipe ou son athlète parce qu’il représente notre pays. » -> pourquoi? (je pose vraiment la question hein, y a pas de cynisme dans mon pourquoi!) J’avoue que je vois pas en quoi c’est sain.

          et sinon, je connais aucun des noms que tu as mentionnés, je crois que ça en dit long sur ma culture sportive 😀

          • Melgane dit :

            Même pas Renaud Lavillenie ?

            Je ne saurais pas trop expliquer mais… comme je disais après, les personnes qui ne le font pas doivent avoir un rapport original, différent de la moyenne, au patriotisme enfin… après il ne faut pas tomber dans l’extrême non plus, hein, et devenir chauvin et ne plus voir les fautes des gens que l’on soutient et tout mais… le fait de soutenir des gens juste parce qu’ils sont du même pays… je sais pas trop comment dire… c’est une traduction d’une espèce de solidarité, de sentiment d’appartenance, de groupe, de fierté du pays, d’être content d’être représenté, je pense. Ce n’est pas malsain sauf si ça se transforme en chauvinisme. Mais moi je trouve ça plutôt rassurant des personnes qui soutiennent leurs joueurs juste parce qu’ils sont du pays. Parce que ça veut dire que l’on se sent appartenir à ce pays, enfin… qu’il y a cet esprit de groupe, cette solidarité. Après évidemment ça veut pas dire que les personnes qui ne le font pas sont malsaines ou irrespectueuses, ou ne méritent pas la nationalité dudit pays, hein ! On a tous un rapport différent au patriotisme. Mais je trouve que soutenir des gens de son pays parce qu’ils sont du pays ça démontre que l’on est quand même content de son pays et qu’on veut que ses représentants réussissent. Mais si on ne le fait pas ça ne veut pas dire qu’on n’est pas fier de son pays, bien entendu, c’est juste que la fierté (si on peut appeler ça comme ça) prend sans doute une autre forme. Et ça ne veut pas dire non plus qu’on ne peut pas s’amouracher de sportifs d’autres pays.

            • ifeelblue dit :

              même pas, non. J’ai zéro intérêt pour le sport 😉

              merci d’avoir pris le temps de développer, je vois ce que tu veux dire!

              • Melgane dit :

                Et j’ajouterais, parce que je viens de lire quelque chose dans le National Geographic d’Avril dernier, que ça vient du cerveau. Le cerveau cherche automatiquement les groupes d’appartenance. Il existe un test pour ça. Tu mets quelqu’un dans une IRM, tu lui montres les visages de personnes de deux groupes (par exemple le groupe des Cerises et le groupe des Poires), sous les photos il y a écrit à quel groupe appartient la personne. Tu assignes un groupe à la personne qui est dans l’IRM, tu lui dis « tu fais partie des Cerises », et là tu te rends compte que la personne a de meilleures opinions, enfin… est plus attachée aux personnes du groupe des Cerises. Juste parce qu’on t’a dit que tu étais une Cerise. Donc quand on présente une équipe ou un athlète comme étant « de France » ou « concourant pour la France » le cerveau te dit « OK, c’est un mec de ton groupe, soutien-le ». C’est très con, mais le cerveau cherche toujours de nouveaux groupes auxquels te faire appartenir, et il accorde beaucoup d’importance à ça !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :