Angoissées de mère en fille

22

12 avril 2015 par ifeelblue

panique

Ma mère est une personne extrêmement angoissée. Par exemple, ça fait 30 ans qu’elle nous dit qu’elle a un début d’Alzheimer dès qu’elle oublie quelque chose dans une pièce, ou qu’elle a un cancer dès qu’elle a mal quelque part. Et elle y croit vraiment quand elle le dit, on voit la panique dans ses yeux. De la même façon, quand je lui ai dit il y a quelques temps que j’avais emmené mon chat chez le véto parce qu’il y avait des traces de sang dans son urine, au lieu de penser en toute logique à des calculs, elle m’a tout de suite parlé de cancer de la vessie…

Ma mère est du genre à arriver une heure en avance à la gare par peur de louper son train. Sa grande angoisse du moment est de sortir la voiture du garage en l’absence de mon père et ça prend des proportions incroyables. Elle pense toujours au scénario catastrophe, à tout ce qui pourrait arriver d’atroce. Essayer de la rassurer, c’est parler dans le vide.

Le pire, dans tout ça, ce n’est pas qu’elle ait fait de ses enfants (dont moi) des personnes très angoissées. Même si, je dois l’avouer, je lui en veux. Je sais que c’est stupide, qu’elle n’est pas responsable à 100% et qu’on ne peut pas reprocher ce genre de trucs à ses parents. N’empêche que parfois, je ne supporte pas de l’entendre se noyer dans un verre d’eau parce que 1) c’est épuisant d’essayer de rassurer une personne qui ne veut pas être rassurée; et 2) ça me renvoie à ma propre tendance à angoisser pour un rien.

Le pire, ce n’est pas non plus que les conversations avec ma mère soient anxiogènes. Même si parfois je raccroche le téléphone en étant plus stressée qu’avant de lui avoir parlé.

Non, le pire, c’est qu’à cause de ses angoisses, il y a plein de choses que je ne dis pas à ma mère. Le moindre rhume est passé sous silence sous peine de me faire longuement questionner pendant un mois, histoire d’être sûre que c’est bien un rhume et pas un cancer. En toute logique, on oublie carrément les problèmes de santé plus inquiétants, mieux vaut ne rien dire. En fait, je garde pour moi le moindre truc susceptible de l’inquiéter. Et il y en a des tas. Parce que ce ne sont pas juste des trucs qui pourraient raisonnablement inquiéter, ce sont aussi des trucs d’une banalité sans nom mais je sais comment elle fonctionne, je sais ce qu’il faut taire. Et je trouve ça vraiment dommage.

S’il y a bien un truc que je ne veux pas transmettre à Mini Blue, c’est une personnalité angoissée. Je sais que je vais devoir prendre sur moi et que ce ne sera pas facile. Mais je veux vraiment que mon enfant puisse me parler librement, sans filtre, de tout et n’importe quoi.

Photo credit: star5112 / Foter / CC BY-SA

Publicités

22 réflexions sur “Angoissées de mère en fille

  1. Océalie dit :

    Ah cette satanée angoisse… La question c’est : qui ne l’est pas de nos jours ? Par contre ce que tu décris ressemble à de l’hypocondrie.

    • ifeelblue dit :

      elle angoisse sur sa santé mais pas que, en fait tout est détourné en scénario catastrophe, alors je pense pas que ce soit juste de l’hypocondrie. Après tu as raison, on est tous plus ou moins angoissés mais à des degrés différents!

  2. tinhyjournal dit :

    C’est marrant, en lisant la description que tu as fait de ta mère, je m’y suis un peu retrouvée.
    Je ne m’en étais pas rendue compte en fait, de ces angoisses que j’avais… L’histoire de la voiture m’a particulièrement frappée parce que j’ai mon permis mais je ne conduis plus parce que j’ai trop peur. J’ai toujours plein de scénarios catastrophes en tête. Dès que j’ai mal quelque part, je regarde toujours directement sur google pour voir si je n’ai pas de cancer ou un autre truc grave.
    Bon, la petite différence c’est que j’arrive toujours à prendre du recul et à me ressaisir.

    Enfin bref, je vais rajouter ce problème à la longue liste des choses qui ne tournent pas rond chez moi ahah.

    • ifeelblue dit :

      si tu arrives à prendre du recul, c’est déjà vachement bien! Tu vois moi je suis angoissée aussi mais j’ai l’impression que parfois, j’envisage le pire histoire de trouver un plan B, une solution… alors que ma mère, c’est juste envisager le pire pour envisager le pire. :S

  3. Ginie dit :

    Ton enfant doit aussi pouvoir avoir confiance en lui et ce n’est pas en lui transmettant des angoisses que cela aidera. N’empêche moi je suis hyper angoissée et mes parents pas tant que ça donc ça ne doit pas forcément venir de là 😉

  4. Ma mère a une nette tendance comme la tienne mais j’en ai eu marre je lui ai dit qu’elle me transmettait son stress et que c’était vraiment pas ça que j’avais envie de retenir de sa personnalité, que si elle voulait angoisser très bien mais sans moi. Depuis ça va beaucoup mieux, elle est moins stressée, par contre moi j’ai encore du boulot…(ironie, bonjour).

    • ifeelblue dit :

      je me demande aussi si je devrais pas la « confronter » par rapport à ça… mais je me demande si par la suite elle ne dirait plus rien mais n’en penserait pas moins. Genre elle serait toujours aussi angoissée, juste qu’elle le garderait pour elle. Je sais pas si c’est mieux, au final. :/

      si ta mère a réussi à changer sur ce plan, alors tu peux aussi! yes we can! 🙂

  5. cestmoijasmin dit :

    C’est fou, c’est exactement la même chose pour moi! Par contre ma mère ne pense pas à la maladie mais tout le reste c’est comme ta mère… c’est une spécialiste des scénarios catastrophes etc. Mais elle aussi n’y’ est pour rien, la faute à ses parents…

    J’ai toujours envié mes ami(e)s qui pouvaient parler de tout à leur mère, moi (comme toi), je tais beaucoup de choses pour lui épargner du stress.

    Je crois que ce n’est ps pour rien qu’on a eu besoin de s’éloigner 😉

    • ifeelblue dit :

      et depuis que tu es rentrée, comment ça se passe? je t’avoue que parfois je me demande si je vais pas juste péter les plombs à devoir gérer ça sans la distance, justement!

      • cestmoijasmin dit :

        Et bien comme tu le sais j’ai fait une thérapie de 2 ans et demi avant de rentrer , et forcément, j’ai écumé beaucoup de sujets dont les parents.
        Ça m’a aidée à mieux comprendre ma mère et ma psy m’a donné des conseils sur la façon dont je peux gérer maman et mes émotions. Ce travail a porté ses fruits, notre relation a beaucoup changé et on communique (sans s’énerver). Elle est toujours stressée mais j’en parle franchement avec elle, du coup elle fait des efforts.

        • ifeelblue dit :

          c’est vraiment super que tu arrives à mieux communiquer avec ta mère! et c’est bien si elle fait des efforts de son côté, c’est pas donné à tout le monde de se remettre en question 🙂

  6. pomdepin dit :

    Je suis une grande stressée plutot qu’angoissee et j’ai au moins deux enfants sur 5 (pour le dernier, il est trop jeune pour savoir), qui sont, tres, tres cool! C’est possible.

  7. carrie4myself dit :

    Surtout ne soit pas stressee pendant ta grossesse. L’enfant va le ressentir. Alors zen, cool, soit epanouie et regarde ton monstre de chat: lui sait ce qu’est la zen attitude 😉

  8. La Carne dit :

    mes parents, ma mère, n’était pas du tout angoissée. J’ose dire « pas assez ». Négligente à ce point je trouve. Elle est passée de « pas angoissée » à « c’est rien » quand on avait mal et que du coup je demandais à ma tante de me donner un cachet. bref. Moi, je suis super angoissée. Bon, visiblement pas au point de ta maman. mais bien plus que la moyenne de mes amies. Bien bien plus. J’ai toujours peur qu’il arrive un truc aux gosses et j’ai du mal à admettre que je ne peux pas tout empêcher. bref. Je ne vois pas une tumeur dans un mal de tête. Non. Je suis plutôt du genre à penser que ma gosse se fera kidnapper… que mon gosse tombera du 2ème étage… qu’il sera victime d’un accident de voiture quand une amie conduit… enfin bref… des petites horreurs. La 5 ans est la folie incarnée. Le presque 10 ans est un angoissée. Mais pas pour les mêmes choses. Lui il a mis ses angoisses dans la peur du regard de l’autre. Je trouve ça pire en réalité. Bref encore. J’ai une amie qui appelait souvent… très… elle a des angoisses qui se situent à un niveau pathologique (suivi médical). Sans me transmettre ses angoisses, elle pompait mon énergie. ça ne me dérangeait pas quand j’en avais à revendre. Ce n’est plus le cas. alors je suis moins disponible. Du coup ça redouble ses angoisses. Mais là, je ne peux rien faire…
    hors sujet? 🙂

    • ifeelblue dit :

      a priori, je pense que je vais être comme toi, à flipper en pensant à tout ce qui pourrait arriver à mes enfants… en tout cas je me vois bien être cette mère-là… je sais qu’il faut accepter le fait qu’on ne peut pas protéger ses enfants de tout, etc… mais c’est plus facile à dire qu’à faire, selon moi!

      pour ton amie, je comprends, ça bouffe de l’énergie, c’est épuisant et anxiogène de servir de béquille au final. Alors je comprends que tu prennes tes distances, il faut parfois penser à soi et se préserver de ce genre de choses!

  9. heylinaa dit :

    Ah oui, à ce niveau, c’est vraiment anxiogène pour tout le monde. Chez moi aussi, on est angoissées de mères en fille … et sur plusieurs générations (alors que du côté de mon père c’est la fête, l’inverse extrême en ce qui le concerne xD). Par contre je suis celle qui angoisse le plus (pas du tout côté santé par contre), mais sur à peu près tout le reste.Du coup si j’ai un gosse j’espère qu’il ne tiendra pas de moi de ce côté là. Mais je pense que si on fait un travail sur soi et aussi qu’on aide l’enfant à prendre confiance en lui, ça aide déjà pas mal. Mais être anxieux, on ne « choisit » pas réellement je pense, ça va peut-être de paire avec une forme d’hypersensiblité qu’on développe …

    • ifeelblue dit :

      non on ne choisit pas du tout! en tout cas si j’avais le choix, je préfèrerais être bien plus zen 😉

      je pense qu’avoir conscience de son côté angoissé/anxieux est déjà un pas dans la bonne direction. Parce que si on a conscience de ce « défaut », on peut au moins faire des efforts, travailler dessus… et tout faire pour épargner sa progéniture!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :