Ma vie au Canada – La question de la langue

35

3 mars 2015 par ifeelblue

mavieaucanada5

Au Canada, il y a deux langues officielles : l’anglais et le français. Le Nouveau-Brunswick est la seule province officiellement bilingue. De nombreux Français (l’écrasante majorité?) s’installent au Québec, où la langue française domine. Dans toutes les autres provinces, on parle anglais.

Quand on parle la même langue, on pense que ce sera plus facile. Oui, sans aucun doute, pour la vie de tous les jours, les démarches administratives, etc. Mais ça peut aussi être une sorte de piège, car on ne réalise peut-être pas bien à quel point le Québec n’est vraiment, mais alors vraiment pas « un petit bout de France en Amérique ». Et puis ça n’aide pas forcément à s’intégrer. Il n’y a qu’à voir le nombre impressionnant de Français qui ne restent qu’entre eux ou à se balader dans le quartier du Plateau à Montréal (le repère des Français) pour s’en rendre compte. Sans oublier le fait qu’il y a quand même pas mal de différences linguistiques (surtout des mots/expressions qu’on utilise à la fois en France et au Québec mais avec un sens différent) qui peuvent générer de la confusion. Ce n’est pas parce qu’on parle la même langue qu’on va nécessairement se comprendre.

La langue française est un sujet tellement important au Québec, j’avoue que j’ai fini par trouver ça pesant. Après plusieurs années à me faire dire toujours le même truc du « en France, vous utilisez plein d’anglicismes » (toujours sur un ton méprisant, de reproche, comme si c’était une compétition, et en ignorant apparemment le nombre tout aussi important d’anglicismes et de calques sur l’anglais employés au Québec), j’en ai eu vraiment marre.

À Ottawa

À Ottawa

Je vis maintenant dans une province anglophone. Même si j’ai parfois (souvent) du mal à m’exprimer exactement comme je l’aimerais, même si cette situation est parfois frustrante, même si je dois parfois faire répéter les gens aux accents les plus prononcés (par exemple un de mes voisins, même si ça ne sert à rien car je ne le comprends pas plus la deuxième fois que la première), j’adore être dans un environnement anglophone.

Au Québec, on me disait que les anglophones ne faisaient aucun effort pour parler français. De ce que j’ai pu constater, ce n’est absolument pas le cas. Quand les gens entendent que je suis francophone (= dès que j’ouvre la bouche car j’ai un accent pourri), ils sont ravis de baragouiner quelques mots en français et s’excusent de ne pas savoir mieux le parler. Une des employées de la poste de mon village m’accueille toujours d’un chaleureux « bonjouuuuuuur mon amie, comment allez-vous? » et j’ai même eu droit un jour à « au revoir mon petit chou », ce qui m’a bien fait rire. Entre ça et le « dear » ou « honey » que les gens utilisent pour s’adresser à moi, je ne sais pas ce que je préfère.

J’ai toujours aimé l’anglais et vivre dans un environnement anglophone était un de mes rêves, alors quoi qu’il arrive, je suis heureuse de l’avoir concrétisé. Ce n’est pas évident tous les jours (surtout quand il faut parler mécanique avec le garagiste, déjà que j’en serais incapable en français…), mais je trouve ça extrêmement enrichissant.

Publicités

35 réflexions sur “Ma vie au Canada – La question de la langue

  1. fedora dit :

    Ici on a 3 langues officielles… mais bon, on ne fait pas beaucoup d’effort pour parler celle de l’autre… l’allemand est le grand oublié ! et le néerlandais ? j’ai sué 8 ans dessus sans jamais apprendre à l’aimer ! Je comprends quelques trucs : je m’en rends compte que je vois le barbare qui n’y entrave rien de rien !! ^^ C’est comique 🙂 Bref, je me sens plus à l’aise avec l’anglais même si je suis (très très) loin d’être bilingue… Vu d’ici, j’avais déjà entendu dire qu’au Canada, il y avait une sorte de francisation exacerbée, comme une lutte contre l’anglais… (je précise que c’est une impression hein, je n’y connais rien…) Sinon, je pensais que la [province où tu vis] était francophone… j’aurais appris un truc ce soir 🙂 des bizz

    • ifeelblue dit :

      j’ai modifié la fin de ton commentaire pour retirer le nom de ma province, paranoïa de l’anonymat oblige 😉
      et non, si tu veux parler français dans la vie de tous les jours, il n’y a qu’au Québec et au Nouveau-Brunswick (certaines régions seulement, il me semble) que c’est possible 😉

      Au Québec, oui, il y a un grand truc autour du français, une loi qui impose, notamment, que le français soit toujours la priorité sur les emballages, les enseignes de magasin, etc… tu ne verras jamais un titre de film en anglais (exemple parce que je viens de voir le dvd dans mon petit supermarché, le film Dumb and dumber devient La cloche et l’idiot, The hangover, en France est devenu Very bad trip, au Québec Lendemain de veille, etc). Et puis dans le langage courant aussi, un email est un courriel, etc etc

      Le néerlandais, ça m’a l’air ultra compliqué et la prononciation… disons que c’est pas ultra mélodieux! 😀

  2. Lydie Dee dit :

    Tu sais quoi mon p’tit chou, je crois que certains expatriés ont choisi de partir mais rêveraient de trouver exactement la même chose qu’en France : langue, nourriture…

    • ifeelblue dit :

      je pense aussi! j’en ai croisé des comme ça, qui regardaient les émissions françaises en streaming, etc… tu te demandes un peu pourquoi ils partent…

      • Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi : tu peux être ravi de vivre à l’étranger et de découvrir une nouvelle culture, tout en souhaitant conserver ta propre culture. Au contraire, pour moi, c’est ça qu’il y a de cool dans l’immigration, on essaye de prendre le meilleur des 2 cultures (et d’ailleurs si les immigrés en France n’avaient pas gardé un peu de leur propre culture en immigrant en France, on serait passé à côté de plein de bonnes choses désormais complètement ancrées !)
        Bref, perso, je continue à regarder des émissions françaises que j’aime et à manger des croissants, mais j’aurais du mal à me passer désormais de beaucoup de choses que j’ai découvertes ici !

        Sinon, ton article est très intéressant, je n’aurais imaginé qu’au Quebec, on nous percevait comme ça ! Je comprends que ça agace et que tu te sentes mieux dans une province anglophone !

        • ifeelblue dit :

          je ne dis pas qu’il faut renier sa propre culture 😉 moi-même il y a des trucs sur lesquels je reste 100% française (par exemple, tu me feras jamais manger à 17/18h le soir). Je pense qu’il y a un monde entre regarder que des émissions françaises, manger uniquement « à la française » (= pain, fromage, croissants etc au quotidien), trainer qu’avec des Français / de temps en temps craquer pour un croissant, avoir 1 ou 2 potes français, etc. 😉 C’est une question de nuance je pense. Je connais des gens à Montréal qui ne trainent qu’avec des Français, j’avais halluciné quand j’étais allée à une soirée chez eux, il n’y avait que ça. Là pour le coup, je pense qu’on passe complètement à côté de l’intérêt d’une expatriation parce que ce qu’il y a de plus intéressant et ce grâce à quoi on apprend le plus, selon moi, ce sont les relations avec les « autochtones ». 😉

  3. Dans mon boulot d’avant, j’avais parfois affaire à des Canadiens, certains très anglophones et d’autres francophones… Avec l’un des francophones, une fois on a eu un échange téléphone qui nous a bien fait rire au final : je lui demandais de m’envoyer le fichier zip par mail et lui m’avait répondu qu’il allait donc m’envoyer le zip file par courriel 🙂 En fait, c’est juste « presque » la même langue !

  4. carrie4myself dit :

    Vivre a l’étranger ce n’est pas pour vivre, parler français dans un pays qui n’a rien a voir avec la France! 😀
    On s’adapte!

  5. Bernieshoot dit :

    Tu t’es totalement adaptée

  6. Kenza dit :

    Techniquement tu as des communautés entièrement francophones dans chaque province ! Au MB où on parle donc le franco-manitobain il y a tout un quartier entier de Winnipeg qui s’appelle Saint Boniface, mais plein de villes autour sont francophones (et c’est drôle de voir les devantures de magasin changer de langue). Même chose en Alberta, où on parle le franco-albertain. D’ailleurs ils sont plutôt remontés contre les Québécois eux aussi.

    • ifeelblue dit :

      dans ma province il y a aussi des communautés francophones, les communautés acadiennes, mais même là, de ce que j’ai pu voir, les gens parlent plutôt anglais, même si les enseignes sont en français etc (avec des traductions mot à mot, genre « brigade de feu » pour « fire brigade » etc ^^).

  7. doume dit :

    Vive le Nouveau-Brunswick et Rosairevile, la patrie de Lisa Leblanc dont je suis fin folle !
    Lissssa, je t’aiiiiime !

    NB Le rapport avec le post, c’est que ses chansons sont un mélange de français québécois et d’anglais, j’avoue ne pas tout comprendre, même avec le texte sous les yeux.

  8. aedencreation dit :

    Bonjour,
    Je suis d’accord avec toi que le rapport à la langue française des québécois est vraiment étrange. Ils traduisent beaucoup d’expressions anglaises. Le « happy meal » devient le « joyeux festin ». Et au contraire, ils reprennent des anglicismes à tout va. Je ne suis restée que quatre mois au Québec, certainement pas assez longtemps pour m’apercevoir des travers de la province 🙂

    • ifeelblue dit :

      après, les anglicismes et cie, perso je m’en tape, tant qu’on vient pas me saouler tout le temps sur le français de France et qu’on essaie pas de me donner des leçons 😉

  9. unefamillealouestducanada dit :

    Fred a un ami québécois, c’est simple quand ils se parlent, l’un et l’autre ne se comprennent pas ! les expressions n’ont rien n’a voir et les références non plus, mais bon, c’est marrant quand c’est pris à la rigolade/comparaison.

    Quand ça devient un débat sur l’anglicisme, d’une je ne vois pas le problème d’utiliser des anglicismes, nous en italien, il y a plein de phrases qui ne veulent plus rien dire en français, et surtout que les Québécois regardent la poutre qu’ils ont dans l’oeil, il aura quand même fallut que j’arrive au Québec pour entendre autant parler des anglicismes !

    Sinon je rebondis un peu sur les premiers com’ (j’ai pas tout lu) comme toi je trouve dommage que les Français ne soient qu’entre français, chose que nous n’avons pas faite d’ailleurs ( même si je comprends un peu qu’à l’arrivé ça « aide » ) , nous connaissions plusieurs familles de Français, mais nous n’avons pas comme eux prix les mêmes habitudes qu’en France, à ce voir tous les WE….
    Et d’ailleurs ici je réponds à beaucoup de questions de Français qui veulent s’installer, mais je ne vois personne, je ne dis pas que si je rencontrais des Français je fuirais, je ne dis pas que jamais je ne boirais l’apéro ou ferait un repas avec des Français, mais en tout cas ça ne sera pas tous les We…et surtout je ne cherche pas, je ne vais à aucune manifestation francophone (avec beaucoup de québécois finalement)… et j’ai l’impression que les Français dans les provinces anglos cherchent justement plus à s’intégrer qu’à recréer une communauté de Français autour d’eux.

    Bref, mais par contre, je regarde tout le temps les émissions françaises, déjà pour nous tenir au courant, des fois pour nous dire que nous avons fait le bon choix ( quand la morale n’est pas trop la), mais aussi, et surtout parce que je trouve la TV au Canada pfffffff ben déjà je n’ai pas trouvé d’équivalent d’émissions type capital, enquête exclusive… mais aussi parce que je trouve que le peu de débats que j’ai pu voir ben ce n’est pas super poussé on touche pas a beaucoup de sujets…Et si je pouvais trouver la même nourriture qu’en France je cracherais pas dessus ;(

    • ifeelblue dit :

      je suis comme toi en fait: je ne vais pas partir en courant si je rencontre des Français (bon, là où je vis maintenant, il n’y en a presque pas donc de toute façon, la question se pose pas!). À Montréal, j’essayais d’éviter mais si les gens sont vraiment sympa, je vais pas me fermer 😉
      Tu vois c’est marrant, mais je comprends davantage les Français qui ont « besoin » ou plutôt envie d’avoir des amis amis français dans une province anglo, parce que je comprends qu’on aient envie de parler notre langue, et qu’on se sente plus à l’aise avec d’autres francophones, il n’y a pas la barrière de la langue. Par contre, les Français à Montréal qui ne restent qu’entre Français… là, j’ai vraiment beaucoup de mal à comprendre.

      C’est vrai que la télé au Canada ne laisse pas beaucoup de place aux débats, documentaires, reportages d’investigation… Et pour la bouffe ahahah! j’avoue qu’une bonne baguette avec du bon fromage et un bon pain au chocolat, ça me plairait bien là tout de suite 😉

  10. Mariel75 dit :

    j’aime bien vivre dans un pays anglophone. En fait, j’aime pouvoir utiliser 2 langues dans la meme journée, passer de l’une a l’autre comme si j’avais fait ca toute ma vie. Il m’arrive d’avoir des grands moments de solitudes avec l’anglais, mais c’est ca aussi qui est rigolo 🙂

    • ifeelblue dit :

      pareil que toi, j’aime bien passer d’une langue à l’autre 🙂 et oui, il y a des moments de solitude et de grands sourires pour cacher l’incompréhension 😀

  11. LadySo dit :

    Moi, je te dirais que ça m’énerve un peu quand les anglophones essaient de parler Français. Après, je les trouve quand même largement plus ouvert d’esprit quand on essaie de parler Anglais. Ils pardonnent plus facilement un Français qui fait des fautes d’anglais, alors que les Français sont parfois un peu plus dur avec un Anglais qui faire l’effort de parler Français

    En tout cas, j’adore vivre dans un pays anglophone. Même si j’ai un accent français qui s’entend à des kilomètres (et qui n’est pas mignon, contrairement à ce qu’on essaie de me faire croire)

    • ifeelblue dit :

      pourquoi ça t’énerve quand ils essaient de parler français?
      et pareil que toi, on me dit que mon accent est mignon et tout, moi je le trouve juste pourri! 😀

      • LadySo dit :

        Justement, je crois que je fais parti de celle qui n’ont pas la patience quand les anglais essaient de parler Français ^^’. Enfin, ça dépend. On va dire que quand j’étais à Londres, tout ceux qui essayaient de me parler Français n’étaient que des mecs bourrés me parlant de football. En Irlande, ça va en fait 🙂
        Les Irlandais me disent que mon accent est mignon, et les Allemands sont pareils (eux parle un anglais presque parfait. Qu’on m’explique!). J’ai quand même beaucoup de mal à les croire 😛

  12. La Carne dit :

    je trouve ça sidérant, que, malgré une langue qui devrait faciliter les mélanges (sans rire, ça devrait être pour certains qui ne parlent pas anglais du tout, une aubaine), les gens restent entre eux. ça me dépasse. Note, c’est pareil ici. Beaucoup de gens se disent « super biennn » intégrés, alors qu’ils restent entre métropolitains. Autant je peux comprendre que parfois ça fasse du bien de se retrouver entre français (pendant mes 8 mois chez les anglais, j’ai aimé avoir une française avec qui échanger), autant rester entre français, je trouve ça incompréhensible. sans rire… faut pas mieux rester en France dans ces cas là?

    dis, Montréal vs le reste du Québec, t’en parleras? 😉

    • ifeelblue dit :

      c’est un sujet intéressant, Montréal/reste du Québec, mais je ne connais pas assez le reste du Québec pour écrire là-dessus. Je me suis baladée un peu en région mais comme je n’ai vécu qu’à Montréal, je pense pas que je sois bien placée pour en parler!

      et sinon je suis d’accord avec toi, je comprends que parfois ça fasse du bien de voir un/des amis français parce qu’on partage les mêmes références et tout, mais y a des limites!

      • La Carne dit :

        A chaque fois que nous sommes allés en région, on en a entendu des vertes et des pas mures sur Montréal. C’est presque drôle. Presque. Nan parce qu’au fond, je trouve ça débile. 😉

  13. lipspicntrips dit :

    Re- Coucou,

    Cette vignette m’a interpellé et a piqué ma curiosité car si tout se passe bien je vais déménager au quebec d’ici quelques mois.
    Pour y avoir été plusieurs fois, j’ai aussi remarqué un peu ce dédain envers les français ou plutôt devrais je dire « ces maudits français ». Je n’ai d’ailleurs jamais su si je devais mal le prendre lorsque les quebecois le disent sur un ton mielleux ou si c’était un simple abus de langage de leur part.
    Je t’avoue que ça me fais assez peur car je pense être quelqu’un d’ouvert et j’ai beaucoup de mal à supporter être stigmatisée. Je ne suis pas susceptible mais je sais qu’à la longue ces petites choses peuvent être blessantes. J’ai aussi pu remarquer combien il était difficile d’intégrer des groupes d’amis quebequois mais ça me diras tu, c’est peut être partout pareil aussi bien que j’ai des contre exemple dans pas mal d’endroit ou j’ai pu aller.

    En tout cas c’est vrai que c’est assez drôle cette aversion pour les anglicismes quand les quebecois eux même ont un sacré accent américain lorsqu’ils les emploient eux même haha. Je ne parlerai même pas du sketch que c’est que de regarder un film en français canadien … et le double sketch que c’est quand c’est pour un film du style Twillight hahaha j’en ris encore.

    Gros bisous !

    • ifeelblue dit :

      comme tu le dis, les difficultés qu’on peut avoir à se faire des amis quand on déménage dans une nouvelle ville sont universelles. Je n’ai pas trouvé ça + difficile que lorsque j’ai déménagé en France pour mes études 😉 je pense que tout dépend des efforts qu’on fait et aussi du facteur « chance » (= être au bon endroit au bon moment pour croiser la route de qqln avec qui on a des affinités).
      Je pense que la vision qu’une grande partie des Québécois ont des Français n’est pas prête de s’améliorer vu le nombre hallucinant de Français au Québec… je sais qu’à la longue, les petites réflexions m’ont beaucoup pesé mais il y a aussi plein de facteurs qui entrent en compte.
      Tu pars de façon temporaire ou définitive? quoi qu’il en soit je te souhaite une bonne installation là-bas et bon courage pour le déménagement 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :