Écrire pour soi

55

5 février 2017 par ifeelblue

pause

J’ai les doigts un peu rouillés, je ne suis pas sûre de me souvenir de mon mot de passe sur WordPress et j’ai peur que mon blog sente le renfermé.

Je me suis surprise à penser à mon blog ces derniers temps. Je me suis aussi surprise à aller jeter un coup d’œil aux sélections d’Hellocoton (principalement la rubrique « cuisine »). Je me sens tiraillée entre l’envie de me remettre à écrire ici et l’envie de tout fermer pour de bon. Je crois que je n’assume pas mes écrits, mon manque de pudeur, tout ce que je dévoile et la futilité de la chose.

Et en même temps, ce blog m’a apporté des trucs chouettes. Je regarde parfois les photos de mon défi « Une photo par jour pendant un an », je les aime bien et elles me renvoient à une période de ma vie que je chéris. Je pense aussi aux commentaires laissés sous un billet en particulier qui m’avaient fait un bien fou.

Peut-être que j’ai juste besoin d’écrire pour vider mon sac sur certains trucs. Peut-être que j’ai besoin de retrouver mon petit sanctuaire virtuel. Sans y consacrer autant de temps qu’avant. Sans y accorder autant d’importance qu’avant. Sans me mettre la pression comme avant.

Photo credit: Foter.com / CC0

Publicités

55 réflexions sur “Écrire pour soi

  1. Je suis pour ma part ravie de te retrouver ici. Il y a toujours un moment où on se met trop la pression, je ne sais pas trop pourquoi. Oui, il faut écrire quand on en a l’envie, c’est égoïste, écrire ! Il n’y a aucune honte à ça 🙂

  2. Ginie dit :

    Voilà tout le sens que prend un blog : écrire par besoin et non par obligation ou pour les statistiques 😉 Des bisous

  3. Melgane dit :

    Non c’est sûr, tu n’as pas besoin de te mettre la pression. Si tu as besoin d’écrire, écris, mais il n’y a pas de règles, de dead line, de nombre d’article à tenir par mois… 🙂

  4. tania dit :

    sans pression
    écris comme tu le sens
    contente de te retrouver

  5. carrie4myself dit :

    C’est ton blog; tu l’entretiens comme tu le ressens 😉
    En tout cas: Welcome back!

  6. lavisdejo dit :

    Cet article reflète tout ce que je ressens actuellement. Je me demande si je vais continuer le mien… peur de mes écrits, de mon impudeur également…

  7. Camille dit :

    En tous cas, c’est bon de te lire, peu importe à quoi ça mène par la suite 🙂
    J’espère que tu retrouveras le plaisir d’écrire, et de partager tes mots.

  8. pomdepin dit :

    Ça fait plaisir de te retrouver

  9. Distrayante dit :

    Je pense qu’il ne faut pas se mettre la pression, et ne pas se poser de question. Poste quand tu en ressens l’envie, et c’est tout 🙂
    Et si tu ne souhaites plus avoir de blog, garde quand même tes articles en brouillon, histoire de pouvoir revenir si tu le souhaites 🙂

  10. Marianne dit :

    Je comprends, je viens seulement écrire quand je suis triste, ce qui donne à mon « blog » une tonalité peu joyeuse et très irrégulière (ça, heureusement !), et j’ai parfois du mal à assumer, après coup, mon manque de pudeur sur ce que je raconte (et qui me paraît dérisoire une fois passé). Mais ça me fait un bien fou, et je reçois par surprise des jolis commentaires ou petits mots, la magie d’internet, et je crois que c’est bien ça le principal ! Si l’envie d’écrire te reprend à nouveau, je serai contente de te lire 🙂

  11. Ça fait plaisir de te retrouver ici !
    Pour ce que tu n’assumes pas, dis toi que ton blog a évolué avec toi…
    Écris ce que tu as envie et quand tu en as envie sans le mettre la pression… il n’y a pas de règles ! C’est comme tu en ressens le besoin 🙂

    • ifeelblue dit :

      oups désolée je viens de voir ton commentaire, pour une raison que j’ignore il était dans les indésirables… :/
      c’est vrai, tu as tout à fait raison de parler d’évolution!

  12. La Carne dit :

    Je suis tellement contente de te relire par ici. Il y a peu c’était ton anniversaire il me semble (source Facebook) (bon anniversaire! 🙂 )… j’ai eu envie de t’envoyer un petit message et je n’ai pas osé… alors te revoir ici… me ravie! 🙂
    Je connais ce sentiment… de trop dire, d’impudeur… ton anonymat te protège pas mal… tu peux toujours supprimer des billets après coup… ou écrire des billets éphémères… juste pour vider ton sac…
    Tu dis les choses si bien que je n’y ai jamais rien vu « d’inassumable »… mais je sais bien que le sentiment est différent quand on est concerné.
    Enfin bref. Contente je suis.

    • ifeelblue dit :

      merci merci merci ❤
      j'ai pensé à toi aussi dernièrement, j'ai eu du mal à trouver ton blog, t'as changé d'url non? j'ai cru que tu avais tout arrêté toi aussi!

      • La Carne dit :

        Je ne comprends pas pourquoi quand on clique sur mon avatar ça n’arrive plus sur le blog… prout… j’ai changé d’url (adresse?) en effet. http://www.lacarne.blog parce que j’ai perdu le précédent… ne l’ayant pas renouvelé dans les temps… pensant arrêter… 🙂 pour les mêmes raisons que toi… ce sentiment d’impudeur… de trop en dire… la futilité… et puis ce sentiments que rien de ce qui n’est échangé sur la toile est totalement vrai, puisque pas matérialisé… et puis comme toi… finalement j’y tiens à mon petit chez moi… même si je m’y perds parfois. 🙂

  13. Linaa dit :

    Quelle belle surprise de découvrir ton article dans mon fil de lecture !
    J’ai aussi des passes où j’assume mal certains textes que j’ai pu publier, mais je crois qu’il ne faut pas perdre de vue que si on a écrit telle ou telle chose, à tel moment, c’est sans doute qu’on en ressentait le besoin, l’envie ou que sais-je encore 😉
    Quoiqu’il en soit, il faut essayer de se rappeler pourquoi on écrit, et que ça ne devienne surtout pas une obligation, ça doit rester un plaisir 🙂

    • ifeelblue dit :

      oui, toi aussi tu te livres beaucoup sur ton blog, ce sont toujours les billets les plus durs à assumer je pense, ceux où on se met à nu.

      • Linaa dit :

        C’est tout à fait vrai. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle, contrairement à d’autres, je ne me verrai pas bloguer « à visage découvert ». Surtout que je suis quelqu’un d’assez réservée et pudique dans la vie de tous les jours. Après, je pense que l’écriture reste une forme de thérapie, un besoin de partager des choses 😉

  14. Kenza dit :

    You’re back ❤️

  15. sweetiejulie dit :

    Je pensais à toi il y a quelques jours, et je suis bien heureuse de te retrouver dans ce texte. Ne te pose pas de questions, et écrire comme bon te semble, quand tu peux/veux et sur le sujet de ton choix. Après tout, nous ne pouvons pas juger ! J’espère que tu vas bien, la petite doit grandir 🙂 ❤

  16. anickanouck dit :

    On ne se connait bien peu, mais moi aussi tu m’as manquée. Contente de te retrouver, tu es une blogueuse inspirante!!

  17. anickanouck dit :

    (mais pas de pression, hein!)

  18. Doume dit :

    Hey tu es de retour ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :