« Tu verras, on oublie »

55

19 juillet 2015 par ifeelblue

oubli

Je n’aime pas qu’on me sorte les « grandes vérités de la vie », ces affirmations présentées comme étant incontestables, comme si les autres savaient mieux que moi ce que je vivais et ressentais. Alors je n’aime pas qu’on me dise « oh tu verras, on oublie » sur un ton un peu condescendant.

Et pourtant…

Pourtant, ces premières semaines sont déjà brumeuses. Ces séances d’allaitement qui duraient tout un épisode de Downton Abbey. Ces crises de larmes dans la douche, entre le shampooing et l’après-shampooing. Ces tétées nocturnes où je luttais pour ne pas m’endormir – en vain, on s’endormait toutes les deux. Ces journées où je ne quittais jamais mon pyjama et où m’asseoir sur les chaises dures de la cuisine était une épreuve.

Tous ces mauvais souvenirs deviennent de plus en plus flous. Ils sont remplacés un à un par des sourires édentés et des petites mains potelées.

Les autres auraient-ils raison sur toute la ligne?

Photo credit: alongfortheride.♥ / Foter / CC BY-NC

Publicités

55 réflexions sur “« Tu verras, on oublie »

  1. Ginie dit :

    Je ne suis pas maman donc je ne peux te dire mais c’est vrai que quand je dis que j’ai peur d’avoir à subir un accouchement on me dit souvent la même chose « on oublie et on souhaite même faire d’autres enfants » … la magie de la maternité sûrement 😉

  2. Moi qui suis actuellement enceinte du 1er (6ème mois), je supporte de moins en moins toutes les réflexions et remarques de tous et toutes… j’ai des envies de leur planter la petite cuillère dans l’œil dès le lever. Nan mais HO! Comment vous pouvez savoir mieux que MOI ce que JE ressens?? (c’est qu’ils sont dotés de supers pouvoirs les gens…). Mais en te lisant, je me dis que c’est peut être juste une histoire de timing. Enceinte et jeune maman, on a tout sauf envie d’entendre ce genre de phrases bidon. Même si après coup, on y revient.
    😉 bisous ma jolie et bon courage. P’tite Poulette, en cloque.

    • ifeelblue dit :

      ouais, je pense aussi que c’est une question de timing. Quand t’es « dedans », t’as pas envie d’entendre ce genre de trucs, même si après coup, tu réalises qu’il y avait du vrai. Profite bien de la fin de ta grossesse / ou: bon courage pour la fin de ta grossesse, selon l’humeur 😉

  3. vtqal dit :

    Coucou! Ton billet m’a fait sourire car j’ai tendance à réagir comme toi, les « conseils » des autres me fatiguent parfois surtout quand il s’agit de mes enfants… En fait, maintenant je souffle un bon coup et j’ai décidé d’en prendre (que ce qui m’arrange 😉 ) et d’en laisser (beaucoup!) ^^ Cependant, il faut quand tendre l’oreille car des fois il n y a pas que des bétises; aprés tout,ne le dis tu pas toi aussi ? Bisous et bon courage 🙂

  4. fedora dit :

    Sur ce point, je pense bien que oui 🙂 et c’est très bien comme ça ! J’ai oublié tous les mauvais moments, la fatigue extrême, l’allaitement qui pour moi était une vraie épreuve… même les douleurs de l’accouchement ! je sais que c’était douloureux mais j’ai oublié comment… je n’ai gardé que le meilleur… je pense que l’esprit humain a tendance à mettre de côté les mauvais moments 🙂

    • ifeelblue dit :

      ouais c’est très bien de se souvenir que du bon! heureusement que ça marche comme ça! ^^ l’allaitement a été compliqué pour moi aussi, même si j’y repense avec un petit pincement au cœur… comme quoi!

  5. airelle dit :

    Perso,je dirai ,on oublie pas vraiment.Pour ma fille,les nuits, les journées étaient horrible du à son rgo et c’est que vers s’est 6 ans que j’ai eut envie d’un deuxième.Puis à la naissance de Poulpy, l’angoisse latente du:et si lui aussi était RGO?mais non, il a fait ses nuits vite et n’est pas un bébé ultra chiant et la foutu question revient pour Pamplemousse.Enfin c’est mon ressenti 🙂

  6. Linaa dit :

    C’est plutôt rassurant si avec le temps, les souvenirs moins positifs s’estompent (d’ailleurs si on généralise, on retient souvent le meilleur de chaque expérience … et on occulte le reste)
    Après pour ce qui concerne la maternité je reste encore dans le flou total, mais j’entends effectivement souvent dire qu’on oublie la fatigue et la douleur pour ne retenir que les jolis moments … Profite bien de ta Mini-Blue 🙂

  7. La Carne dit :

    les autres ont parfois raison, parfois pas. Le truc c’est que même les vérités vraies, il y a des moments où l’on n’a pas envie de les entendre… on veut juste de l’écoute et de la compassion… pas des phrases toutes faites… mêmes vraies. 🙂

  8. Wondersissi dit :

    D’accord avec Fedo: sur ce coup la, oui! Après, ça doit être la durée qui varie selon les gens… Je ne dirais d’ailleurs pas qu’on oublie, mais que les souvenirs se supplantent aux autres, et qu’on crée une vraie relation avec son enfant au fil des jours! Je te l’avais dit: « tout ceci n’est que temporaire! » 😉

  9. verolafee dit :

    Coucou. Effectivement, lorsque l’on est enceinte, certaines y vont de leur propre expérience qu’ils transforment en vérité pour « conseiller » la future ou la nouvelle maman; en pensant que cette vérité est absolue et donc leur permettent de donner ces fameux conseils.
    J’en ai pâti lors de mes deux grossesses mais si au début je me suis laissée quelques fois submerger par les unes et les autres (allant de la copine n’ayant pas d’enfant à à ma belle-mère …) j’ai vite compris que la seule que je devais écouter vraiment …ben… c’était moi. Et bizarrement à partir de là, je n’ai plus ressentie de pression.
    Tu fais corps avec Minie-Blue (encore plus puisque tu l’allaites!) donc seule toi sais ce qui est bon pour vous deux, aidées toutes les deux par Mr Blue.
    J’ai appris seule face mes petits loups que j’avais le droit de me tromper. Et si j’avais besoin d’aide, c’était moi qui demandait de l’aide! Certains poncifs sur la maternité sont vrais mais dans l’état de fatigue que l’on ressent pendant les premiers, nos nerfs de nouvelle maman sont à fleur de peau et donc, nous n’avons pas forcément envie d' »entendre » ces vérités. Aussi vraies seraient-elles. En tout cas, bienvenue dans l’univers des mamans.

    • verolafee dit :

      Oups j’aurais du me relire avant de poster car ce n’est pas possible d’avoir laissé autant de fautes. Je suis désolée pour cela.

    • ifeelblue dit :

      oui ça m’a pris un petit moment aussi pour me rendre compte que ce que les autres font/disent, c’est bien gentil, mais ça ne s’applique pas forcément à ma situation. On est tous unique, les bébés sont tous différents, alors ce qui marche chez l’un ne va pas forcément marcher chez l’autre et au final, il faut juste s’écouter.
      Je n’allaite plus Mini Blue; ça m’a brisé le cœur mais c’était vraiment la meilleure décision à prendre, autant pour elle qui ne prenait pas assez de poids que pour moi, qui ai retrouvé une certaine « liberté ». 😉

  10. lexieswing dit :

    Je suis ravie que tu te sentes mieux! Par contre je continue à détester les grandes vérités. Par exemple pour l’accouchement, je sais que j’ai eu du mal à supporter la douleur des contractions. J’ai oublié l’intensité oui, mais je me souviens que j’ai eu mal comme jamais avant. Mon conjoint aussi lol. Ce qu’on devrait plutôt dire c’est qu’avec le temps vient l’expérience, qu’on se souvient qu’on a su traverser l’épreuve une fois, qu’on connaît mieux ses failles. Pour le deuxième accouchement, j’essaye de travailler à l’idée de garder le contrôle au maximum, ce qui va être compliqué pr moi qui fait tout à l’instinct 🙂

    • ifeelblue dit :

      ah c’est marrant, je crois bien que c’est la 1ere fois que j’entends qqln parler de « garder le contrôle » concernant l’accouchement! moi je me préparais psychologiquement à n’avoir aucun contrôle justement ^^

      • lexieswing dit :

        En fait j’ai commencé à subir les contractions quand j’ai cessé de rationaliser le processus. J’étais incapable de voir la finalité, je voulais juste que ça se termine, je n’accompagnais plus rien, bref c’était la merde 🙂 (heureusement ça n’a pas duré)

        • ifeelblue dit :

          ah c’est marrant! (enfin, façon de parler hein!) moi j’étais vraiment dans la « bestialité », genre le côté animal qui a pris complètement le dessus, et j’étais vraiment dans ma bulle, je me rendais absolument pas compte de ce qui se passait dans la pièce…

  11. jaiecrit dit :

    Ne garder que le positif ❤
    Mais effectivement, je n'aime pas non plus les vérités générales, parce que souvent on n'a pas envie de les entendre (même si elles peuvent être vraies) et parce que chacun est different et que chacun va à son propre rythme, et c'est important que chacun le fasse à son rythme sans se culpabiliser de ce que font les autres, ont ressenti les autres, ce que dicte la société.
    Bisous à toi et à Mini Blue 🙂

    • ifeelblue dit :

      oui, c’est ce qui me dérange aussi avec ces grandes vérités! comme tu dis on est tous différents et on va tous à notre propre rythme donc imposer une sorte de modèle ou de norme me dérange!

  12. Bernieshoot dit :

    Les conseils n’engagent que ceux qui les donnent, on les entend mais l’essentiel c’est de vivre sa vie

  13. carrie4myself dit :

    Ecoutes ton corps; tu as entendu parle du Baby blues et tout ceci est si nouveau que ca perturbe.
    Il faut du temps au temps et comme tu dis, en voyant l’evolution, les sourire de Minie Blue ca s’estompe un peu 😉

  14. Je ne crois pas qu’on oublie vraiment… mais les moments difficiles du début sont tellement supplantés par les souvenirs doux et heureux qu’ils ne prennent plus toute la place… L’essentiel est de justement savoir prendre ces souvenirs doux et heureux et les chérir….

  15. Marie Kléber dit :

    C’est moche de le dire mais c’est vrai qu’on oublie. Pas tout mais un peu. Normal aussi. Chaque jour est si intense, qu’on finit par sélectionner ce qui a de l’importance et ce qui en a moins.
    Certains jours difficiles sont derrière toi. Et c’est déjà ça!

  16. tinhyjournal dit :

    Je suis contente de lire que les choses se passent mieux pour toi et ton petit coeur 🙂

    A très bientôt xx

  17. adèle dit :

    Contente que tu ailles mieux ! J’espère que le petit bout pousse bien et que tu récupères, que la cellule familiale se crée petit à petit.

    Concernant les souvenirs, je dirais que quand je les ai digérés, ils deviennent des souvenirs, C’est-à-dire que je m’en rappelle, mais sans le côté émotionnel qui donne l’impression de revivre les événements dans le présent.
    Pour les plus douloureux, ça demande parfois très longtemps, et il faut parfois pas grand-chose pour être de nouveau plongé dans le mauvais trip.

    Je te fais un gros bec.

  18. LadyButterfly dit :

    Peut-être que ça l’est (vrai) ou partiellement. Mais je pense que ça dépend de chacune.
    Et surtout, je crois que s’entendre répèter les mêmes choses : »on oublie » ou autres grandes déclarations est particulièrement lassant. Non, on n’en a pas envie , que ça soit pendant la grossesse (les horreurs sur les accouchements alors qu’on flippe déjà grave!) ou après l’accouchement, ou pendant que l’enfant est petit, ou plus tard – et puis l’entrée à l’école, etc etc…
    Mais peut-être est-ce un apprentissage (une sorte de « parcours de mère » ^^) – et justement, il y a lpeut-être à une leçon à en tirer: ne pas recommencer à saouler autant les plus jeunes (voire nos filles, ou nos nièces), savoir doser ce que nous leur transmettrons à notre tour…..

  19. Tarielle dit :

    Contente de savoir que tu vis mieux ta maternité et que la nature reprend ses droits: oui il y a des phases pas évidentes, mais je pense que le gros de ces moments-là est quand même censé procurer du bonheur! Alors je te souhaite du « encore mieux »! 🙂 Bises

  20. . dit :

    Je suis contente de savoir que ça se passe mieux. Que les autres auent raison ou pas importe peu, on n’est pas toujours dans les conditions idéales pour entendre les mots de réconfort. Et parfois ils sont juste déplacés.
    Ce qui compte, ce sont ces souvenirs qui s’estompent et ses sourires qui prennent leur place. ❤
    Je suis vraimente contente pour toi et Mini-Blue. (et puis pour Mr Blue ;)).

    Scout

  21. Catwoman dit :

    Coucou

    Je suis contente de voir que ça va mieux. Et c’est vrai que cette fichue phrase, lorsqu’on est au cœur de la tourmente des premières semaines de vie est énervante.

    Sans dire qu’on oublie vraiment, je dirais qu’avec le temps et les vraies relations qui s’installent, cela s’atténue et s’adoucit. Et, à postériori, cela ne semble plus si terrible que cela … Sinon, crois moi, cela ferait bien longtemps que nous nous serions mises aux familles mono-enfants 😉

  22. Goblin dit :

    Mon fils a deux ans et demi et je suis actuellement enceinte du 2ème. J’ai été à la limite du post partum à la naissance de mon fils (la reprise du boulot m’a « sauvée ») et je ne dirais pas que j’ai complètement oublié toute cette souffrance. Par contre, je suis motivée à l’idée que ce sera peut-être différent cette fois et je vais tout faire pour, justement en n’oubliant pas comment c’était la première fois. Il est parfois utile de se souvenir pour ne pas être à nouveau prise au dépourvu et se préparer. Mais en ce qui concerne les douleurs post accouchement, ça par contre, oui, je crois bien que j’ai pas mal oublié… ^^ En tout cas, je suis vraiment heureuse de lire que tu commences à aller mieux. Bonne journée !

    • ifeelblue dit :

      comme tu dis, c’est bien de ne pas oublier pour tirer des leçons de l’expérience, penser à des trucs qui pourraient aider la seconde fois… bref, vaut mieux pas oublier complètement dans un sens! 🙂 j’espère que ta grossesse se passe bien 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :