Pourquoi j’ai horreur des articles sponsorisés et autres partenariats

198

12 mars 2015 par ifeelblue

partenariat

J’ai déjà parlé un peu ici de ma vision des partenariats et autres articles sponsorisés sur les blogs. Et aujourd’hui, j’ai envie d’en reparler parce qu’il s’est passé un truc qui a juste confirmé ce que je pensais.

D’habitude, je fuis dès que je vois « article sponsorisé ». Je me doute qu’il s’agit d’un communiqué de presse reformulé (plus ou moins librement) et qu’on va essayer de me vendre un truc. Non merci, je passe mon chemin.

Cette semaine pourtant, j’ai lu l’article en entier, le partenariat n’étant mentionné qu’à la fin. J’ai cliqué sur le lien de l’annonceur, je suis allée me faire ma petite idée et je suis revenue sur le blog pour écrire un commentaire. J’aurais pu être beaucoup plus trash, mais je me suis limitée à dire que mon avis était nuancé et que j’avais l’impression qu’il ne s’agissait ici que d’un coup marketing (non, je ne donnerai pas plus de détails, le but n’étant pas de pointer du doigt la blogueuse concernée).

Et puis j’ai reçu un mail de la blogueuse en question. Elle s’excusait mais elle avait modifié mon commentaire parce que comme il s’agissait d’un partenariat, il valait mieux retirer le terme « charlatan » que j’avais utilisé (bon, il s’agissait quand même d’astrologie et même si je n’exclus pas la possibilité qu’il y ait des gens sérieux dans ce domaine, mon impression est qu’il y a beaucoup de personnes ou d’entreprises qui exploitent le filon sans rien y connaître, et c’est en parlant d’elles que le mot « charlatan » s’est retrouvé dans mon commentaire, sans viser spécifiquement la marque dont il était question). Ça risquait de ne pas plaire à la marque. Et ça risquait de lui faire perdre des occasions futures et potentielles de partenariat.

Et c’est là que je me dis MERDE.

Voilà exactement ce que je reproche aux articles sponsorisés. Accepter un partenariat, c’est donc non seulement perdre sa propre liberté d’expression, mais c’est aussi faire perdre celle des lecteurs qui voudraient commenter en donnant leur avis.

Le pire étant que cette blogueuse m’a indiqué dans son mail être d’accord sur le fait que l’astrologie était ici utilisée comme technique marketing.

Et puis au-delà du fait de sacrifier sa liberté d’expression en acceptant un partenariat, il y a aussi la question de l’argent.

Je lis souvent que c’est un truc typiquement français de ne pas aimer parler d’argent, blablabla. Bon, déjà, ce n’est pas mon cas, je n’ai aucun souci à crier sur les toits mon salaire, le montant de mon loyer ou le prix de ma voiture.

Le fait que des blogueuses soient payées pour transformer leur blog en espace publicitaire ne me dérange pas, encore heureux. Ce n’est pas le fait de gagner de l’argent qui me gêne. Par contre, ça m’énerve de voir l’argent, le « beurre dans les épinards » et le « arrondir les fins de mois » comme excuse. Parce que franchement, ça m’étonnerait énormément qu’un billet sponsorisé fasse une différence dans le budget du ménage.

Dans son mail, la blogueuse me dit justement que sa situation financière n’est pas bonne. Et en même temps, la marque l’a « rémunérée » avec un bon d’achat. Je me trompe peut-être mais ce n’est pas ce bon d’achat qui va lui permettre de manger autre chose que des pâtes. C’est juste quelque chose qui va l’inciter à dépenser ses sous dans un truc superflu et je ne vois pas en quoi ça aide ses finances.

J’aimerais vraiment qu’il y ait des statistiques quelque part concernant la « rémunération » des blogueuses par les marques. Parce qu’accepter des produits gratuits ou des bons d’achat, pour moi, c’est vraiment se faire avoir. Si tu es vraiment dans la merde financièrement, ça ne va pas t’aider à payer tes factures ou ton loyer. Ou alors, ta situation financière n’est pas si catastrophique que ça, c’est juste que tu n’as pas les sous pour consommer autant que tu le voudrais.

Pour moi, le truc de l’argent n’est qu’une excuse. Ce n’est pas ça, la vraie raison qui pousse certain(e)s à accepter des partenariats. À moins qu’un article sponsorisé soit vraiment bien rémunéré mais étrangement, c’est difficile de trouver ce genre de renseignements. Les mêmes qui se plaignent de la mentalité française quand elles déclarent accepter des partenariats sont bien silencieuses sur les montants exacts empochés par la suite. Et ça arrange bien les marques, qui peuvent du coup « négocier » des tarifs de misère vu que les blogueuses n’ont aucune idée du montant que les autres acceptent.

Parfois, je me demande à quoi ressemblera la blogosphère dans quelques années. Aux magazines féminins, illisibles car remplis de « publi-reportage »? Est-ce qu’il sera encore possible de trouver des blogs non monétisés, au contenu honnête et authentique?

Parce que bien entendu, être authentique quand on accepte des partenariats est tout simplement impossible. Il faut faire attention à ce qu’on écrit pour ne pas froisser la marque, ni froisser les lecteurs, puisque c’est grâce à eux que les marques s’intéressent à un blog. Si les statistiques ne sont pas bonnes, il n’y a aucun intérêt pour la marque. Alors la blogueuse ne doit surtout pas faire de vague, il ne faudrait surtout pas qu’elle perde en popularité.

Donc si on pouvait arrêter l’hypocrisie deux minutes sur les partenariats, ça serait pas mal. Si on pouvait ouvrir les yeux et voir que les seules « personnes » qui en profitent, ce sont les marques, ça serait encore mieux. Elles auraient tort de s’en priver, tout cet espace publicitaire qui ne leur coute qu’une bouchée de pain.

Sur ce, je vais cliquer sur « publier » même si cet article coup de gueule risque de déplaire à pas mal de monde, parce que j’ai simplement envie de m’exprimer sur le sujet. Et comme je refuse systématiquement toutes les propositions de partenariat, je ne cours pas le risque de perdre des occasions futures, je me fous de faire plonger mes statistiques ou de perdre des lecteurs/lectrices.

Et c’est ça, l’avantage de ne pas vendre son blog et son lectorat.

PS : Je ne sais pas si j’exprime bien ce que j’en pense, en fait. J’ai l’impression de pas réussir à expliquer vraiment mon ressenti sur tout ça. Titiou et Simone le font bien mieux que moi.

 

source image

Publicités

198 réflexions sur “Pourquoi j’ai horreur des articles sponsorisés et autres partenariats

  1. Je rêve d’avoir un avis qui va à l’encontre du mien sur mon blogue, surtout dans mes articles où j’ai reçu le livre gratuitement (sans jamais m’engager à en parler, ni en bien, ni en mal). Tant que c’est écrit d’une façon constructive, je suis preneuse! Je ne me positionne jamais en experte. Les goûts en lecture c’est tellement personnel, comme dans bien d’autres domaines!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :