Faut-il faire une distinction entre l’artiste et le criminel?

37

20 novembre 2014 par ifeelblue

prison

En ce moment, on parle beaucoup de Bill Cosby et des accusations de viol le concernant datant de plusieurs années. En tout, une quinzaine de femmes se sont manifestées, toutes avec une histoire similaire. Toutes auraient été droguées, toutes se seraient réveillées plus ou moins nues, après avoir été violées par le comique. Charmant, donc.

En parallèle, Stephen Collins, le prêtre de la série Sept à la maison, est au milieu d’une sombre affaire de pédophilie. Tout comme Woody Allen, d’ailleurs, qui aurait abusé de sa fille adoptive.

Parmi les nombreuses réactions que tout cela m’évoque, après le dégoût, le mépris et le souhait qu’il existe une justice qui fera payer un jour ces raclures, je me demande s’il faut dissocier l’artiste de ses crimes.

Je n’ai jamais été fan de Bill Cosby, mais je me souviens du Cosby Show. Et ce souvenir est maintenant terni, je fais un rejet complet de cet homme et de tout ce à quoi il est associé.

Quand je vois par exemple sur Twitter quelqu’un parler d’un film de Woody Allen, je ne peux m’empêcher de me dire que ce type ne mérite pas qu’on le complimente sur ses talents de réalisateur. De la même façon que j’ai du mal avec Noir Désir et Bertrand Cantat à cause de toute l’histoire avec Marie Trintignant (encore que ce cas soit bien différent de ceux précédemment cités car ici, il y a eu procès, verdict de culpabilité et prison).

Je ne fais pas la part des choses. Je ne fais pas de distinction entre l’homme et l’artiste, l’acteur, le réalisateur. Je ne sais pas si j’ai raison, je ne sais pas si quiconque a raison d’ailleurs, car on ressent les choses comme on les ressent, point. Ça ne se contrôle pas. En ce qui me concerne, je ressens juste un profond dégoût pour la personne, qui se trouve être également un artiste.

 

source image

Publicités

37 réflexions sur “Faut-il faire une distinction entre l’artiste et le criminel?

  1. carrie4myself dit :

    Je suis d’accord avec toi.
    En Gb il s’agit d’histoires de pedophiles avec des présentateurs celebres.
    En parle t’on parce qu’ils sont celebres? Ont ils agis ainsi parce qu’ils sont celebres?
    Est ce ça dénote une faiblesse de leur part?
    Et que faire après? les traiter en tant que coupable, en tant qu’artiste.
    Il m’est de toute manière de les voir ensuite comme des gens « normaux »/de simples artistes :/

  2. La Carne dit :

    je ne savais pas pour Cosby… je suis incapable de dissocier je crois le criminel de l’artiste. et en même temps, je me dis que dissocier l’oeuvre de l’homme devrait être possible. Mais c’est difficile. Si je devais regarder le cosby show, je ne le verrai plus du tout de la même manière… pour autant, ça n’enlève rien au fait que j’aimais le regardé en son temps. j’en reviens pas!

  3. ophepiou dit :

    On pourrait également citer Roman Polansky dans le lot. Je me souviens qu’à l’époque où l’affaire du viol a resurgi, des artistes se sont mobilisés pour prendre sa défense, sous prétexte que c’était un génie du cinéma ou je ne sais pas quoi et qu’il ne méritait pas d’être puni (Monica Belluci le défendait d’ailleurs). Pour moi, le génie n’excuse pas la conduite. Ils s’agit d’hommes comme les autres, ils ne devraient pas être au dessus des lois.
    D’un côté, je comprends ton avis, forcément, c’est choquant d’apprendre que des personnes si célèbres et si influentes ont pu agir de la sorte.
    Mais leur travail reste leur travail. Indépendamment des monstres qu’ils ont pu être, ils n’en restent pas moins talentueux dans leurs domaines. (ils me rendent aussi malade tout de même)

    • ifeelblue dit :

      Ah oui, Polansky, je l’avais oublié celui-là… Je suis d’accord, ils ne devraient pas être traités différemment des autres sous prétexte que ce sont des artistes talentueux, qu’ils sont célèbres etc… Je ne renie pas leur talent, mais c’est juste que ça me rend incapable de l’apprécier, en fait.

  4. Amélie-Marie dit :

    Je m’apprêtais à dire que je comprenais ta réflexion, mais en fait, non.

    De par leur statut de personnalité médiatique, bien sûr que leurs actions sont exposées, mais ce ne sont pas des monstres pour autant. Ce sont des (« suspects », dans le cas où le présomption d’innocence plane encore) criminels et leur travail n’a rien à voir avec ce qu’ils ont pu faire à X moment, que ce soit un délit ou un crime.

    Un film de Woody Allen restera toujours un chef d’oeuvre à mes yeux, parce que ça n’a absolument rien à voir, et d’ailleurs, c’est le travail de toute une équipe. Beaucoup de génies avaient d’ailleurs des tares, ça ne leur ôte pas leurs qualités. J’imagine que c’est pour ça aussi qu’on parle de « facettes » pour une personne.

    De manière générale, je suis très mesurée dans mes propos en ce qui concerne la criminalité. En étudiant la criminologie et le droit pénal, et par la suite en stage auprès d’un cabinet qui faisait aussi du pénal, j’ai appris à faire la part des choses et surtout, à ne jamais laisser mes émotions entraver mon jugement.

    Je conçois que cela ne soit pas naturel en réalité, et que ça ne soit pas évident. J’en retire par contre un profond dégoût pour le traitement médiatique des affaires criminelles, et je suis très déprimée par les réactions des gens (notamment en France sur la « J »ustice).

    Enfin, chacun a bien entendu son ressenti.

    • ifeelblue dit :

      oui je conçois tout à fait qu’il soit possible de faire une distinction, mais comme je le dis dans mon article, moi, personnellement, je n’y arrive tout simplement pas. Un film est effectivement le travail de toute une équipe, n’empêche qu’on dira « un film de Woody Allen » et on parlera jamais des techniciens, des maquilleurs, etc 😉 Après, je pense qu’il y a aussi une différence entre, par exemple, faire un excès de vitesse, et, dans le cas de Cosby, être un violeur en série qui utilise toujours le même schéma d’exécution (drogue) pour violer des jeunes femmes…

  5. Bernieshoot dit :

    Totalement d’accord avec toi. Je m’intéresse avant tout à la personne et si elle est pourrie ce n’est pas le fait d’être artiste qui changera quelque chose, bien au contraire car ça donne une image de tout permis

  6. Wondersissi dit :

    Comme toi je n’y arrive pas… Le Cosby show c’est toute mon enfance, ça représentait la famille parfaite… Je ne pourrais plus regarder moi non plus… Bientôt on va me dire que Tony Danza mangeait des humains!! Ça fait froid dans le dos ces histoires…

  7. pomdepin dit :

    L’artiste, c’est bien l’homme non? Je ne vois pas comment les dissocier non plus. Par contre, surtout quand il s’agit d’une œuvre collective comme un film (parce que le réalisateur ne fait pas tout tout seul, quand même!), on peut peut-être dissocier l’homme et l’œuvre.

  8. Je crois que Woody Allen en fait l’histoire c’est qu’il s’était mis en couple avec sa fille adoptive, si ça peut redorer son image et déculpabiliser certains d’apprécier son oeuvre, même si ce n’est pas très moral non plus…
    Après je suis assez d’accord, ça casse l’image, ça laisse un goût amer. Mais le manque de vertu n’est pas synonyme de manque capacités, on peut être une raclure et avoir du talent. Ils ne devraient pas être traités différemment sous prétexte qu’ils sont célèbres, comme dit ophepiou le génie n’excuse pas la conduite. Mais ils sont parfois aussi moins bien traités du fait de la médiatisation et si ils sont innocentés après le mal est fait, donc là je rejoins bien Amélie-Marie. Je suis donc partagée sur la question. D’ailleurs comme je disais à quelqu’un qui a vu en concert de Shaka Ponk Cantat débouler sur scène, moi j’aurai sûrement quitté la salle. Mais ça ne m’empêche pas d’écouter encore mes albums de Noir Désir. Même si le type me fait vomir.

    • ifeelblue dit :

      En fait, Woody Allen s’est effectivement mis en couple avec une de ses filles adoptives (avec un écart d’âge de folie, si mes souvenirs sont bons), pour laquelle il a quitté Mia Farrow (la mère adoptive), mais il aurait aussi abusé d’une autre de ses filles adoptives (Dylan Farrow) quand elle était toute petite. D’ailleurs, toute sa défense repose là dessus: il dit que c’est Mia Farrow qui a manipulé sa fille, pour se venger du fait qu’il l’a quittée pour son autre fille… bref!

      Après, je suis d’accord avec toi, on peut être une raclure et être bourré de talent, ce n’est pas incompatible. Perso, je fais juste un blocage et je suis incapable d’apprécier le talent, dans ces cas-là.

  9. Canalis dit :

    Concernant Cantat, il a non seulement été en prison, mais sa vie a été détruite car sa femme s’est suicidée alors qu’il était en prison, son amante est morte (rappelons que ce n’était pas un meurtre fait par intention, ; c’était un accident) et qu’il a été presque radié de l’univers de la musique. Mon copain a également appris qu’il avait essayé plusieurs fois de se suicider en prison, donc je pense que dans son cas, non seulement il a fait sa peine, mais en plus il s’en voudra toute sa vie. Je ne pense pas que ce soit une mauvaise personne ; je comprends que les fans lui soient toujours attachés.:)

    • ifeelblue dit :

      je suis d’accord avec toi sur le fait que le cas de Cantat soit différent, je l’ai d’ailleurs mentionné dans mon billet. Cantat a fait de la prison, il a exprimé ses remords, etc. Les autres nient ou refusent d’en parler… pour Sephen Collins, il fait même un procès à son ex-femme (qui aurait transmis aux médias l’enregistrement audio où il avoue avoir abusé d’enfants) parce qu’à cause de tout ça, il a perdu des contrats et des sources de revenus…

  10. Tarielle dit :

    Moi je suis totalement contre le fait de dissocier le criminel de l’artiste!
    Quand tu choisis d’être sous les feux des projecteurs, tu acceptes que ta vie soit étalée au public, et ça, même quand ta réputation doit en être entachée. Pour moi, un artiste est avant tout un Homme! Et je trouve ça limite immoral de faire une distinction entre les deux et de presque (je dis bien PRESQUE) excuser leurs gestes sous prétexte que ce sont de bons professionnels.
    Si demain j’apprends que Julia Roberts est une belle psychopathe qui a tué et découpé… je suis désolée, mais elle a beau être mon actrice préférée, elle a beau avoir tourné de très beaux films… je ne pourrai pas! Je ne pourrai pas parce que quand je la verrai, je repenserai à cette histoire. Et pour moi, rester malgré tout devant ce film, ce serait comme de l’excuser, comme de dire « oui, elle a fait du mal, mais ce n’est pas grave, puisqu’à côté de ça, c’est une excellente actrice! Alors je ferme les yeux sur la personne abjecte qu’elle est et je profite du film »
    Ou encore, mon psy (imaginaire) qui me suit depuis 10 ans, soupçonné d’attouchements sexuels sur ses enfants… je devrais continuer à le voir ou le recommander parce que c’est un bon professionnel?
    J’espère ne pas tout mélanger… mais pour moi ces exemples sont analogues.
    Après, je ne dis pas que les crimes qu’un artiste peut commettre enlève de la valeur à son travail… mais de là à continuer à valoriser ce travail… C’est peut-être pas très clair ce que je raconte là, mais je me comprends! ^_^

    • ifeelblue dit :

      je trouve ça difficile aussi de faire la part des choses. Si un de mes artistes préférés était concerné par une affaire de ce genre, honnêtement, je sais pas comment je réagirais. Au-delà du dégoût, il y aurait aussi énormément de déception, l’impression d’avoir été « trompée »…
      C’est délicat tout ça, mais je pense comme toi, quelque part, en continuant de regarder les films ou autre de l’artiste en question, j’ai presque l’impression qu’on excuse, qu’on compartimente les différents aspects de la personne alors que pour moi, ça forme un tout.

  11. le pretre de 7 a la maison pedophile ???? mais naaaan il me decoit la !!! (jadoraiiiis cette serie, jen rate pas une) haha

  12. Bloody Lucy dit :

    Je fais la distinction avec des personnalités telles que Bertrand Cantat, Woody Allen ou encore Roman Polanski parce que j’aime leur travail, ce ne sont pas des gens que je connais personnellement mais même si je ne cautionne aucunement les accusations, je ne suis ni juge, ni avocat, ni journaliste d’investigation, je ne suis pas du genre non plus à croire en la théorie du complot, je préfère simplement rester en dehors de tout ça. Parce que, par exemple, j’estime que Bertrand Cantat a payé sa dette en ayant fait de la prison, et puis des types comme Woody Allen ou Roman Polanski, bah je ne suis pas les affaires de près et tant qu’ils ne seront pas condamnés pour ce dont on les accuse, je n’ai pas spécialement envie de m’en « mêler ». Après c’est super difficile de rester objectif parce que je dis, à l’inverse, que Dieudonné est un sale con d’antisémite et je dis aussi qu’il ne faut pas aller voir ses spectacles ! C’est une forme d’hypocrisie… Enfin cela dit c’est une super bonne question éthique !

    • ifeelblue dit :

      je sais pas pour Polanski, mais par exemple pour Bill Cosby, il y a prescription vu que les faits datent des années 80 pour la plupart, donc il n’y aura jamais de procès, et toutes les victimes qui se manifestent maintenant n’ont rien à gagner, il y a juste l’envie que le monde soit au courant. Après, oui, Cantat a fait de la prison et il a payé pour ses actes, j’avoue que pour son cas, je suis beaucoup plus nuancée, en fait j’arrive à comprendre les deux points de vue.
      Après, je pense qu’il n’y a pas besoin d’être juge ou journaliste pour avoir une opinion sur le sujet. Je trouve ça dur de passer à côté de tout ça alors qu’on en entend beaucoup parler… comme j’ai un avis très tranché sur Dieudonné aussi, maintenant que tu en parles! 😉

  13. Bloody Lucy dit :

    Je me suis plantée quand j’ai écrit : « je ne cautionne aucunement les accusations », cette phrase n’a aucun sens, je la raye, je ne l’ai pas écrite, je ne la pense pas, je suis fatiguée !

  14. blueedel dit :

    Il y a l’homme et il y a l’acteur… difficile cependant une fois que le mal est fait de regarder l’homme et l’acteur séparément…
    Pour ma part Woody Allen a perdu toutes ses lettres de noblesse à mes yeux.. C’est sûrement ridicule mais je n’ai jamais réussi à m’ôter l’imaginaire qui se développe à la suite d’une histoire de ce type…
    Cosby c’est effectivement un show… mais au delà de ça… comment le regarder encore et rire de ces blagounettes télévisuelles.
    En France, on a eu Cantat aussi et Noir Désir et la fille Trintignan… et là même effet sur moi, comment adhérer à un groupe avec un homme qui a tué ?
    J’ai beaucoup de mal

  15. Clara dit :

    Ben personnellement je pense qu’il faut savoir dissocier la personne de l’artiste; si on ne l’avait pas fait, personne n’apprécierait le chef d’oeuvre qu’est pourtant Voyage au bout de la Nuit… et tellement d’autres trucs !

    • ifeelblue dit :

      Ben tu vois, j’ai été obligée de lire du Céline au cours de ma scolarité (avant de découvrir qu’il était antisémite) et je n’ai vraiment, vraiment pas aimé! 😉 donc je sais pas, je trouve que l’art et les chefs d’œuvre ont bon dos quand même, enfin je trouve pas que ce soit une raison (excuse) suffisante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :