Le complexe des origines

39

23 avril 2015 par ifeelblue

carte

Alors voilà. Non seulement j’ai décidé de rentrer définitivement en France, mais j’ai aussi décidé de retourner dans ma ville natale. Pour tout un tas de raisons que je ne vais pas détailler ici.

Quoi qu’il en soit, j’ai remarqué que les proches (famille, amis) qui sont eux aussi originaires de cette ville et n’y vivent plus ont tous une réaction que je qualifierais de « rejet » par rapport à cette idée. Passée la surprise, il y a un genre de « argh quelle horreur » ou « argh quelle idée de retourner là-bas ». Le postulat de base étant que cette ville est pourrie, morte, inintéressante.

Quelque part, je comprends. Il y a pas si longtemps, j’aurais été 100% d’accord. J’aurais même vu ce retour aux sources comme un échec. Mais plus maintenant.

Maintenant, je trouve ça bizarre en fait. Parce que je pense que cette ville n’est pas plus pourrie qu’une autre et qu’au final, je me demande si c’est pas un truc généralisé de provinciaux. J’ai pas l’impression qu’on « juge » autant quelqu’un qui est né et a passé toute sa vie à Paris. Alors pourquoi le faire dans le reste de la France? Il faut trouver sa ville natale pourrie, il faut la quitter et vivre ailleurs, même si c’est seulement 200km plus loin. Sinon, c’est l’échec.

C’est comme si on était complexé de nos origines. Comme si on assumait pas d’où on venait. Alors que bon, on s’en fout, non? Tant que les gens sont bien là où ils sont, ça ne regarde qu’eux. Et puis c’est tellement subjectif. Par exemple, vivre à Paris est de l’ordre du cauchemar pour moi mais je comprends que ce soit le pied pour beaucoup d’autres. L’important est de se sentir bien, peu importe l’endroit.

Photo credit: Ben Terrett / Foter / CC BY-NC-ND

Publicités

39 réflexions sur “Le complexe des origines

  1. Lexie dit :

    C’est quoiiii la ville ? Non je t’embête. J’ai été ado et jeune adulte à Clermont-Ferrand et c’est absolument fou à quel point mes amis qui y sont nés veulent absolument y retourner. Ils ont beau s’être expatriés parfois au bout du monde, ils sont nombreux à avoir comme objectif d’y revenir, pr y élever leurs enfants notamment. C’est l’amour de l’Auvergne je pense 🙂

  2. tinhyjournal dit :

    Comme tu l’as dit, je pense que l’important est de sentir bien dans sa ville ! :). Moi je ne pense pas vivre dans ma ville natale plus tard (c’est même sûr à 600% je pense), je n’y sens pas du tout bien et je suis bien pressée de partir !

    A bientôt ❤
    Tinhy, http://tinhyjournal.blogspot.fr

  3. pomdepin dit :

    C’est curieux, j’ai l’impression inverse. Pratiquement tous ceux qui étaient au lycée avec moi sont « rentrés » après leurs études et ceux qui sont loin (tu imagines, Bordeaux, voire Paris) ne rêvent que de s’installer dans les Landes, je passe pour une illuminée en étant expats et heureuse.

  4. Ragnagna dit :

    Venant de Paris, on m’a juste toujours dit que j’étais une sale parisienne 😆 Et mes cousines étaient méga complexées d’être savoyarde comparées à moi, alors que moi j’aurai bien aimé être à la montagne !!

    J’avais raté votre décision de rentrer ! Quoique soit la décision, tant que vous êtes à l’aise avec ce sera bien ! Et ce sera chouette pour bébé de voir sa famille plus proche 🙂

    • ifeelblue dit :

      oui ça va être bien de pouvoir avoir une « vraie » vie de famille 🙂
      j’ai l’impression aussi qu’il y a pas mal de gens à complexer d’être originaire de province alors qu’il y a vraiment pas de quoi, selon moi!

  5. Bernieshoot dit :

    l’essentiel est le bien vivre où l’on est au présent et demain sera peut être une autre histoire

  6. fedora dit :

    C’est marrant… Pour la famille du barbare être parti en Belgique, c’est un peu comme un échec (surtout depuis qu’il a quitté Bruxelles) alors que, comme tu dis, l’important c’est d’être bien et heureux… Et sinon, je comprends très bien que tu aies envie d’un retour « aux sources »… Déjà, ça va peut-être te paraître cliché mais je pense que la façon de voir les choses changent beaucoup quand on a un enfant… Perso, quand j’étais enceinte et jeune maman, j’étais heureuse d’être à proximité de ma famille, de mes parents et de mes amis 🙂 Personne n’a à te juger, c’est ton choix 🙂

    • ifeelblue dit :

      je pense que le fait d’avoir un enfant pèse effectivement dans la balance… ça et le fait d’être partie depuis 10 ans maintenant. 🙂

      Pour la famille du barbare, je vois pas où est l’échec, que ce soit d’aller vivre en Belgique comme de déménager après… c’est bizarre, parfois, les réactions des gens!

  7. carrie4myself dit :

    Revenir aux sources, oui je le veux. 2 villes me tentent: Toulouse pour y etre nee, et Lyon pour son potentiel et aussi parce qu’il y a toute ma famille.
    Il ne faut pas dénigrer une ville, en l afuyant. Elle nous a apporte pendant un temps, a nous de l’aider, de la faire (re)vivre 😉
    Bon courage pour ton déménagement!

  8. Melgane dit :

    Je pense que je détesterais vivre à Paris. Par contre, même si je veux vivre à Lille, je ne fais pas un rejet de ma ville. Ce qui me dérange ce n’est pas le fait de passer toute sa vie dans la même ville : c’est de ne jamais aller ailleurs. Ce que je veux dire c’est que j’ai des cousins qui vivent à l’autre bout de la France, on est déjà allé les voir plusieurs fois mais eux ne viennent jamais. Ils disent qu’ils viendront mais ils ne le feront jamais… Ils ne songent qu’à leur région, seulement leur région…

    • ifeelblue dit :

      j’avoue que j’ai du mal avec le fait de ne jamais bouger, mais c’est peut-être juste parce que ça va à l’encontre de ma nature au final. Je trouve ça tellement enrichissant d’aller voir comment c’est ailleurs. Après, y a des gens qui bougent pas du tout comme tes cousins, et qui ne font aucun effort, genre il faut que le monde vienne à eux… j’avoue que ce genre de comportement m’agace!

  9. La Carne dit :

    il y a quelques années, de passage dans « ma » ville, je me suis faite la réflexion qu’elle était loin d’être aussi pourrie que dans mes souvenirs. dans ma famille, ceux qui sont partis sont plutôt vus comme ceux qui ont échoué sur place… (c’est faux, mais c’est une vision). Il y a encore à peine quelques mois, semaines, je rêvais de retourner sur Paris. Là, ça me fait simplement flipper et « oh non!! »… pourtant j’adore.
    J’ai pendant longtemps eu honte de ma petite ville de province… mortelle. J’ai rencontré des gens sur l’ile, qui, à cause d’une mutation y ont vécu quelques années et ont bien aimé. comme quoi… Aujourd’hui je n’ai plus honte. Si je devais y retourner, ce ne serait pas un échec. Mais là, tout suite, JAMAIS! 🙂

    • ifeelblue dit :

      oui ça m’est arrivé aussi de croiser des gens qui étaient allés dans ma ville pour une raison X ou Y et qui avaient eu une bonne impression… comme quoi! 🙂

      c’est bizarre la vision de ta famille par rapport à ceux qui partent vivre ailleurs. Comme si on ne pouvait tout simplement pas être curieux, avoir la bougeotte ou avoir des envies d’ailleurs.

  10. heylinaa dit :

    Perso, je suis revenue dans la petite ville où j’ai passé la majorité de mon enfance, ce n’est certes pas là où je suis née, mais c’est là où je me sens chez moi et surtout je m’y sens bien, ce qui est l’essentiel comme tu le soulignes 🙂

    De mes amis d’enfance, à part deux qui vivent à l’étranger (pour leur boulot), la plupart sont restés dans les environs, une poignée vivent encore ici. Perso d’en être partie pendant dix ans, m’a fait réalisé que finalement, j’y étais pas mal du tout ^_^ (si je n’avais jamais bougé, peut-être que là oui, j’aurais saturé. Car on s’imagine souvent que l’herbe est plus verte ailleurs) Même si j’ai envie de voyager, je crois qu’au final, je reviendrai toujours ici, c’est mon point d’ancrage. L’essentiel dans ton cas, c’est que ta ville te plaise, l’opinion des autres au final n’est pas si importante, surtout qu’on ne recherche pas tous les mêmes choses quand on choisit le lieu où l’on souhaite s’installer 🙂

    • ifeelblue dit :

      c’est vrai que le fait de bouger permet justement de voir les choses différemment, de prendre du recul et de relativiser pas mal de choses… et puis comme tu dis, on ne cherche pas tous les mêmes choses, on a pas tous les mêmes priorités… et ces priorités changent avec l’âge aussi 🙂 je suis contente pour toi, en tout cas, que tu sois revenue et que tu t’y sentes bien 🙂

  11. bypimprenelle dit :

    moi, je suis heureuse à Marseille où je vis depuis l’âge de 7ans, mais j’ai aussi des souvenirs très heureux du village de Lorraine, où je suis née ! Avec 4 enfants, j’ai très peu bougé, mais à chaque fois que j’ai visité un nouveau coin, je m’y voyais emménager !!! Je serai capable de m’installer partout, tant notre France est belle ! Par contre, je suis moins partante pour l’étranger, trop vieille pour refaire ma vie ailleurs ! Je ne me sens pas du tout Provinciale, et je ne mets pas Paris sur un pied d’estale ! Chaque endroit a ses avantages et ses inconvénients, il suffit de les connaitre pour ne prendre que le meilleur !
    PIMPRENELLE
    http://www.cinquanteansetalors.com

    • ifeelblue dit :

      oh mais t’as bien bougé dis donc, de la Lorraine à Marseille, c’est le grand écart! 😉

      • bypimprenelle dit :

        Mais c’est pas fini !!! Ma famille paternelle est de Lille et Belgique, donc je passais mes vacances au Touquet et au Cap d’Antibes !!! Ma famille maternelle est Marseillaise donc vacances à Marseille et à Porquerolles ! je suis née à Nancy à cause du travail de papa, et à 7 ans, nous nous sommes installés à Marseille toujours pour suivre son travail ! C’est peut être pour cela que je me sens chez moi partout ! 😉

  12. Ginie dit :

    C’est souvent ce qu’on me dit quand je dis vouloir retrouver mon petit village du Portugal (car Paris j’ai assez donné), car le Portugal est en crise, car il n’y a rien à faire là bas blablabla… ok mais j’aime et je m’y sens bien.. Et comme tu dis si bien c’est l’essentiel 😉

    • ifeelblue dit :

      ah on m’a sorti ça aussi par rapport à la France, que je devrais rester au Canada parce qu’en France c’est la crise etc… mais le cœur a ses raisons que la raison ignore 😉

  13. Complètement d’accord sur le fait qu’on ne ferait jamais la remarque à un parisien! Je suis retournée vivre le ou j’ai grandi 600 habitants, d’autres n’en sont jamais parti! Chacun son chemin!!

  14. Pimpf dit :

    ah les avis et desiderata des autres, l’essentiel est que vous fassiez ce qu’il vous plait et comme vous le souhaitez c’est le plus important dans vos vies 🙂 Comme tu le dis les goûts de chacun sont difficile à appréhender, le milieu qui moi me plait ne plairait peut être pas à d’autre, c’est comme cela que je l’ai pris. Faites vous plaisir et bon courage pour le retour 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :