Choc culturel inversé

52

21 juin 2016 par ifeelblue

choc

Au Canada, il était fréquent qu’on m’aborde dans la rue quand je promenais mon chien pour me dire en vrac qu’il est beau, qu’est-ce que c’est comme race, oh le gentil chien-chien. Quand j’emmenais Mini Blue chez le médecin, ce dernier interagissait toujours avec mon bébé. Et je ne parle même pas d’inconnus dans la rue ou dans les magasins qui avaient toujours un petit mot gentil à son attention.

En France, j’ai l’impression que les gens en ont juste rien à foutre. Le médecin ne va même pas me demander le nom de ma fille. Un jour, nous étions dans un café et il y avait à la table d’à coté un jeune couple avec un bébé. Ils nous ont regardé comme des extraterrestres quand nous avons osé leur demander l’âge de leur enfant.

Aucune interaction. Aucune conversation. Aucun intérêt?

Les gens imposent-ils cette distance par respect d’autrui, pour ne pas se mêler de ce qui ne les regarde pas? Ou est-ce qu’ils s’en foutent, tout simplement?

Quoi qu’il en soit, ce comportement me choque et je regrette le côté chaleureux des Canadiens.

 

Photo credit: Silvia Sala via Foter.com / CC BY-NC-ND

Advertisements

52 réflexions sur “Choc culturel inversé

  1. zenopia dit :

    Tu m’étonnes… c’est marrant ici, enfin en tout cas dans la région où je vis, pas de problème pour aborder les gens… Après, je ne peux pas parler de Bxl ou de la région flamande mais du côté francophone du pays… Bon, en même temps, perso, je fais la causette à tout le monde (ce qui désespère le barbare ^^) Bisous

  2. stéphanie dit :

    J’avais l’impression que tout le monde agissait comme ça, autant envers les chiens qu’envers les bébés. Je ne croyais pas que c’était différent en France. Je te t’envois plein de chaleur canadienne! 🙂 xxx

  3. Sophie dit :

    Le français est individualiste. 🙂 C’est en allant au Québec que je me suis vraiment aperçue de la différence criante. Les Belges aussi sont chaleureux, les gens du Nord de la France le sont aussi.
    C’est culturel je crois. Le Français a peur de l’autre.

  4. Edgar dit :

    Je pense que ça dépend aussi des gens… Mon médecin parle au bébé et nous parle des siens, l’ostéopathe aussi. Les gens s’adressent à nous pour nous parler de lui, dans les salles d’attente ou sur les parkings. Je ne dis pas que c’est systématique, mais on s’était fait la réflexion récemment qu’avoir un bébé faisait que les gens entraient davantage « en contact » avec nous, comme si c’était un bon « prétexte ». Et ça nous faisait plaisir.

    Après, j’imagine qu’en comparaison avec le Canada/USA, ça doit paraître « pauvre ». Surtout si les gens sont plus fermés par chez toi. 😦

    • ifeelblue dit :

      il faut dire que les 2 dernières années, j’ai vécu dans une partie du Canada où les gens ont la réputation d’être particulièrement gentils et chaleureux (et j’ai pu le vérifier) donc c’est un peu la douche froide ici :S

  5. Melgane dit :

    Je pense que c’est peut-être effectivement pour ne pas paraître irrespectueux, voire intrusifs dans la vie d’un inconnu. Je pense que je n’oserais jamais demander l’âge d’un bébé… (en même temps moi et les interactions sociales…). Des fois je me dit « oh il est mignon ce bébé » mais jamais je n’oserais le formuler à voix haute pour complimenter les parents ou quoi que ce soit…

  6. Margarida dit :

    Je ne sais pas si je suis « apte » à donner mon point de vue mais comme je suis plutôt bavarde…et bien, je vais le faire 🙂 En effet, je pense qu’il y a quelque chose de culturel. Ici, le Français « standard » est plutôt réservé, je crois que par peur d’être irrespectueux et intrusif (comme le dit un autre commentaire) mais parfois le côté chaleureux me manque vraiment. Ayant aussi vécu en Belgique et même si je sais qu’il n’est jamais bon de comparer, je pense que les Belges sont plus « proches » que les Français, par exemple. Ici, quand je vais dans un commerce, dans un transport en commun, etc. c’est souvent moi qui engage la conversation, souvent je n’ai que des « oui », « non » ou un petit sourire en retour… quand j’ai vraiment une conversation, je me sens hyper heureuse, comme si j’avais gagné une médaille 🙂

  7. pomdepin dit :

    Les anglais sont quelques part entre les deux alors!

  8. Wala dit :

    C’est drôle, pour ma part il m’arrive ici de regretter la France car je trouve les Suédois trop distants. Par exemple, il y a un petit magasin de déco dans ma rue où nous avons acheté tellement de choses que nous avons une réduction maintenant chaque fois que nous y allons. Mais si je croise la gérante hors du magasin, ce qui arrive souvent, elle ne me dit JAMAIS bonjour. Pire, elle ne répond pas quand moi je le lui dis! Pareil pour l’un de mes collègues croisé une fois dans ma rue, on était sur le même trottoir donc je sais très bien qu’il m’a vue, et avec ma densité capillaire on ne peut ni me rater ni me confondre avec qui que ce soit ici, et bien il ne m’a pas dit bonjour…. Ca m’attriste et me choque à la fois alors je te comprends.

  9. Ginie dit :

    Tu vis dans une grande ville ?! Je pense que ça dépend des personnes, de l’éducation etc. Mais c’est vrai qu’à Paris par exemple , où j’ai vécu, je trouve que les personnes sont plus en retrait comme ayant peur de l’autre et/ou juste enfermés dans leur bulle, pressés et stressés par leur quotidien s’en foutant des autres… Par contre, en Suisse romande où je vis actuellement, les gens engagent facilement la conversation, ils te disent Bonjour dans la rue même sans te connaître etc… et mine de rien ça fait beaucoup !!!

    • ifeelblue dit :

      nan je vis en campagne. Et les dernières années au Canada je vivais en campagne aussi. 😉
      À Paris c’est pire que tout j’imagine!
      c’est clair que c’est super agréable, rien que de dire bonjour, je trouve que ça crée une ambiance sympa! chanceuse 😉

  10. Lydie Dee dit :

    T’es tombée sur une bande de renfrognés à mon avis… Moi, je suis un peu comme Cécile, j’engage facilement la conversation, surtout quand il y a un bébé ou un chien 😉

    Ma grand-mère avait l’habitude de dire que je parlerais à une poule coiffée.

  11. Catwoman dit :

    Tu m’étonnes. C’est souvent, pour mes parents, qu’on leur parle de leur chien. Pour les enfants, j’ai souvent eu à en parler avec les passants et je ne parle pas des médecins… Après, certes, ce n’est pas tous les jours mais quand même assez fréquent. Tu serais pas tombée sur une bande de renfrognés comme dit Lydie ?

  12. Yslael dit :

    Par ici les gens sont assez sur la réserve un peu comme ce que tu décris. Sauf quand t’as un bébé ou un chien (ou que t’es enceinte). Les langues se délient comme par magie. C’est un peu comme si les gens attendaient le premier prétexte pour papoter, car sinon ils n’osent pas. Ils essaient de garder un maximum de distance et restent dans leur bulle.
    J’aime bien du coup, car chaque fois qu’on sort avec mon fils, on tape la causette à de parfaits inconnus, juste le temps d’un voyage ou de quelques achats dans un magasin. En plus bébé en fait des caisses, dans le genre je drague toutes les nénettes qui passent à coup de grand sourires et de grands écarts xD
    J’espère que les gens se montreront un peu plus ouverts à l’avenir et un peu plus chaleureux avec vous 🙂
    (sinon viens faire un tour en Suisse, on a du bon chocolat en bonus héhé)

  13. mcristina dit :

    comme je te comprends ! je suis pourtant née à Paris et y ai habité presque toute ma vie, mais de part mes origines suis habituée et plus en accord avec un autre mode de vie, d’ouverture cers les autres. A chaque fois que je reviens de vacances (en général dans un pays beaucoup plus accueillant), je me dis qu’il faut que je quitte Paris et la France rien que pour ça ! L’année dernière, nous sommes partis dans les Cyclades et nous avons été si bien accueillis, les enfants étaient reçus à bras ouverts partout que nous étions totalement déprimés à notre retour…Nos enfants veulent y retourner d’abord pour les personnes (trop gentilles qu’ils disent) , et aussi parce que c’est beau bien sûr !

    • ifeelblue dit :

      je ne suis jamais allée en Grèce mais j’ai toujours eu de très bons échos… ça doit être magnifique! si en plus les gens sont super sympa… ça ressemble à un paradis 😉

  14. tania dit :

    je crois que la région joue beaucoup. Je vois à chaque fois que je vais chez une amie en Bretagne les gens ont l’air plus ouvert. D’ailleurs à chaque fois elle e dit que je devrais venir m’installer la bas.En tout cas elle m’a dit n’avoir aucune difficulté à faire connaissance.
    Mais individualiste , je crois oui que le Français l est aussi

  15. J’ai beau être parisienne, je n’hésite jamais à dire à une femme que j’aime son sac, j’arrête les gens avec des chiens pour leur dire qu’il est beau et demander de quelle race il s’agit et il m’arrive même de dire à une femme qu’elle est élégante et/ou belle. Je passe parfois pour une extra-terrestre mais je m’en fous, je dis ce que je pense, et je vois qu’en plus ça met un peu de soleil dans la journée de ces inconnus alors pourquoi arrêter ? C’est à nous de changer au lieu de critiquer notre pays, non ?

    • ifeelblue dit :

      ah ouais moi aussi je dis souvent aux gens que j’aime bien leur coupe de cheveux, leurs fringues, etc. Ça surprend toujours beaucoup mais comme tu dis, ça fait toujours plaisir 🙂
      et tu as tout à fait raison, c’est à nous de changer!!!

  16. Bernieshoot dit :

    En France, même dans le Sud-Ouest l’indifférence et le superficiel domine.

  17. Bonjour – tout dépend des circonstances.
    Je suis d’un naturel à la fois prudent et sociable ! Si j’attends le bus en Bretagne par exemple la conversation peut s’engager facilement.
    Ainsi une année je repère une dame qui semblait embarrassée – may I help you ? ai-je dit – Elle venait d’Irlande, et se retrouver dans les circuits de bus, n’était pas facile pour elle.
    Il se trouve que nous allions dans la même direction, – et nous avons continué à bavarder si bien que je lui ai proposé de lui montrer un coin joli qu’on ne pense pas toujours à visiter.
    Et nous nous sommes revues, pour déjeuner, car à cette époque, j’étais justement disponible.
    Nous avons échangé nos adresses, puis des cartes de Noël… et elle revient cette année !
    A Paris, je suis prudente.
    Mais cela m’arrive de dire à une personne, femme – – comme votre chien a l’air intelligent ! et il l’est vraiment !
    Bonne soirée !

    • ifeelblue dit :

      oh je trouve ça super, se lier d’amitié avec qqln dans ces circonstances! 🙂 c’est une jolie histoire en tout cas.
      Je ne vis pas à Paris, je suis en campagne et je me demande parfois si c’est pas plus simple en ville… je sais pas!

  18. Anne29 dit :

    Cela doit dépendre des régions … Ici, en Finistère, nos jeunes enfants ont très très souvent permis de lancer des conversations avec des inconnus, des commerçants … C’était même assez étonnant cette aisance naturelle à se parler grâce aux enfants devenus presque « médiateurs »… Lors d’une virée au Japon, c’était l’inverse, les gens n’osaient pas nous parler et restaient toujours sur la réserve, c’était d’ailleurs assez décevant.
    Après, faut sentir les choses et pouvoir se lancer à papoter avec des inconnus juste parce que c’est sympa et qu’on a envie de partager des choses même si c’est éphémère … Moi, ça me parait simple mais pour d’autres il y a une timidité qui rend la chose difficile.

    • ifeelblue dit :

      c’est marrant ce que tu dis sur les enfants qui sont des « médiateurs » 🙂

      je suis pas forcément à l’aise avec les conversations superficielles (le « small talk ») mais je trouve ça quand même vachement sympa quand les gens communiquent, se disent bonjour, se sourient… 🙂

  19. La Carne dit :

    Je ne sais pas… je ne sais pas pour les autres… moi, par exemple, au restau ou ailleurs, je ne vais pas parler aux gens… parce que je suis timide… je n’ose pas… par contre, si on m’adresse la parole je réponds voire je peux papoter grave… une fois, dans la salle d’attente du médecin, avec une dame, on a fini par un échange de numéros… mais voilà… faut que l’autre fasse le premier pas. 🙂

  20. […] vérité, c’est qu’on se réhabitue très vite. Il y a bien des trucs ici et là qui font bizarre, mais dans l’ensemble, c’est un peu comme si on était jamais parti. On se […]

  21. Eh oui, je trouve aussi que la France a bien changé à ce niveau. Quand j’étais petite, j’avais l’habitude d’aller chercher le pain à la boulangerie du coin. Il y avait toujours un bouchon à l’entrée car les gens restaient plantés là pour discuter. Et même quand les gens se croisaient dans la rue, ils prenaient la peine de se saluer. Les gens désormais se bousculent, ronchonnent dans leur coin, tracent à toute vitesse… Bonjour la nonchalance !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :