Quand des « grands » blogueurs décident de tout plaquer

59

26 janvier 2016 par ifeelblue

blog bague

Dimanche, j’ai lu un article très intéressant sur un couple de blogueurs américains qui, après sept années de blogging, avaient décidé de faire une pause (à durée indéterminée) et de s’éloigner du virtuel. Rien de bien original me direz-vous, sauf que le blog en question avait énormément de succès et était la source de revenu principale du couple. Dans l’article, on apprend que la pression de leur lectorat était devenue difficile à supporter (critiques quand ils ne publiaient pas assez, critiques quand ils gardaient certaines choses privées, critiques sur leurs choix de décoration de leur maison, etc). Et puis ils en avaient marre d’exposer toute leur vie sur le web, surtout que cela impactaient aussi leurs deux (jeunes) enfants. Ils racontent à un moment qu’ils ont été pris dans une sorte d’engrenage. Pour expliquer aux lecteurs mécontents pourquoi ils n’avaient pas publié d’article tel jour, ils se livraient un peu plus. Et au bout d’un moment, ils s’étaient tellement livrés qu’ils avaient l’impression que toute leur vie était étalée sur le net.

Selon l’article, il s’agit d’un blog « pionnier » et de la même façon que ce couple a été précurseur quant au fait de gagner de l’argent avec un blog, on peut penser qu’il sera aussi un des premiers à tout plaquer. En gros, dans quelques temps, la blogosphère sera désertée par toutes les personnes qui ont un peu trop mélangé virtuel et réel. Je ne sais pas si cette prédiction se révélera juste, je suis dans tous les cas très curieuse de voir l’évolution des blogs dans les années à venir.

Ça m’a fait penser à cette Australienne très populaire sur Instagram qui a annoncé il y a quelques mois que tout cet univers était fake et qu’elle ne le supportait plus. Sauf que bon, au final, ce coup d’éclat l’a encore plus mise sous les projecteurs qu’avant, elle en profite pour sortir un bouquin et un site Web, alors difficile de savoir si c’était calculé ou pas.

Cet article m’a aussi fait réfléchir à ce monde virtuel. Je blogue de façon anonyme et je ne montre pas ma tête ici (ni ailleurs) (sur la toile, j’entends) (je passe pas ma vie avec un sac en carton sur la tête), mais je me demande ce que ça fait de raconter sa vie sur le net avec son vrai nom, des photos de sa maison, de ses enfants. Je me demande si les blogueurs qui se mettent ainsi à nu ont cette sensation d’intrusion dans leur vie privée. Ou est-ce qu’on ne se sent pas un peu schizophrène à ne montrer qu’une version embellie de la réalité (un peu comme si on avait une deuxième identité, celle du web, celle qu’on façonne comme on le désire pour renvoyer l’image de nous qu’on souhaite que les autres aient)?* Est-ce que cette pression du lectorat est ressentie de la même façon par tous les « blogueurs à succès »?

Je me suis aussi interrogée sur les raisons qui font qu’on arrête de bloguer, en général. Mais ça fera l’objet d’un autre billet car celui-ci est déjà bien indigeste (*burp*).

Bref, beaucoup de questions dans ma petite tête. Je dois dire que je trouve ça encourageant, de voir ces blogueurs pro tout plaquer, malgré leur intérêt financier à continuer de bloguer. La volonté de sortir de cet engrenage, de ne pas sacrifier leurs valeurs ou leur vie tout ça parce qu’il y a de l’argent en jeu. Penser à leurs enfants qui n’ont rien demandé mais qui voient leur vie étalée pour le plus grand plaisir d’inconnus. S’éloigner de cette perfection virtuelle.

Reste maintenant à voir si d’autres « grands » blogueurs vont suivre… ou pas.

*Cette phrase n’est vraiment pas claire, vous ne trouvez-pas?

Photo credit: Thomas Hawk via Foter.com / CC BY-NC

Publicités

59 réflexions sur “Quand des « grands » blogueurs décident de tout plaquer

  1. J’ai l’impression que ces derniers temps, après une période de développement faste, la blogosphère est entrée dans une période de remise en question. Cela ne m’étonnerait pas que cela aboutisse à une « fin » naturelle, plus ou moins abrupte, pour pas mal de blogs. En tous cas moi aussi, je suis en plein questionnement…

    • ifeelblue dit :

      c’est vrai qu’on voit beaucoup d’articles remettant en cause les blogs alors il y a peut-être une grosse vague de lassitude qui va aboutir à la fermeture de nombreux blogs, qui sait?
      tu es en questionnement par rapport à la blogosphère en général ou par rapport à ton propre blog?

  2. Miaouw ! 🙂

    Bien je trouve que cette analyse et ce sujet que tu amènes et très intéressant et du genre un peu nouveau.

    En le lisant le passage des américains qui ont tout plaqué, j’imagine qu’ils ont un public plus virulent et exigeant. On sait que parfois tout est dans la démesure chez eux, or, on sait qu’à la base un blog est fait pour divertir et apporter de l’information. Je ne pense pas que chez nous en France ou même en Belgique par exemple, nous ayons cette mentalité… C’est une histoire de reconnaissance aussi : savoir dire « merci » quand on nous offre quelque chose, ce qui n’est apparemment pas le cas chez les américains.

    Pour le cas de l’australienne, je suis d’accord, elle fait l’état du côté sombre d’une vie virtuelle que l’on se construit à coups de bluff.
    Mais je crois qu’au final, l’important et ce qui plaît, c’est quand on reste authentique et qu’on ne prend pas le melon 🙂 car ça reste un excellent moyen d’ouvrir des portes et de partager son savoir ou ses envies !

    Moi sans mon blog, je ne pourrai pas raconter par exemple à tous mes amis matous, comment je mène ma vie de chat auprès de ma maîtresse ! 🙂

    Allez à bientôt et pour ma part, ton blog se porte très bien !

    • ifeelblue dit :

      je sais pas, quand tu parles de public américain différent, quand on regarde les « fans » de youtubeuses comme EnjoyPhoenix, je trouve que c’est pas mal intense aussi! en tout cas, je sais pas si c’est une question de nationalité ou de culture…

  3. Ginie dit :

    Le succès monte à la tête, enivre et on veut faire plaisir, rester dans la lumière mais il y a des sacrifices à faire (et pas que dans la blogosphere)… heureusement comme tu dis, ils ont su prendre du recul. Et maintenant ?! C’est la « mode » des youtubeuses… Les blog disparaîtront ils à leur profit ?! mais je pense que l’écriture aura toujours un grand impact dans les vies, que beaucoup auront toujours ce besoin alors peut-être que juste une certaine catégorie disparaîtra… Enfin, ça reste à voir 😉

    • ifeelblue dit :

      c’est clair que la tendance est plus aux youtubeuses qu’aux blogueuses, en tout cas pour une certaine tranche d’âges. Je pense qu’il y aura toujours des gens pour bloguer parce que comme tu dis, c’est pas du tout le même support et l’écriture est une forme d’expression bien particulière. Par contre, peut-être que certains types de blogs vont disparaître peu à peu… on verra! 🙂

  4. Kenza dit :

    C’est une réflexion intéressante… ils ne faisaient que de l’écrit ou du Youtube aussi ? j’ai l’impression que ce n’est pas du tout le même public et les exigences sont différentes. Je suis une expat qui a un enfant et c’est assez incroyable de lire les commentaires. Les gens (moyenne d’âge 8-10 ans !) lui réclament son Skype, de leur faire des dédicaces, de leur envoyer des colis, lui en envoient, parlent de sa fille comme si elle faisait partie de leur famille, la mettent en fond d’écran. Je suis plus qu’impressionnée, mais pas en bien ! j’ai l’impression que le format youtube fait encore plus tomber la barrière de vie privée. Mais certains savent garder leurs distances, il me semble que Coline n’a jamais dévoilé où elle habite. Bref, je vais lire l’article 🙂

    • ifeelblue dit :

      hmm je sais pas s’ils avaient une chaîne Youtube, je pense pas mais je suis pas sûre.
      ah ouais punaise l’exemple que tu donnes me fait halluciner! effectivement, il n’y a plus du tout de barrière, les gens ont l’impression de connaître la personne et ça donne un résultat un peu space.

  5. LadyButterfly dit :

    J’avais suivi l’histoire de l’australienne sur Insta’.

    Evidemment, je pense qu’il y a une énorme différence entre: ceux qui font de leur(s) blog(s) une source de revenus tout en parlant de sa vie privée et ceux qui bloguent pour le plaisir (ou parce que ça fait plaisir).
    J’ai tenu un blog il y a longtemps (une 10zaine d’années) où je mettais parfois en ligne des photos persos, où je parlais de ma vie privée (sans mentionner ni mon nom, ni le prénom de mes proches, ni le nom de ma ville non plus).
    Mais si certains aimaient venir sur mon blog pour « discuter », d’autres avaient la critique facile (et parfois dure à supporter, le virtuel étant incroyablement facile pour se lâcher…).
    A un moment, j’ai tout effacé et ne me suis consacrée qu’à une chose:l’écriture et des sujets divers qui ne touchaient pas ma vie privée.
    On apprend peu à peu et on prend du recul aussi.

    Quand je vois les youtubbers à succès, je me dis qu’à l’instar des personnes qui rentabilisent leurs blogs en les alimentant avec des (fausses) images de leurs magnifiques (fausses) vies, ils vont connaître des déconvenues.

    • ifeelblue dit :

      oui, les gens se lâchent plus facilement sur le net pour les critiques, la magie de l’anonymat! :/

      c’est clair qu’il y a des nuances à apporter et comme tu le soulignes, il n’y a pas que des blogs « pro », il y a aussi beaucoup de gens qui ne monétisent pas leur blog et qui préservent leur anonymat ou qui font attention à ne pas trop révéler de choses.

      Pour les youtubeurs, qu’ils aient du succès ou pas, je pense qu’il arrivera un moment où ils regretteront (plus ou moins) de s’être exposés de la sorte… surtout quand je vois des gamines de 13 ans qui font des vlogs et tout… sans réaliser que ça les suivra toute leur vie :S

  6. Gwen dit :

    Je pense aussi qu’il y a actuellement une remise en question des blogueurs en ce moment. Le côté malsain et opportuniste qu’est en train de prendre la blogo lui donne une mauvaise ambiance en plus d’une mauvaise image. J’ai énormément de mal à poster dans articles depuis quelques mois car cette nivelle blogosphere ne me ressemble pas et je n’y trouve pas ma place. Je ne me sens plus à l’aise au milieu de tous ces blogs. J’ai comme le sentiment d’une course à la popularité, aux cadeaux et à l’image au détriment de la simplicité et de la sincérité. Je suis loin d’avoir un blog connu mais je comprends tout à fait ces américains qui se refusent d’être devenus les instruments de leurs lecteurs.
    Peut être suis je naïve de croire que Blogger peut se faire e manière saine et désintéressée ?
    Oui je sais je suis désabusée ces derniers temps.

    • ifeelblue dit :

      oui il y a beaucoup d’articles de blog à ce sujet en ce moment, justement, beaucoup de critiques, de remise en question… Perso, comme je ne supporte pas la monétisation des blogs, je ne vois que de loin cette course aux cadeaux que tu mentionnes. La course à la popularité, je pense qu’elle a lieu un peu partout à partir du moment où on est sur un réseau social j’ai l’impression… :S

      en tout cas je suis désolée que cela te dégoute du blogging, je pense qu’il faut essayer d’ignorer ces travers et faire de son blog ce qu’on aimerait qu’il soit en se détachant de ces influences… En fait, transformer le « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » en « Soyez le changement que vous voulez voir dans la blogosphère » 😉

  7. Linaa dit :

    Tout cela prends parfois de telles proportions chez les grands blogueurs et youtubeurs pros… S’en est limite flippant.

    Personnellement, je détesterai m’exposer et encore plus exposer toute ma vie, il y a de quoi devenir parano (genre tu rencontres des gens et tu peux légitimement te demander s’ils ne savent pas déjà tout à ton sujet). Sans oublier l’avis du lectorat ou des abonnés youtube qui dirigent limite leur vie, on s’attendrait presque à « tapez un ou deux » pour qu’on se sépare avec mon chéri, idem pour savoir si on fait un troisième gamin… Bien sûr je grossis les traits, mais tout ça me paraît « trop », ça devient malsain ou bout d’un moment.

    Sans aller dans les extrêmes, je préfère « Pour vivre heureux, vivons cachés ». En tout cas, je suis aussi curieuse de voir comment tout ça évoluera au fil du temps…

  8. pomdepin dit :

    Je crois qu’il y a surtout un fossé énorme entre les blogs business et ceux qui le font par plaisir.

    • ifeelblue dit :

      oui, on peut bien parler de fossé! après, le couple en question avait commencé son blog par plaisir et ça a pris des proportions dingues. Je pense que c’est le cas de beaucoup de blogueurs à succès, en fait.

  9. fedora dit :

    Je rejoins Pomdepin…
    Peut-être que ce couple va aussi sortir un livre… je ne serais pas super étonnée en fait…

    • ifeelblue dit :

      ben en fait avant de tout plaquer, ils avaient déjà un deal pour publier 2 livres, le 1er étant sorti avant qu’ils arrêtent le blog. Et malgré l’arrêt du blog, le deal a été maintenu, ce qui les a apparemment surpris. Mais c’était des bouquins de déco, dans la thématique du blog.

  10. Pas évident de faire de sa vie son travail et inversement … moi je pars du principe que ça doit surtout rester avant tout un plaisir 🙂

  11. Julie Lou dit :

    Cet article est très loin d’être indigeste, vraiment. Je suis très curieuse aussi de connaître l’évolution des blogs… Toute nouvelle blogueuse, je fais attention à ne pas trop entrer dans les détails de ma vie privée justement. Je ne suis pas anonyme même si nous ne pouvons voir actuellement mon visage sur le blog, mais j’ai ce besoin de me préserver, de préserver une certaine vie privée comme mon copain, ma famille etc. Et je pense que c’est important pour ne pas exploser quelques années plus tard et pour que ça ne devienne pas malsain non plus…
    Merci pour l’article, c’était un plaisir de le lire !

  12. Marie Kléber dit :

    Je crois que le « succès » peut vite monter à la tête. On perd vite le nord. Je ne sais pas ce que ça fait de se montrer ainsi sur la toile, mais j’imagine aisément qu’on laisse de côté pas mal de choses.
    Toujours ce sacro-saint équilibre nécessaire en toute chose!

    • ifeelblue dit :

      oui, et je pense qu’on n’anticipe pas forcément les aspects négatifs. On doit vouloir partager des choses avec les lecteurs sympas sans penser qu’il y a des gens pas forcément bien intentionnés aussi sur le net…

  13. Boeingbleu dit :

    Je crois que ça dépend beaucoup du blog, mais je n’envie pas du tout les blogueuses mode, beauté et style de vie qui doivent en quelque sorte se créer un personnage publique. Parfois, j’hallucine quand je vois les commentaires acerbes ou impolis qu’elles peuvent recevoir.

  14. Auréline dit :

    En effet beaucoup de personne partage beaucoup de leurs vie sur internet et on le voit bien souvent cela ne marche pas bien longtemps. Pour moi le vie privée doit rester privée, après je partage moi même un peu de vie privé sur mon blog mais j’ai poser des limites et je m’y tient.

    • ifeelblue dit :

      oui il y a des limites à ce qu’on peut partager quand on ne blogue pas de façon anonyme!

      quand tu dis que bien souvent ça ne dure pas longtemps, je n’avais jamais remarqué ça, mais je ne suis pas sur la blogosphère depuis assez longtemps pour m’en rendre compte j’imagine!

  15. doume dit :

    Très intéressant, ton article.
    Parce que moi, je suis de l’autre côté. Je suis accro à un blog connu, j’y vais plusieurs fois par jour, je lis les articles et tous les commentaires.

    Cette dépendance, m’a surpris, m’ennuie, m’interroge. Au point d’avoir écrit un roman en 2014, avec 3 personnages blogueurs (euh, refusé par 5 éditeurs 😦 )

    Finalement, ça m’arrangerait que le blogueur que je lis (qui raconte bcp de choses très perso, qui a demandé des cadeaux à son anniv, qui indique aussi ses comptes twitter et facebook, qui répond aux MP …) arrête d’écrire !!! 🙂

    • ifeelblue dit :

      euh comment ça le blogueur a demandé des cadeaux à son anniv? tu veux dire qu’il a demandé des cadeaux à ses lecteurs?!

      ton roman m’intéresse en tout cas 😉

      pourquoi est-ce que cette « dépendance » (en est-ce vraiment?) t’ennuie? et c’est qui le blogueur en question??? 😛

  16. Melgane dit :

    Je ne sais pas si toutes les personnes qui bloguent sur leur vie vont finir par partir, peut-être… il n’y a pas 50 000 façons de réagir à la pression. Mais tous les blogueurs ne racontent pas toute leur vie en long en large et en travers.
    Pour l’Australienne c’était peut-être un mélange des deux. Peut-être qu’elle en avait vraiment marre d’Instagram et qu’elle s’est dit que partir au moment de la sortie de son livre et de son site web était la meilleure pub qu’elle pouvait se faire. Ou peut-être que c’était purement promotionnel.
    Et je trouve ta phrase-pas-claire très claire 😉

    Je trouve aussi ça bien qu’ils ne fassent pas passer l’argent en premier. C’est dangereux d’exposer toute sa vie comme ça, je trouve, dans une espèce de TV réalité. Mais je crois que ça plait parce que ça vend du rêve et que ce qui vend du rêve fonctionne mais aussi parce qu’il y a ce sentiment de « vrai » (et pas calculé par les producteur TV) et de nouveau (la TV réalité fonctionne de moins en moins je crois, alors que le « blog réalité » et autres « vlogs réalité » s’en sortent pas trop mal et même très bien).
    Je ne sais pas si la blogosphère va être désertée. Je pense plutôt qu’il va y avoir une évolution et qu’en fait on est déjà dedans (c’est ce que je disais dans un article il y a quelques mois et je n’ai pas changé d’avis). Je crois que le modèle de blog-pro est en train de changer parce que d’une part du côté des blogueurs la pression est trop fort et d’autre part du côté des lecteurs on se rend compte que c’est truqué (le sondage d’Hellocoton avec 20% seulement des 800 et quelques lectrices qui trouvent les blogueuses sincères on en parle ?).

    • ifeelblue dit :

      ah oui, mais parlons-en de ce sondage! qqle part ça m’a rassuré de voir que les lectrices n’étaient pas dupes et se rendaient bien compte qu’avec les tests d’articles, les articles sponsorisés etc, les blogueuses (certaines hein… mais bon) étaient des vendues et du coup, la sincérité passe après les cadeaux et autres rémunérations. Mais ça me fait penser à un article que j’ai lu sur des youtubeurs très célèbres et genre y avait un manager qui était cité anonymement et qui disait qu’en gros les stars de youtube en profitaient bien et qu’elles avaient raison car ça allait pas durer. Genre ce modèle aussi va forcément décliner à un moment donné.

      Je trouve ça très juste ce que tu dis, ça vend du rêve mais du rêve « accessible », « authentique »…

      • Melgane dit :

        Quand j’ai vu le sondage je me suis dis « à ce point-là ? » x) Parce que proportionnellement j’ose espérer qu’il y a plus de filles honnêtes que de vendues, mais comme les vendues sont les plus célèbres ça compense…
        Oui, Youtube ça va décliner aussi, quand les gens en auront vraiment marre de se détendre en regardant des choses qu’ils savent être fausses/truquées/arrangées. Il va falloir que ça se renouvelle parce que ça devient de pire en pire. A un moment, y’a deux ans à peu près, j’ai eu une période où je regardais une petite dizaine de youtubeuses beauté. Puis j’ai complètement arrêté quasiment du jour au lendemain parce que j’avais mieux à faire. L’autre jour je suis retournée voir la chaîne d’une youtubeuse que j’aimais bien, c’était Sandrea, qui avait l’air vraiment sincère/honnête/authentique. J’ai lancé une vidéo et… heureusement que j’étais assise. Parce que franchement l’authenticité j’ai eu du mal à la voir (qui fait une vidéo avec un bonnet si ce n’est pas du placement de produit ? xD). Enfin bref. Tout ça pour dire que ça va vraiment vite.

        Je ne dis que des choses justes voyons (mwahaha) 😛

        • ifeelblue dit :

          je me dis aussi qu’il y a plus de blogueuses sincères que l’inverse (encore que… ça dépend ptêt du domaine parce que quand on regarde du côté beauté/mode, ça laisse assez perplexe) mais ça ne m’étonne pas que ce soit l’image renvoyée.
          Ouais bah Youtube, comme pour tout, va y avoir un pic et puis ensuite ça va décliner. Je pense que c’est l’évolution naturelle du truc. Un support devient « tendance », tout le monde rapplique, puis tout le monde se lasse. Après, je dis ça, j’ai jamais regardé de youtubeuses autrement que par pure curiosité. Je vois celle dont tu parles d’ailleurs, je trouve pas non plus que ça respire l’authenticité mais je pense que c’est un peu obligé vu la popularité de cette personne…

  17. Coucou,

    Perso j’ai toujours mis des limites depuis le début (infos sur ma vie privée, photos de moi, etc.) grâce à quelques habitudes simples (que je partage ici si ça intéresse d’autres blogueuses) :

    – Ne jamais parler sur le blog de ma vie quotidienne, de mes proches, d’habitudes pro ou perso que je peux avoir

    – Ne pas citer de noms/prénoms et toujours parler de manière générale ou détournée. Exemple : plutôt que de dire « un collègue m’a soûlé » je vais dire « imaginons qu’un collègue vous ai gonflé parce qu’il a fait telle ou telle chose…. » le message est le même pour le lecteur, j’utilise mon expérience personnelle mais je n’engage pas ma vie privée ou pro dans l’histoire. De même mon fiancé, pourtant très présent dans ma vie et qui m’inspire énormément de réflexions pour les billets d’humeurs n’est jamais cité. Et si je reprends une phrase qu’il m’a dit je la met à la sauce « un ami/une amie m’a dit l’autre jour ». même résultat et vie privée protégée.

    – Je n’utilise que des illustrations sans mon visage, j’ai mis une photo de moi en page d’accueil ça suffit (même pour les tests maquillage c’est testé sur le revers de main bon enfin après ça va je ne suis pas un e blogueuse beauté donc je peux m’en passer).

    – Je ne fais aucune allusion à mon lieu d’habitation ou une habitude de consommation (supermarché où j’irais), un trajet pour rester intraçable au cas où un malade ferait une fixette sur moi (comme je fais aussi de la radio et que cela m’est arrivé d’être harcelée par un auditeur masculin je sais qu’ils peuvent aussi aller me chercher sur le net, tomber sur le blog et là ça devient dangereux)

    Cela fait trois ans et demi que j’ai ouvert le blog et je n’ai jamais eu un seul troll, un seul commentateur injurieux ou limite (quelques compliments sur mon physique mais ça restait poli) et pourtant 45 000 lecteurs passent chez moi chaque mois.

    La pression je la ressens avec les nombreux commentaires à valider et qui exigent de la concentration (je valide et répond à chacun manuellement et moi-même), souvent des infos que je dois aller chercher (mais ça m’enrichit) et parfois il y a THE CONTRADICTEUR, une personne qui n’est d’accord avec rien de ce que je dis ou qui n’a rien compris à ce que j’écris et qui veut couper les cheveux en quatre. Ce genre de personne (environ une tous les quatre mois) m’ont parfois gâchées ma journée en m’énervant mais aujourd’hui je sais très vite couper court.

    Pour la monétisation du blog, refus de tout partenariat chez moi, je louchais à un moment côté régies pub mais ça ne permet pas de vivre (200 €/mois dans mon cas) et ça envahit le lecteur ce que je ne voulais pas) du coup je suis en train d ‘écrire des e-books sur les thèmes forts de mon blog avec des conseils poussés que je vais vendre 2 € et on verra comment ça marche mais j’estime que respecter le lecteur c’est ne pas lui imposer de pub déguisée et plutôt lui dire, voilà, j’ai crée ce contenu qui va t’apporter quelque chose et que tu peux obtenir contre une petite somme, c’est plus clair.

    Mes lecteurs ne m’ont jamais dit ou exigé plus d’articles et je crois que l’esprit que j’ai instauré avec eux fait qu’ils me respectent.

    En tout cas voilà comment c’est très simple de mettre des limites sur un blog et comment cela marche très bien pour moi depuis toutes ces années !

    • ifeelblue dit :

      merci BEAUCOUP pour ton commentaire ultra intéressant!!! 🙂 et merci pour les trucs et astuces que tu partages! ne pas indiquer où on vit, les trajets quotidiens, etc., ça me parait tellement la base. Partager ce genre d’info est très dangereux, enfin c’est prendre un risque quoi. On sait jamais qui nous lit… enfin je suis peut-être parano mais bon!

      le truc qui m’a fait halluciner, c’est qu’une régie pub te rapporterait « seulement » 200 euros alors que ton blog a quand même un super bon trafic (45 000 vues par mois, je trouve ça vraiment beaucoup!). Je trouve ça vraiment bien, le fait que tu refuses les partenariats et optes pour une création de contenu avec des ebooks, je trouve ça très respectueux de tes lecteurs 🙂

      • Avec plaisir 🙂
        Oui la pub c’est des encart qui selon l’emplacement et la grosseur sont rémunérés entre 0,10 et 0,60 euros le clic donc forcément comme tous les visiteurs ne cliquent pas ça fait ^pas non plus des milles et des cent, du coup même si ça devait en é »tant pas trop invasif me rapporter 300 ou plus par mois j’ai décidé pour l’instant de faire autrement. Je le peux car je souhait aussi conserver mon métier à côté donc pas de course au fric et oui je respecte mes lecteurs comme j’aimerais qu’ils me respectent et ça marche plutôt très bien 🙂

  18. Scout dit :

    Je fais partie des « vieux », des petits blogs humeurs sans prétention (et sans grand lectorat) d’il y a dix ans. L’objectif n’était pas de devenir populaire (eurk) mais de créer des liens avec d’autres, de se sentir bien dans une petite (voire micro) communauté.
    Ca me manque, cet esprit-là. On n’écrivait pas pour être lu et « liké » par le plus grand nombre. On écrivait pour soi, comme un journal intime, et on était heureux de toucher une ou deux personnes, d’avoir des membres de la communauté qui réagissaient. On se livrait dans nos émotions, pas dans les détails de nos vies.

    Du coup tout cet univers pro/extrêmiste de la sincérité me laisse perplexe. Tous ces nouveaux blogs qui fleurissent mais qui se mettent en scène et suivent des tendances (fond comme forme)… Et ces blogueurs qui prennent les lecteurs pour des vaches à lait en monétisant leurs écrits… Ceux qui prétendent être vrais en étalant leur intimité… On est loin de l’univers d’il y a dix ans, et tout ça me paraît un peu malsain. C’est galère aujourd’hui de trouver des blogs qui ont toujours cet esprit-là (du coup, quand on en a trouvé un, comme le tien, on s’y accroche 😉 ).

    Au delà de la mise en scène du quotidien (ça me fera toujours rigoler, les gens qui commentent les articles ou photos instagram sans aucun recul ^^), il y a un truc qui me choque : mettre en scène ses enfants. Ils n’ont rien demandé, n’ont pas donné leur consentement. Je suis mal à l’aise de voir certain(e)s les utiliser pour alimenter leur blog. Même une « grande » blogueuse que je lis me perturbe à cause de ça.

    • ifeelblue dit :

      ahlala j’aimerais tellement que tu rouvres un blog ^^

      je lisais le dernier roman de Titou Lecoq l’autre jour (la théorie de la tartine) et toute la 1ere partie a pour toile de fond le net d’il y a 10 ans, et c’est marrant parce que ce que tu racontes sur la communauté etc m’y fait penser. Ça devait être sympa…

      pour les enfants, je suis 100% d’accord avec toi. Je sais pas si on pense à la même blogueuse mais moi aussi je suis super refroidie par l’attitude d’une « grande » blogueuse (enfin c’est plus vraiment un blog, c’est un site à ce niveau-là et ça me chagrine d’ailleurs) qui met des vidéos dans lesquelles on voit ses enfants. Les vidéos sont très belles, y a un vrai travail artistique et tout, mais je me demande comment ils réagiront quand ils seront ado ou adultes et qu’ils comprendront que n’importe qui peut les voir gamins, au réveil dans un lit, etc.

      • Scout dit :

        Je suis pas sûre d’avoir grand chose d’intéressant à dire ^^. Et puis ça finirait vite comme avant : blog qui passe relativement vite en mode privé (la popularité n’est pas pour moi, je suis trop parano).

        Le roman m’intrigue, je vais aller regarder ça !
        En tout cas, oui, c’était chouette. On se sentait « à l’abri », avec des blogueurs (surtout blogueuses d’ailleurs) qui fonctionnaient de la même façon que nous. Ca a commencé à dégénérer quand les auteures ont voulu goûter à cette popularité, quand elles ont commencé à se mettre un peu en scène et à se créer un personnage. C’est là que j’ai décroché avec certaines. Et que je ne m’y suis plus retrouvée.

        Je ne sais pas si on pense à la même, celle que je lis ne poste pas de vidéos, plutôt des photos. Et parle de ses enfants. Elle leur a donné un pseudo, mais les photos qui ont longtemps été cadrées pour ne pas montrer le visage ne le sont désormais quasi plus.
        Ca me met mal à l’aise. Ceci dit, c’est pareil avec instagram. Quand je vois une fille qui poste une photo de son bébé dans son bain dans lequel flotte un truc marron pas ragoûtant (je t’évite des mots clé ^^)… Je me demande ce qui peut bien lui passer par la tête. C’est déjà limite de poster des photos de ses enfants, sans parler de photos de bain (où l’enfant est nu, même si on ne voit pas tout). Mais alors la photo « j’ai pris mon bain pour une couche », sérieux… Je ne pardonnerais jamais à ma mère 😀

  19. […] parlé il y a peu de ce couple américain auteur d’un blog à (énorme) succès qui a (quasiment) tout plaqué […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :