J’ai pleuré quand l’avion a décollé

32

7 décembre 2015 par ifeelblue

take-off-20

Sur ma gauche il y avait cette femme super aigrie qui n’a cessé d’être irrespectueuse envers les hôtesses de l’air et les autres passagers. Sur ma droite, un couple d’Italiens avec leur fille de 13 mois. C’était un vol de nuit, la journée avait été longue (comme les précédentes), j’étais crevée mais je savais que je ne dormirais pas beaucoup, avec une Mini Blue sur les genoux.

Alors peut-être que c’était la fatigue. Toute cette fatigue accumulée pendant ce mois qui s’achevait, après avoir trié, empaqueté, vendu, donné.

Peut-être que c’était le stress, les nerfs qui lâchaient. On était dans l’avion, enfin. Le plus dur était derrière nous (enfin pas vraiment, mais à ce moment-là, c’était ce que je me disais).

Mais non. Ce n’était ni la fatigue, ni le stress.

C’était l’émotion. Savoir qu’on quittait ce pays pour toujours, ou presque. Adieu la nature sauvage, adieu les orignaux et les coyotes, adieu les paysages époustouflants, adieu les brunchs et les grilled cheese, adieu l’anglais qu’on parle et entend à longueur de journée, adieu les sourires des gens qu’on croise et avec qui on discute un peu même si on ne se connait pas. C’était devenu mon pays, un peu. Là où j’ai soufflé ma trentième bougie. Là où j’ai trouvé ma voie professionnellement. Là où je suis devenue maman. Alors j’étais triste. Très triste.

J’ai pleuré quand l’avion a décollé. Et encore un peu après.

Photo credit: Benson Kua / Foter.com / CC BY-SA

Publicités

32 réflexions sur “J’ai pleuré quand l’avion a décollé

  1. Parfois c’est bon de pleurer. Tant de choses t’attendent ici. Je te souhaite tout plein de nouveaux bonheurs 🙂

  2. Wondersissi dit :

    J’ai du mal a imaginer ce que tu dois ressentir… Mais je suis sûre qu’autant de jolies choses t’attendent ou aussi!! Enfin, peut être pas aussi jolies mais sûrement aussi bien!! 😉

  3. Marie O' dit :

    Ca fait un gros pincement au coeur de quitter un pays qu’on a aimé, dans lequel on a vécu. Tu vas voir, ça va être encore un peu douloureux les premiers temps et puis ça va passer. Il y a de belles choses qui vous attendent là où vous allez…

  4. Tsilia dit :

    Oh la la… Je sais que je vais vivre ça dans quelques jours, pour l’instant je suis dans la phase finale du tri, du don, de la vente et de la mise en carton… Et je redoute, plus que tout, le décollage de samedi soir…avec ma Doudou sur les genoux…! BON COURAGE pour la suite, le reste à venir, la tristesse à assumer.

    • ifeelblue dit :

      on est tellement occupé avec les préparatifs qu’on a pas le temps de réaliser vraiment ce qui se passe, je trouve… sauf sur la toute fin, et là la réalité nous rattrape! courage à toi!

  5. Linaa dit :

    Je ne peux qu’imaginer à quel point ça doit être difficile… Je te souhaite plein de belles choses à venir, j’espère que ce nouveau chapitre qui s’ouvre sera pour vous tous une belle aventure qui se poursuit. Bon courage ❤

  6. pomdepin dit :

    Je comprends, partir d’Irlande a été un déchirement, même si c’était voulu, prépare, longuement mûri…mais on n’allait pas en France, bon courage pour la suite.

  7. tinhyjournal dit :

    Coucou ma belle !
    Ton article m’a beaucoup touchée. J’ai ressenti des émotions similaires lorsque j’ai quitté l’Irlande (où je n’avais vécu que pendant 3 mois), donc j’imagine que ça a dû être bien plus dur pour toi.
    J’espère en tout cas que tu réussiras à trouver un nouveau rythme en France. Je suis certaine que tout se passera bien !

    Prends soin de toi 🙂
    http://tinhyjournal.Blogspot.fr

  8. La Carne dit :

    ❤ je comprends, je crois. 🙂

  9. lexieswing dit :

    Je te comprends d’autant plus que c’est un pays que je ne quitterais que contrainte et forcée 🙂 Je te souhaite un bon retour, vous avez soupesé cette decision de rentrer, elle ne peut etre que bonne. Jolie nouvelle vie à ta petite franco-canadienne (je m’émeus chaque jour d’avoir mis au monde une « franco-canadienne » ;))

  10. fedora dit :

    Je ne peux pas comprendre… je n’ai jamais vécu ce déchirement… Moi, j’ai toujours envie de partir loin de chez moi… mais je sais que si ça arrive un jour, ce sera sans doute un déchirement… le barbare ne veut pas, il connait la sensation de partir pour ne jamais revenir. Ce n’est pas ce qui le retient de s’en aller… Je te souhaite plein de courage ! et plein de beaux jours à venir ❤

  11. unefamillealouestducanada dit :

    J’imagine bien ton sentiment, ça ne doit pas être simple de dire au revoir à ce pays, mais je souhaite tout le bonheur du monde à ta jolie petite famille en France.

  12. doume dit :

    Ben oui !
    Et ça a du laisser Mister Blue désemparé, non ?

  13. LadySo dit :

    Il y a plein d’habitude qui me manquerait, si je devais quitter mon petit pays anglais. L’ambiance surtout, le bon vivre. Le grilled cheese aussi 🙂
    Mais je suis sûre que tu vas vite reprendre tes marques en France.

  14. Catwoman dit :

    J’imagine en effet que quitter une terre d’adoption doit faire pleurer !

    Je te souhaite beaucoup de bonheur en france.

  15. […] va bientôt faire un an que je suis rentrée en France après plusieurs années au Canada. J’avoue que j’y pense de temps en temps. Parfois, on me […]

  16. […] on est remonté dans un avion, c’était l’heure des adieux. On était tristes, on avait des larmes plein les yeux. Mais on était trois, et ça, c’était […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :