Ma mère, toujours le mot qu’il faut

56

11 novembre 2014 par ifeelblue

accouchement

L’autre jour, je discutais avec ma mère au téléphone. Elle voulait savoir comment s’était passé mon rendez-vous à la clinique d’obstétrique alors je lui racontais en détail les heures passées là-bas. À un moment, dans la conversation, on en vient à parler accouchement. Je mentionne qu’il ne fait aucun doute que je demanderai à avoir une péridurale. Et d’ailleurs, si c’était possible, j’aimerais m’endormir et accoucher dans mon sommeil, me réveiller et hop, le bébé est là, tout va bien, bravo madame.

Et là, ma mère me parle de son premier accouchement.

Sans péridurale parce qu’à l’époque, ça n’existait pas. Elle me raconte que toute sa famille attendait dans le couloir de l’hôpital et qu’ils l’entendaient, puisqu’elle (je cite) « criai[t] comme un porc qu’on égorge ». Elle hurlait tellement que sa petite sœur de 17 ans à l’époque, traumatisée, avait juré qu’elle n’aurait jamais d’enfant.

Ma mère est très forte pour rassurer autrui, c’est magnifique.

 

 

source image

Publicités

56 réflexions sur “Ma mère, toujours le mot qu’il faut

  1. En effet très rassurant ! Lol 😀 😀

  2. Amélie-Marie dit :

    Si je peux te rassurer : ma cousine a accouché il y a deux ans d’un beau bébé. Elle a fait une préparation à la clinique d’Angers dans les deux derniers mois (elle habite à l’étranger mais elle est rentrée pour accoucher). Apparemment Angers a un service un peu spécial / original pour les accouchements. Son accouchement ? Une heure et demi sans douleur apparemment. Si tu veux je peux lui demander quelle préparation elle a suivie. Je crois aussi qu’elle n’a pas accouchée sur un lit d’hôpital mais dans une autre position (je peux me tromper mais quand elle m’a dit qu’elle avait fait un accouchement spécial c’est l’impression qui m’est restée).

    • ifeelblue dit :

      le truc c’est qu’ici, je n’ai pas le choix de la maternité, il n’y a qu’un hosto à 30km de chez moi et c’est tout! mais ouais, je sais qu’il existe des endroits où tu peux accoucher dans l’eau, etc… Et des exercices de respiration pour aider à supporter la douleur… L’hosto m’a filé un bouquin avec des conseils et tout, je l’ai survolé mais j’y reviendrai au 8è mois je crois!

      • Amélie-Marie dit :

        Oui, bien sur pour le choix ce n’est pas evident. Mais ce que je voulais montrer c’est que l’état d’esprit et la préparation peuvent influencer grandement l’accouchement :). Je crois qu’on a pas forcément besoin de passer par une maternité spécifique pour faire un travail sur la douleur (j’ai aussi lu que moins on appréhende, et moins c’est douloureux).

        • ifeelblue dit :

          ouais j’en suis convaincue aussi! je pense que (surtout pour le 1er accouchement), y a une grosse part de psychologique, qui explique aussi pourquoi les 1ers accouchements durent plus longtemps que les suivants. Et je pense aussi qu’il faut être le plus serein possible pour que ça se passe le mieux possible. 😉

          • Amélie-Marie dit :

            Je t’envoie mon zen japonais /o/ ici la péridurale … ils utilisent quasiment pas (les mères étrangères doivent se battre pour l’obtenir). Je ne me suis pas encore décidée pour le jour « où », mais avoir le choix c’est un minimum !

            • ifeelblue dit :

              disons que c’est une pensée rassurante, de se dire qu’on pourra avoir recours à la péridurale… après, je connais une fille en France qui a décidé d’accoucher chez elle, sans rien, et apparemment tout s’est bien passé. Donc tout est possible 🙂

  3. Tarielle dit :

    Moi je dis que des fois, rien ne vaut la franchise! Ta sympathique maman a voulu s’assurer que tu ne changerais pas d’avis sur la péridurale! Il ne faudrait pas que tu te fasses aussi mal qu’elle. Se servir de l’expérience des anciens! 🙂

    • Tarielle dit :

      Plus sérieusement, moi je n’ai pas d’expérience à partager, parce que pas encore d’enfant…d’ailleurs je flippe certainement autant que toi par rapport à ça; la seule chose, c’est que j’en suis plus loin. Mais pour te rassurer quand même (et tu l’as sûrement déjà entendu plus d’une fois), chaque femme vit sa grossesse à sa façon: pour certaines c’est une épreuve alors que pour d’autres ça passe comme une lettre à la poste, vite fait, bien fait… Alors je ne peux que te souhaiter que ça se passe très bien pour toi, au point que tu n’aies même pas besoin de la péridurale!

      • ifeelblue dit :

        oui c’est ce que je lis un peu partout, ça se passe différemment pour tout le monde, j’ai des copines qui m’ont raconté leurs accouchements cauchemardesques, d’autres pour qui ça s’est super bien passé (et vite). Donc j’espère juste que tout se passera bien 😀

  4. haha mais nan cest juste pour faire sa craneuse et te montrer combien ELLE est courageuse 🙂

  5. Charlie Dupin dit :

    Ca va bien se passer !! Tu as raison de demander la péridurale. Attends des moyens médicaux existent pour atténuer la douleur, pourquoi t’en priver?

  6. fedora dit :

    rassure toi : avec la péridurale, j’ai joué à des jeux de sociétés avant qu’on m’emmène en salle de travail… (sinon, après une fausse couche, avant la poulette, ma mère m’a dit « es-tu certaine que tu veux un enfant ? » j’étais très heureuse, j’ai trouvé ça très fin ^^)

    • ifeelblue dit :

      ouais donc en fait faut juste gérer le moment avant la péridurale quoi! fiou!
      et ouais, nos mères font dans la délicatesse!

      • fedora dit :

        Perso je voulais essayer sans péridurale… mais finalement non ^^ Maintenant, il y a autant d’accouchements que de femmes… donc, je dirais ne stresse pas ! tu verras bien sur place… l’important (je pense) c’est d’être en confiance avec le gyné, la sage femme, etc. Et puis, si c’est comme ici, les équipes d’infirmières sont super ! j’ai vraiment été bien prise en charge (alors que j’arrivais dans une situation psychologique un peu « difficile »)

  7. blueedel dit :

    ptdrrrr
    bon on va faire simple : il y a des femmes qui accouchent sans et qui sont tellement heureuses qu’elles ne se rappellent pas de la douleur…
    pour le premier de mon côté, je n’en voulais pas parce que je me disais qu’après tout les femmes accouchaient depuis des millénaires comme ça mais il y a 19 ans je ne savais pas finalement que la péridurale n’empêchait en rien de « vivre » son accoucehemnt, puisque c’est clair la péridurale endort la douleur mais n’empêche justement pas de sentir et ressentir chaque mouvement : on vit son accouchement…
    pour le premier donc, j’avais dit au doc « au pire, on la programme mais si je peux l’éviter… »
    et le 18 octobre 1995, je n’ai jamais sorti autant de gros mots même inconnus de ma bouche ! En fait je faisais un faux travail et n’étais même pas dilatée : je ne pouvais donc pas être « périduralisée »… J’ai insulté tout le monde, tiens même dans l’exorciste, la gamine était une enfant de choeur ! au bout de 3h, on m’a refilé de la morphine, j’aurai chanter la marseillaise en russe à un congrès de pingouins sur la banquise !
    Et enfin enfin ils ont appelé l’anesthésiste !!! Je n’ai rien senti de la piqure (qui n’est pas rien elle) et ce fut le jour et la nuit….
    Pour la seconde, j’ai automatiquement demandé la péridurale… et j’ai bien fait car elle a mis plus que son temps à montrer le bout de son nez la coquine, mais monsieur ex lui était inquiet car il s’attendait à ce que de nouveau j’insulte tout le monde… Bah non, la péridurale me rendait drolement sereine. Par contre, lorsqu’ils m’ont piqué, bizarreement cette fois, j’ai senti la piqure

    Très sincèrement… tout cela est loin désormais pour moi, mais le simple bonheur de voir ton bébé dans tes bras et c’est fou comme ces douleurs nous paraissent lointaines, oubliées… Ma seul douleur vraie a résidée dans l’épisiotomie parce que j’en avais marre de ne pas m’asseoir normalement. MAIS… MAIS le bonheur de l’accouchement te fera tout oublier…

    • blueedel dit :

      J’ai oublié… Une de mes amies a accouché de son premier bébé… En général, le premier c’st toujours un peu long. Elle avait demandé la péridurale… Elle est arrivée à la maternité, on l’a mis tout de suite en salle de travail. Le temps que son mari remplisse quelques papiers d’admission (à peine 15 minutes), l’anesthésiste était en route pour venir la rejoindre… le bébé est arrivé… !!!!!!!!!!!! Elle n’a même pas eu le temps de souffrir, il est juste arrivé comme ça !!!
      Alors ne t’inquiète pas !!!

      • ifeelblue dit :

        ouais j’avoue que c’est aussi le truc du premier accouchement qui m’angoisse car apparemment c’est toujours plus long pour le premier, et y a tout un truc psychologique derrière ça je pense… mais ça fait plaisir de voir qu’il y a des contre-exemples!
        et sinon, le récit de ton 1er accouchement m’a conforté dans l’idée que je vais demander la péridurale le plus tôt possible 😀
        et aussi, le gros avantage, c’est qu’ici je vais pouvoir balancer tous les jurons que je veux en français, personne ne comprendra ce que je dis 😀

        • blueedel dit :

          alors pour les jurons, pour te faire rire…
          l’anesthésiste (qui s’en est pris plein les dents) m’a dit en avoir noté qu’il ne connaissait pas en riant
          la sage femme m’a dit « et moi qui vous trouvait toute mimi »
          LOL
          mais vraiment je ne me rappelle de rien

          maintenant, pourquoi ne pas le faire effectivement. A mon époque, c’était encore relativement « neuf » et on te vendait très mal ce nouvel outil génial ! Moi je croyais que ça m’endormirait et ça pour rien au monde je ne voulais dormir ! Trop peur qu’on m’échange MON bébé ! non mais oh !

          Et pour la peur… t’inquiète, pour le 2e, le 3e, le 6e… aussi pareil LOL malgré qu’on sache comment ça se passe. Mon gynéco m’avait d’ailleurs demandé « mais vous avez peur pour ne pas accoucher là ? » et je lui ai répondu « ça fait deux semaines que je veux qu’il sorte !!! » donc au final non je n’avais pas peur et une fois dans l’action crois moi tu ne penses qu’à ce petit bout que tu vas ENFIN pouvoir voir pour de vrai 😉

  8. pomdepin dit :

    Hihihi….no comment! 😀

  9. La Carne dit :

    si la petite soeur a eu des enfants… tu peux te rassurer… sinon… 😉
    bon moi on m’a dit « vous pouvez pas avoir d’enfant? bah au moins tu subiras pas un accouchement »… les gens ont toujours le mot qu’il faut… ou pas! 🙂

    • ifeelblue dit :

      ouais elle a eu 2 enfants donc… 🙂
      et ma mère en a eu d’autres après, toujours sans péridurale 😉
      ouais les gens sont toujours très forts pour trouver le mot qu’il faut hein!!!

  10. Ragnagna dit :

    De toute façon, au stade où on en est, on va y passer donc on verra bien !!! Mais moi ce que j’ai déduis de tout ce que j’ai lu/entendu/etc. c’est que chaque femme et chaque accouchement est différent. Au mieux ça passe comme une lettre à la poste avec bébé et maman et bébé en pleine santé, au pire ben euh… On verra hein ! Ça sert à rien de flipper en avance en tout cas, on aura tout le dernier mois pour ça !

  11. heylinaa dit :

    Haha ma pauvre, elle a dû dire ça sans vraiment mesurer l’impact de ses mots. Car c’est certainement le genre de chose que l’on ne veut SURTOUT PAS entendre.

    Je pense que de toute façon, chaque accouchement est différent. Mais tu pourras sans doute parler de tes craintes au personnel de l’hôpital où tu accoucheras. C’est légitime d’avoir peur, quand on attend son premier enfant on sait encore moins à quoi s’attendre et je crois que cette crainte de la douleur on l’a toute quand on s’imagine le jour J arriver (parce qu’au final on ne peut qu’imaginer des choses, à tort ou à raison.)

    Après vu que de nos jours la péridurale existe, autant ne pas s’en priver. Puis quand tu auras donné la vie à ton petit bout, tout ça ne sera plus qu’un souvenir et qui sait, tu en riras peut-être 😉 En attendant courage et oublie cette anecdote hein 😉 ♥

    • ifeelblue dit :

      ouais, c’est ce que tout le monde dit, ça fait mal mais ensuite, « on oublie » parce que ça vaut tellement le coup… 😉 mais bon, quand tu ne sais pas trop à quoi t’attendre (parce qu’on a beau lire des trucs et se renseigner, y a quand même une différence entre la théorie et la pratique), c’est pas évident à appréhender! enfin on verra bien hein! 😀

  12. Ginie dit :

    Je ne saurais te rassurer car j’ai une trouille affreuse d’accoucher (oui je ne suis pas enceinte mais j’ai déjà peur xD) … si jem’écoutais je n’aurais pas d’enfants, juste pour ne pas à avoir à accoucher ^^ mais comme on dit « une fois dedans, il faut bien qu’il sorte » hihi Tout ne sera que mauvais (ou bon selon les femmes) souvenir une fois que tu auras mini blue dans tes bras 🙂

    • ifeelblue dit :

      j’avais déjà cette peur de l’accouchement avant de tomber enceinte donc je comprends complètement 😉
      mais ouais, le principal c’est qu’en fin de compte, il y a la rencontre avec le bébé 🙂

  13. Mamzelle Papotine dit :

    Oh ! Ça sent le « j’en ai chié pour t’avoir, à ton tout d’en baver  » !. A se demander si les mères ne rêvent pas d’être grand-mère par pure vengeance…

  14. Bernieshoot dit :

    Elle sait te parler 🙂

  15. loraline dit :

    C’est le sketch de Florence Foresti dans « Mother Fucker » 🙂 Je dois dire que ces discours de mamans (au sens général) qui savent tout m’agacent car il y a sûrement autant d’accouchements que de bebes qui viennent au monde ! Il n’y a qu’à entendre les conversations quand l’une se lance pour raconter son expérience… Et sinon ta photo m’a fait mourir de rire, excellente !!

  16. Ton article m’a fait rire car comme toi, si un jour je suis enceinte, j’aimerai accoucher dans mon sommeil, ou genre après une anesthésie générale
    « Oh mais ça y es, t’es là toi ? »
    Le bonheur *o*

  17. Maman raconte dit :

    J’en avais entendu des vertes et des pas mûres avant d’accoucher, presque de quoi me faire regretter d’être enceinte et au final mon accouchement par césarienne – pas le choix dans mon cas 😦 – s’est super bien passé. Les histoires horribles d’accouchement (sur la Césa notamment) fusent tellement plus que les cas positifs que ca m’a décidée à raconter mon expérience positive il y a qq mois ! Je ne vois vraiment pas l’intérêt de faire flipper une femme enceinte…

    • ifeelblue dit :

      je trouve ça très bien en fait de raconter son accouchement, que ça se soit bien passé ou non, parce qu’on sait tellement pas à quoi s’attendre et les gens sont parfois ultra évasifs, donc ça aide pas forcément. Et quand ça s’est bien passé, je trouve ça encore plus important parce que ça rassure vraiment et c’est vrai qu’on a tendance a plus entendre les cas cauchemardesques que les autres!

  18. Zhu dit :

    Ne JAMAIS mentionner le mot « accouchement » dans une conversation quand tu es enceinte, surtout quand c’est ton premier. Pas une femme n’a l’air d’avoir une histoire rassurante.

    (J’ai adoré mon accouchement, sans péridurale, et non, je ne suis pas spécialement maso)

  19. Marie Kléber dit :

    C’est sur que ce n’est pas encourageant. Je dois reconnaitre cela à ma mère, qui a toujours une histoire sordide à raconter au plus mauvais moment, qu’elle m’a toujours parlé de son accouchement avec des pépites dans les yeux, si bien que j’ai abordé cet évènement avec beaucoup de zenitude!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :