Ma grossesse végétarienne

29

5 août 2015 par ifeelblue

©2010 Thomas van Ardenne

©2010 Thomas van Ardenne

Je ne parle pas souvent de mon végétarisme, que ce soit sur mon blog ou dans la vraie vie. Parce que d’autres parlent beaucoup mieux de ces choses-là que moi, parce que je ne suis pas douée pour parler des sujets qui me touchent à ce point, parce que je pense que saouler les gens avec ça est contre-productif (et la frontière entre informer et saouler est très très mince).

Alors je ne vais pas faire un article-fleuve expliquant pourquoi je suis végétarienne, ni essayer de convaincre qui que ce soit. Ce n’est pas le but.

J’ai juste envie de dire que je suis végétarienne, que j’ai été enceinte et que tout s’est bien passé. Pas de problème de carence, pas de problème de santé quelconque parce que je ne mange ni viande ni poisson. Je n’ai pas accouché d’une carotte ni d’un bébé rachitique. On va très bien toutes les deux.

J’ai eu peur de la réaction des médecins et infirmières la première fois que je me suis rendue à la clinique. Et puis rien. Ils sont même partis du principe que mon alimentation était plus équilibrée qu’un omnivore lambda (mais il faut dire que je vis au pays des rednecks). Dans les bouquins que la clinique donne aux futurs parents, il y a une partie sur l’alimentation et il y a une section « meat and alternatives », ce qui montre bien que le fait d’être végétarienne tout en étant enceinte est complètement accepté ici. Comme toujours, viande ou pas, le tout est de manger équilibré.

Alors voilà, je voulais juste dire, si certains en doutaient encore, qu’on peut rester végétarienne pendant une grossesse. C’est possible, ma bonne dame.

Photo credit: Thomas van Ardenne / Foter / CC BY-NC-ND

Publicités

29 réflexions sur “Ma grossesse végétarienne

  1. . dit :

    J’ai l’impression qu’être végétarienne est relativement accepté et peu source d’inquiétudes médicales lors d’une grossesse : j’imagine qu’au quotidien, tu trouves déjà tes protéines dans les oeufs, le soja ou les légumes secs ^^.
    Ce qui me donne l’impression d’être plus délicat, c’est le véganisme. Pour le coup, je ne suis pas sûre que ce régime soit totalement compatible en l’état avec les exigences nutritionnelles d’une grossesse… (En tout cas, j’aurais plus peur de carences)

    Bon je ne me sens pas concernée parce que je suis omnivore (la version souple, celle qui ne mange pas beaucoup de viande/poisson ^^) mais une de mes amies végé est en train de devenir vegan et ça m’interroge beaucoup. Pas pour le quotidien, mais plus pour les apports durant une grossesse. Je ne sais pas si tu as des exemples autour de toi ?

    Scout

    • . dit :

      En tout cas, je pense effectivement que les pays anglo-saxons sont plus ouverts sur le sujet que la France… 😔

    • ifeelblue dit :

      je ne connais pas de personnes vegan (et très peu de personnes végétariennes à vrai dire) et je ne m’y connais pas vraiment sur le sujet, mais je pense qu’effectivement, c’est plus délicat lors de la grossesse. Mais je me trompe peut-être! Après, peut-être qu’en prenant des suppléments, ça peut passer. Il me semble avoir lu quelque part qu’en général, les vegans redeviennent végétariennes le temps de la grossesse, puis reprennent une alimentation vegan après.

  2. Ingrid dit :

    Le préjugé sur le fait qu’on va tomber malade ou attraper plein de carences car on supprime la viande voire aussi le poisson de notre alimentation, persiste.

    Lorsque j’ai dit à un ancien que je ne mangeais pratiquement pas de viande car je n’aime pas vraiment ça et que je peux facilement m’en passer, il m’a dit « tu vas tomber malade ». Tout comme une connaissance qui m’a fait la morale sur le corps qui a besoin de protéines et blablabla. Ah bon ? Depuis quand y en a-t-il que dans la viande ?!

    La meilleure fut quand même : c’est pas comme ça que tu vas maigrir. Y en a, ils ne comprennent pas que ne pas manger de viande n’a rien à voir avec un quelconque régime.

    En fait, beaucoup de monde critiquent cette façon de manger et ce sont ces mêmes personnes qui n’y connaissent rien…

    • ifeelblue dit :

      effectivement, certains pensent qu’il s’agit d’un régime ou qu’ils vont perdre du poids en devenant végé… perso j’ai pas perdu un gramme! ^^

      Le coup des carences, c’est un peu la grosse phobie j’ai l’impression, comme si on ne pouvait pas avoir de carence en mangeant de la viande, comme si être omnivore garantissait d’avoir une alimentation équilibrée. :S
      Ça fait 7 ans que je suis végétarienne, j’ai jamais eu aucun souci 🙂

      Mais tu as raison, les gens qui critiquent sont en général très peu informés et ressortent simplement des clichés sans se renseigner avant.

  3. Océalie dit :

    Alors j’ai envie de dire : merci beaucoup de cette info 😉 Effectivement, chez les anglo tout cela est parfaitement banal et accepté. C’est d’ailleurs un aspect que j’ai particulièrement apprécié en Australie. Ils ont des restaurants veggie delicious !

  4. lexieswing dit :

    J’avoue que je ne me serais même pas posée la question. Ou peut-être que si j’avais été médecin (et heureusement pour tout le monde, ce n’est pas le cas ;)) j’aurais simplement demandé si ça faisait longtemps (pour être sûre que la personne connaissait bien le végétarisme et ne se contentait pas de brouter des fânes de carottes depuis une semaine après avoir vu un documentaire de la PETA) ou montré tout de suite sur le guide la partie concernée à l’alimentation avec les produits de remplacement pour les protéines. Et ce que tu dis que le fait que les végétariens s’alimentent globalement mieux que les omnivores ne me surprend pas du tout! Je crois m’alimenter relativement correctement (un peu de tout, bcp de légumes et pas de la viande tous les jours) et essayer de contrebalancer un plat en féculents riches le midi par une salade le soir par exemple, mais les omnivores sont souvent, par défaut, des gens qui n’ont pas adopté un régime particulier et n’y prêtent donc pas attention. Moi je parierais bien plus facilement sur la bonne santé d’une personne végétarienne que sur qqun qui dit manger de tout. Sinon pr la blague sur les carottes, c’est juste parce que ma cousine a décidé de ne plus manger de viande après un documentaire du genre mais n’a jamais cherché à savoir s’il fallait la remplacer, du coup elle est effectivement très carencée. Mais honnêtement je pense que son jeune âge joue dans sa méconnaissance.

    • ifeelblue dit :

      c’est clair qu’il ne suffit pas de retirer le steak d’un steak-frites quand on devient végétarien 😀 souvent, quand je dis au détour d’une conversation que je suis végétarienne, on me sort l’histoire des carences mais voilà, il faut repenser son alimentation et compenser l’absence de viande/poisson par autre chose. 😉

      C’est clair qu’avant d’être végétarienne, je faisais pas du tout attention à manger équilibré. Au début de mon végétarisme, je faisais super gaffe et maintenant, avec le temps, je suis beaucoup plus relax’. C’est pas parfait mais c’est pas trop mal je pense 😉

  5. Gaou dit :

    Ton billet est super . Ma mère à toujours été végétarienne et c’est un combat de tous les jours. Elle vit en Europe depuis quelques années et ça va un peu mieux mais quand on vivait au Togo c’était un vrai cauchemar. Les gens ne comprenaient pas et la faisaient chier. Au restau on lui glissait de la viande dans son assiette en espérant que le fait de goûter allait la « guérir » de son aversion pour la viande. C’était affreux. Quand elle était enceinte, elle se mangeait des critiques à la con à cause de son végétarisme. Bref c’est bien des articles comme le tien pour élever un peu le débat.

    • ifeelblue dit :

      merci beaucoup! 🙂

      Ahlala ça me ferait péter un plomb si on me mettait de la viande dans mon assiette pour me « guérir »!!! Et puis au resto en plus, genre t’as même pas le droit de commander ce que tu veux comme plat O_o Ce manque de respect…

  6. carrie4myself dit :

    Ca ne me surprend pas du tout; ca devient normal d’être végétarien, vegetalien est par contre plus « dangereux » 😉

  7. C’est tout à fait possible de vivre une grossesse végétalienne et non il n’y a pas de carences, en témoigne le blog suivant : https://peuventilssouffrir.wordpress.com/ 🙂

  8. LadyButterfly dit :

    Je pense qu’il y a une avancée en France – même si pour certains, je crains que ça ne soit un effet de mode…mais bon, chacun son truc.
    Je ne suis pas 100% végétarienne mais il se trouve que depuis très longtemps (mon adolescence voire un peu avant), je ne mange pas (ou très peu ) de viande. D’une part, parce que je n’aime pas ça, de l’autre parce que ça m’a toujours dégoûtée…
    Je ne reviendrais pas sur le fait qu’on m’a saoulée/forcée à en manger (spécialement cette fichue viande rouge que je fuyais, – celle-ci et le porc…sos!) parce que j’allais « manquer de protéines ».
    On sait maintenant qu’on peut compenser et qu’au contraire, les protéines animales, n’est-ce pas…..je ne vais pas faire un cours ^^

    La seule chose qui m’interpelle (qui n’a rien à voir avec ton billet mais que tu as peut-être rencontré autour de toi), c’est la façon dont les gens te perçoivent quand tu dis « non, pas de viande pour moi  » et qu’ils te regardent bizarrement ( à se demander s’ils n’aimeraient pas te refiler de la viande) – puis qques temps plus tard, parce qu’ils sont devenus « vegans » (libres à eux), viennent te faire la leçon parce que tu ne suis pas une sorte de code (une mode, donc?).
    J’ai toujours un peu de mal avec ce genre d’attitudes – et en France, c’est ce que je constate de + en +.

    • ifeelblue dit :

      ça ne m’est jamais arrivé de tomber sur ce genre de personnes, mais si ça m’arrivait, je crois que je ne manquerais pas de rappeler à la personne en question son comportement précédent ^^

  9. adèle dit :

    N’oublions pas qu’une grande partie des terriens sont végétariens pour des raisons religieuses ou par manque d’argent ! 🙂

  10. […] Quand j’étais enceinte, je me posais beaucoup de questions par rapport à mon futur enfant. Quel régime alimentaire lui imposer : omnivore ou végétarien? Ça peut paraitre bizarre mais je n’avais pas trop d’avis sur la question. En réalité, j’avais peur de choisir ce régime qui sort de la norme pour mon enfant car ce n’est déjà pas forcément facile pour un adulte de faire face aux remarques et réflexions désobligeantes de gens intolérants et pas bien malins, mais alors pour un enfant… […]

  11. Wala dit :

    Merci pour cet article, je me pose beaucoup de questions à ce sujet car quand le moment sera venu je ne veux pas prendre de risque pour mon enfant mais je ne veux pas non plus renoncer à mes principes!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :