Être introverti et aller en soirée

44

17 janvier 2016 par ifeelblue

introverti

Je suis quelqu’un de réservé. Je ne me confie pas facilement, je n’aime pas parler de moi, j’ai horreur d’être le centre de l’attention. Il me faut du temps pour me sentir à l’aise avec les gens (sauf exceptions) et je ne sais jamais vraiment comment me comporter en situation de groupe.

Aller en soirée est donc parfois compliqué pour moi.

Souvent, tout se passe bien. Et parfois, je ne sais pas trop à quoi c’est dû, mais arrive un moment où je sature. Je sature de ne pas être 100% à l’aise, je sature de voir les autres parler de sujets qui ne m’intéressent pas, je sature d’être entourée. Alors je m’isole un peu, quelques instants, histoire de recharger mes batteries et de revenir avec un meilleur état d’esprit.

Ce qui est chouette, c’est que maintenant, j’ai un alibi parfait. Un alibi dont la couche doit être changée ou qui doit être bercé un peu parce que le bruit l’a réveillé et qu’il pleurait dans son lit-parapluie. Alors je berce un peu plus longtemps que nécessaire, histoire de rester à l’écart le temps qu’il faut.

Et je reviens en souriant et en enviant secrètement les extravertis du monde entier.

 

Photo credit: josemanuelerre via Foter.com / CC BY-ND

Publicités

44 réflexions sur “Être introverti et aller en soirée

  1. tinhyjournal dit :

    Je me retrouve beaucoup dans ton texte ! (excepté que je n’ai pas de petit être à couche ahah).
    Ce qui me dérange souvent c’est que j’ai l’impression qu’en soirée, il y a un « comportement type » à adopter. Il ne faut absolument pas rester assise sur le canapé, il ne faut surtout pas avoir un verre vide, il faut aller parler aux gens… Ca me gène et j’y pense tellement que ça me met à l’aise et ça casse toute spontanéité…

    Enfin bref, j’espère que tout va bien pour toi.
    A bientôt xx
    http://tinhyjournal.blogspot.fr

    • ifeelblue dit :

      ouais il y a une sorte de code tacite des soirées avec des choses à faire et d’autres à ne pas faire. Je préfère clairement les petits comités!
      j’espère que tout va bien aussi pour toi 😉

  2. Linaa dit :

    J’aurais pu écrire les premières lignes tant je m’y reconnais…
    Après, personnellement je me balance entre introvertie et extravertie, un peu les deux selon les situations… En tout cas, quand la balance penche plus du côté introvertie, j’aimerais bien avoir le même genre d’alibi ^_^ haha

  3. doume dit :

    Les repas dans la belle-famille, où les seuls sujets autorisés étaient le vin et les voitures. 😦

    La soirée pince-fesses au musée, organisée par le comptable. La bourgeoisie locale, où tout le monde se connait depuis le lycée. Moi pas. 😦

    J’ai un mari extraverti, à l’aise partout, alors je me cache souvent derrière lui.
    Ou alors, je décroche aux toilettes. A mon âge, ça doit être la prostate, non ? 🙂

    • ifeelblue dit :

      ahahahahahah tu m’as trop fait rire avec ton truc de la prostate 😀

      je connais des gens qui sont à l’aise partout, avec n’importe qui, des vrais caméléons, je les envie tellement!

  4. Ginie dit :

    Je suis un peu comme ça mais je n’ai pas d’alibi… alors dans la majorité des cas j’évite ces soirées 😕 Ce qui n’est pas la meilleure solution pour ma vie sociale déjà bien vide ^^

  5. Je te comprends bien sauf que je n’ai pas d’alibi alors je reste là pépère… C’est difficile et lorsque les sujets sont pas vraiment intéressants et que les gens autour de toi semblent bien s’amuser alors que tu t’ennuies sévère… dur-dur.
    Du coup, en général, j’évite! Sauf si je connais une personne avec qui je m’entends bien qui y va aussi!

    • ifeelblue dit :

      c’est clair que c’est mieux quand il y a qqln avec qui on a des affinités, ça permet d’être plus à l’aise 🙂 ah les grands moments de solitude quand tout le monde semble s’amuser autour et que toi tu attends juste de rentrer chez toi… -_-

  6. Scout dit :

    C’est le propre des introvertis que de se fatiguer en présence des autres. Ca demande beaucoup d’énergie d’être réceptif en société. Et pour recharger les batteries, il faut s’isoler, se retrouver dans sa bulle, au calme. On est plus centré sur l’intérieur que sur l’extérieur.
    Bref, c’est pour expliquer que c’est tout à fait normal de saturer :). Et ce, d’autant plus quand on s’ennuie à un moment ou qu’on ne trouve plus sa place dans les conversations !

    Pourquoi envier les extravertis ? (c’est une vraie question :))
    C’est sûr que les gens introvertis ne sont pas les plus valorisés dans notre société. Mais on a quand même un « monde intérieur » super riche et je n’aurais pas envie de le perdre ^^. J’assume mon côté différent. Et je pense qu’il faudrait que tout le monde le fasse pour que le monde s’adapte à nous. Les grosses soirées ne sont pas des obligations auxquelles on devrait s’astreindre, on peut aussi envisager de vivre sereinement son caractère introverti, sans culpabiliser ou se sentir jugé.

    Faudrait forcer les gens à lire Jung. Quabd ils auront compris qu’on est juste différents (et pas « mieux » ou « moins bien »), on se sentira ptêt moins mal à l’aise à l’idée de ne pas rentrer dans le moule. ^^

    • ifeelblue dit :

      j’envie les extravertis car eux ne semblent pas avoir ce problème, ils semblent être à l’aise bien plus vite, bien plus facilement… après j’imagine que c’est pas tout noir ou tout blanc 😉

      mais au final, j’y réfléchissais et je sais pas si le souci est vraiment que je sois introvertie… mais plutôt « antisocial tu perds ton sang froid » 😉

      je trouve ton commentaire ultra inspirant en tout cas 😉

  7. sweetiejulie dit :

    Je sors rarement, et il y a toujours un moment où je décroche. Je m’évade, je retourne dans mon petit jardin secret. Difficile de suivre toutes les conversations. C’est pour ça que j’évite les soirées avec beaucoup de monde. Je préfère les petits comités, j’ai moins de chance de me sentir mal à l’aise !

  8. louandreaas dit :

    Oh, c’est ça qu’il me faut.. Un petit être à couches ! 🙂
    Je ressens la même chose que toi, et bien souvent j’ai même fui les soirées pour ne pas me retrouver dans cette situation désolante.
    Aujourd’hui je prends sur moi, parce que j’ai besoin malgré tout de garder une vie sociale. Comme toi, je m’accorde parfois un répit, je trouve une petite excuse, et je reviens après avoir travaillé mon plus beau sourire.

    • ifeelblue dit :

      attention, le petit être à couches est livré avec un système anti-grasse mat’ 😉

      moi aussi en général j’essaie d’éviter les grosses soirées, mais parfois je me fais violence et parfois ça se passe bien!

  9. Eleanor dit :

    Je me reconnais beaucoup dans tes mots. Je me sens rarement à l’aise dans les groupes étendus, dans des soirées où les gens sont nombreux, on ça parle fort, où il faut boire, être drôle, être à l’aise tout de suite. Il me faut du temps aussi, et je préfère de loin les soirées en petit comité !
    Oui, parfois, j’envie les extravertis. Mais je me dis aussi que je ne le serais jamais, même si on peut changer, et au final c’est pas si grave. Etre introvertie c’est aussi une richesse (je rejoins le très chouette commentaire de Scout à ce sujet).

    • ifeelblue dit :

      ouais c’est pas une tare d’être introverti, c’est pas grave! 😉 moi aussi il me faut du temps pour me sentir à l’aise et puis certaines personnes me mettent plus rapidement à l’aise que d’autres, y a un truc d’affinités aussi!

  10. jaiecrit dit :

    Je ne crois que je ne me mets pas d’étiquette, je ne sais pas si je suis introvertie ou extravertie. Peut-etre un peu plus du deuxième, je crois que ça dépendra de la personne qui parle de moi,mais je me reconnais dans tes mots. Il m’arrive de me sentir seule alors que je suis entourée d’un groupe, je suis une observatrice et je peux paraitre sur la défensive au premier abord, on me l’a déjà dit, on m’a même dit dans la rue, que j’avais perdue quelque chose, juste pour me faire sourire (on aurait pu croire à une technique de drague mais non juste ça). Il me faut du temps pour être à l’aise avec les gens, j’ai besoin de voir d’abord, de sentir. On a pu me le « reprocher » en soirée d’être en retrait, de ne pas parler tout de suite, de ne pas boire (parce que tu sais, ça t’aiderait hein, à te désinhibé.

    • ifeelblue dit :

      ah punaise me sentir seule alors que je suis entourée de gens, ça m’arrive très souvent…
      je suis comme toi, j’ai besoin d’observer dans un premier temps, alors je reste discrète et assez silencieuse, je me demande parfois comment c’est interprété.

  11. Coucou ! Je me retrouve moi aussi beaucoup là-dedans ..! J’ai mis du temps à accepter d’être introvertie ! Je me suis longtemps sentie « anormale » ! Je commence à peine, à 30 ans, à m’assumer, à mieux m’accepter, à comprendre que oui, je suis introvertie, et que ce n’est pas grave 🙂

  12. Je suis pareille mais comme je n’ai pas d’alibi, je fuis les soirées, c’est bête ça n’arrange pas ma vie sociale… Merci de l’avoir écrit, parce qu’entre toi et tous les autres commentateurs je me sens moins seule ! 🙂

  13. lamissblancbleu dit :

    Merci pour cet article et les commentaires qu’il suscite, je me sens evidemment moins seule également!
    Les moments de pause pr se « ressourcer » je n’y avais jamais pensé la prochaine fois je mets en application cela !
    Ce qui m’ embete essnetiellement c’est le manque de conversation, dur dur de relancer au dela des banalités qui sont vite epuisees!

    • ifeelblue dit :

      je pense qu’on se sent tous un peu moins seuls parce qu’on a l’air nombreux, les introvertis 😉
      pareil, parfois j’ai du mal à trouver des sujets quand la conversation s’essouffle… argh!

  14. La Carne dit :

    je les envie aussi ces extravertis. Vraiment. Je me souviens de soirée où je ne disais pas un mot. Pas un! Je n’y arrivais pas. Ça peut m’arriver encore, c’est plus rare… mais ça me demande des efforts dingues de « bavasser » . Le pire, c’est que ça ne m’arrive pas qu’en soirée… à la sortie de l’école idem… aux activités des enfants idem… partout…

    • ifeelblue dit :

      on en avait déjà parlé, toi et moi on a ça en commun, ne pas réussir à avoir des discussions superficielles, le « small talk »… est-ce qu’une fois que tu te sens à l’aise avec les gens (genre les parents des autres enfants à l’école par exemple) ça se passe mieux?

      • La Carne dit :

        avec les autres parents de l’école… je fais un blocage… je ne sais pas pourquoi… je n’aime pas ces relations… de manière générale, même quand je connais bien les gens et que je me sens bien avec eux, je ne suis pas celle qui va alimenter la discussion… surtout si on est en groupe… en petit comité, ça peut mieux se passer…

  15. Je suis comme toi excepté que je n’envie pas les extravertis, je les plains 🙂

  16. Laura dit :

    Comme je te comprends! J’ai le même problème! Et mon cher et tendre, lui, est plutôt extraverti, ce qui est agaçant ou excrément inconfortable pour moi selon les situations!
    Bref, merci pour cet article, je me sens moins seule!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :