À quel moment devient-on esclave de son blog?

72

28 septembre 2014 par ifeelblue

bloguer

Ce week-end, je suis tombée sur un article donnant des conseils pour devenir un blogueur populaire. Bon. Il y a mille et un articles de blog sur ce thème-là. En gros, les conseils sont toujours les suivants : attention à votre orthographe, attention à votre design, attention à vos titres. Su-per.

L’article auquel je fais allusion va un peu plus loin, à base de grands questionnements sur les lecteurs et la relation avec ces derniers. Dans tous les cas, je me demande un peu qui applique ces conseils, et qui prend plaisir à bloguer en appliquant ces conseils.

Bien sûr, quand on blogue, on aime être lu, on aime recevoir des commentaires, on aime avoir des abonnés. Mais au bout d’un moment, est-ce que ça ne prend pas des proportions un peu dingues? Éplucher ses statistiques, se forcer à écrire sur les sujets qui plaisent aux autres au lieu d’écrire sur les sujets qui nous font plaisir à nous, élaborer une ligne éditoriale dont il ne faudrait surtout pas s’écarter sinon ce serait le drame, on risquerait de perdre un abonné…

Et puis les fameux chiffres… Le nombre d’abonnés veut tellement rien dire (n’est-ce pas Charlie!), tout comme le nombre de vues, de visiteurs, etc. Sur 100 abonnés, combien lisent réellement chaque article publié? Combien commentent? Une fois ou fréquemment?

Au final, la question de base qui se pose est : pourquoi on blogue? Pour être connu? Pour faire de l’argent? Ou parce que c’est sympa de tenir un blog, d’avoir ce petit espace d’expression et d’échange?

 

 

source image

Publicités

72 réflexions sur “À quel moment devient-on esclave de son blog?

  1. Amélie-Marie dit :

    C’est très juste ! Je ne comprends pas moi même exactement pourquoi, mais lorsque je ne blogue pas (disons 1 ou 2 jour(s)) je deviens inquiète. Comme si je ne faisais pas mes devoirs ! Pourtant, le blog – tout en aimant susciter des réactions – je le tiens pour moi, parce que j’aime écrire.

    Quant à aux articles sur comment devenir populaire, je me suis toujours dit que c’était relativement difficile à suivre, surtout le point « écrire à propos de choses qui plaisent ». Ça enlève tout le plaisir, je trouve, de s’exprimer librement sur ses sujets bien à soi.

    • ifeelblue dit :

      c’est clair que de s’imposer un sujet parce qu’on pense qu’il plaira, pour moi, ça enlève une énooooorme partie du plaisir d’écrire. Et puis si on se plante et que finalement ça ne plait pas, on doit être bien dégouté!

  2. Merci pour cet article, je pense que tu as entièrement raison et j’en ai aussi parlé d’une manière un peu différente sur mon blog.
    Finalement, je disais qu’il ne fallait pas perdre de vue les raisons pour lesquelles nous avons ouvert notre blog. Se détendre, passer le temps, partager une passion… Que des choses positives, finalement. On ouvre rarement un blog en se disant « Rololo je vais devoir écrire et tout c’est trop chiant » sinon y’a aucun intérêt.
    Mais si, finalement, se détendre c’est stresser à l’idée d’avoir eu moins de vues que la veille, si passer le temps c’est finalement passer tout son temps sur les réseaux sociaux, sur son blog, à la recherche du moindre sujet à aborder…

    Je sais qu’au début, sur mon blog, j’avais ouvert un onglet où mes lecteurs pouvaient me proposer des thèmes qu’ils avaient envie de lire. Finalement, j’ai très rarement répondu positivement. Parce que tel thème ne m’inspirait pas, je savais pas quoi dire dessus, ça me plaisait pas d’en parler… Donc j’ai fini par fermer cet onglet et je pense avoir eu raison. Je suis toujours ouverte aux idées, j’empêche personne de m’en donner, loin de là, mais jamais je me forcerai a écrire si j’en ai pas envie.

    Ça me semble logique, et pour toi aussi visiblement, mais ça ne l’est pas pour tout le monde. Notamment pour les blogueurs qui s’imposent un certain rythme et donc qui ont parfois tendance a se forcer à écrire.

    • ifeelblue dit :

      ah je vais aller voir l’article en question sur ton blog 😉

      je pense que se forcer à écrire (qui plus est sur un sujet qui ne nous inspire pas des masses à la base) peut vraiment dégouter totalement de l’écriture, du blog.

      Après, je sais que je participe à l’atelier Les Jolies Plumes, avec un thème imposé chaque mois mais le thème est suffisamment large pour inspirer. Et l’exercice est intéressant 🙂

      En ce qui concerne le rythme d’écriture, perso j’aime bien publier 3 fois par semaine mais si je suis pas inspirée (comme la semaine dernière par exemple), je publie moins et j’en fais pas une maladie. 😉 Comme tu dis, si on commence à se mettre la pression, à stresser au sujet de son blog… ça perd tout son intérêt!

  3. Ginie dit :

    On écrit pour nous a la base, car on en a besoin ou par plaisir. Certains veulent juste être populaires et en oublient le plaisir (même si eux disent le contraire). Ça fait quelques temps que je n’écris pas mais je sais qui est là pour me lire et pas pour que je commente sur leur blog en retour ^^

  4. TheMouse dit :

    A reblogué ceci sur TheMouse et les MouseCatchers…et a ajouté:
    Merci pour cet article « I feel blue »… C’est une réflexion que je me fais parfois… Mais la réponse pour moi est à chaque fois la même: je ne veux pas devenir esclave, puisque je le fais POUR LE PLAISIR!

    Xoxo

    TheMouse

  5. Tarielle dit :

    « Parce que c’est sympa de tenir un blog, d’avoir ce petit espace d’expression et d’échange. »
    Clairement, si un blog tient sur la durée, c’est parce qu’on y prend plaisir et qu’on traite de sujets qui nous intéressent vraiment… Malgré tout, je comprends la raison d’être de ce genre d’article:
    1. Je ne sais pas pour les autres, mais moi, en tout cas, quand j’ai commencé à bloguer, mon principal objectif était d’être lue et de plaire! Alors « comment avoir le plus de chance d’être lu et de plaire? » La question a son intérêt.
    2. Certains bloguent, pour être lus un maximum et pouvoir se faire des sous (ce qui était mon but au départ, j’avoue – à ma décharge, quand on entend dire que certains gagnent des sous avec leurs blogs, on a envie, nous aussi, de bénéficier de cette possibilité!). Et là, ce genre d’articles prend tout son sens.
    Et effectivement, j’ai appris que le nombre d’abonnés ne veut rien dire! Je m’indigne quand même toujours de ces gens qui sont abonnés mais absents! Moi je me désabonne d’un blog quand je n’y trouve plus d’intérêt… mais bon, ça c’est moi… Par contre je me fais toujours un petit plaisir à regarder le nombre de vues par jour; il ne signifie pas que le blog a été apprécié, mais au moins qu’il a intéressé (pour peu qu’on y soit parvenu par recherche et non par lien).

    • ifeelblue dit :

      c’est sûr que quand on blogue, c’est pour être lu un minimum et avoir un retour sur nos écrits. 🙂 Après, on a beau faire des efforts et tout, parfois, le « succès » ne s’explique pas vraiment. Il m’est déjà arrivé de tomber sur des blogs au design dégueu, bourrés de fautes, etc, et pourtant avec plein de commentaires et d’abonnés… Et a contrario, des blogs parfois super « soignés », avec un vrai talent derrière et pas beaucoup de reconnaissance. Mystère, mystère…

      Moi aussi j’aime bien regarder mes statistiques et surtout le termes de recherche farfelus qui ont mené à mon blog 😀 mais faut pas que ça devienne une obsession quoi! ^^

  6. bookyboop dit :

    Je suis tout a fait d’accord avec toi ! Je me sens déjà bien assez esclave de mon blog quand je me sens coupable parce que je suis en retard sur mes articles, alors si en plus il faut être bloguer pour être connu ! Bien sur que si on blog y a une relation avec les lecteurs, bien sûr que parfois on fait des articles en disant « oh ben ca va leur plaire ! »,,,, mais de là à ne pas publier certains articles car ca ne plairait pas …;

    • ifeelblue dit :

      oui je pense qu’avant tout, il faut écrire pour soi, sur les sujets qui nous plaisent… et si ça plait aux autres, tant mieux, mais de là à s’empêcher d’écrire sur certains sujets parce que ça sort de la « ligne éditoriale » ou « ça risque de pas plaire »… je trouve ça triste en fait!

  7. carrie4myself dit :

    Le blog est la pour partager, faire decouvrir ce que l’on aime. Espace d’expression et d’echange 🙂
    Il m’arrive des semaines ou non pas les sujets mais le temps me manque; pas grave, ca attendra.
    C’est notre blog, on agit comme on le ressent. On a assez de contraintes exterieures avec le taf etc. 😉

    • ifeelblue dit :

      je suis comme toi, il y a des moments où j’ai pas le temps, d’autres où j’ai pas d’inspiration, et enfin d’autres où j’ai juste pas envie. Et dans ces cas-là, tant pis, y a pas mort d’homme!

  8. blueedel dit :

    C’est une excellente question…
    Certains ont envie de partager leur passion : la photo, les BDs, les Comics… D’autres s’essaient à l’écriture pour voir s’ils auraient un quelconque succès à publier quelque chose… d’autres parce qu’ils veulent lâcher anonyment des coups de gueule ou des émotions qu’ils ne puevent partager avec des proches…
    Mais je crois aussi et surtout que c’est pour le plaisir…

  9. Agrippine dit :

    Pour moi, ca doit rester un plaisir, sinon aucun interet…
    en ce moment, je n’ai plus trop de temps, je dois faire face à la rentrée et à de nouvelles organisations, du coup je n’ai meme plus envie d’allumer le PC le WE pour y ecrire mes quelques article de la semaine.
    Ca reviendra je suppose mais je ne me l’impose pas..les vrais habitués, restent 😉

    • ifeelblue dit :

      pareil, je vois pas l’intérêt de se forcer à tenir un blog si on y prend aucun plaisir et que ça ne devient qu’une grosse contrainte.
      je pense que tu as raison de faire une pause si t’as pas le temps/pas envie, pas la peine de se mettre la pression avec ça 😉

  10. fafa Expat dit :

    Je comprends que ce type d’article (il y en de + en +) puisse avoir un intérêt pour pas mal de blogueuses, surtout quand tu démarres et que tu manques de visibilité, car ce serait hypocrite de dire qu’on se fiche totalement d’être lue ou non… si on écrit, c’est aussi et surtout pour être lue, sinon on garderait ça pour soi dans un carnet intime. Toutefois à force d’être gavée de toutes sortes de conseils au titre racoleur, on risque d’ oublier l’essence même d’un blog: le partage et la passion. Un blog c’est un peu le reflet de ce que l’on est, alors c’est bien de ne pas trop renvoyer l’image d’un produit marketing surfait et trop calculé. Le lecteur n’est pas dupe. Spontanéité, sincérité, passion, et partage.

    • ifeelblue dit :

      c’est vrai qu’on veut être lu quand on tient un blog, et c’est tout naturel. Après, je pense que ça en devient le seul objectif, ça doit être difficile de continuer à écrire pour le plaisir. Si on ne pense qu’aux chiffres, le blog perd de son intérêt, selon moi. Comme tu dis, à la base, il y a une volonté de partage 🙂

  11. pomdepin dit :

    Plus ça va, plus mon blog est mon espace de décompression. J’y écris presque tous les jours, parce que ça me fait plaisir. Après, si ça peut plaire a d’autres (et merci d’être là!) c’est encore mieux. Grâce à la blogosphere, on fait des rencontres extraordinaires, et c’est le plus important.

    • ifeelblue dit :

      je suis tout à fait d’accord avec toi 🙂 et puis il ne faut pas se renfermer sur son blog, aller voir ceux des autres, découvrir d’autres univers, et comme tu dis cela permet de faire de belles rencontres 🙂

  12. heylinaa dit :

    C’est tellement juste tout ça. Perso, j’écris au gré de mon humeur, avant je culpabilisais presque si je restais trop longtemps sans écrire, mais je pense que rien de bon ne peut sortir si l’on essaie de faire un article à tout prix. Il faut que ça reste un plaisir. Partager des choses avec les autres c’est vraiment extra’ [et bien loin devant les stats en terme d’importance 🙂 ]

  13. J’avoue que je tombe facilement dans l’obsession des chiffres, que de voir que je n’ai aucun commentaire me déprime ou que je perds un fan facebook me crève le coeur…
    En revanche, impossible pour moi de me forcer à écrire, même si je le voulais, je crois que je n’en serais pas capable ^^
    Dur de trouver sa place dans la blogo, moi je fais les montagnes russes, je me remets en question tout le temps, j’ai parfois envie de tout arrêter, mais quand j’écris, c’est forcément quelque chose qui me tient à coeur !
    Merci pour cette réflexion intéressante et très juste !

    • ifeelblue dit :

      c’est clair que c’est dur de trouver sa place, et il peut y avoir des moments de grand découragement! et parfois on y met tout son cœur et on a l’impression que ça ne marche pas… mais je pense qu’il faut se rappeler pourquoi on a ouvert son blog, penser à ce qu’on cherche à « gagner » avec son blog (des échanges de qualité, de la confiance en soi, etc). 😉 Et puis c’est en se remettant en question qu’on progresse, je pense 🙂

  14. j’en vois beaucoup des posts sur ce thème ces derniers temps.
    je pense que chaque blogger passe par une remise en question et / ou une réflexion sur son espace. C’est bon pour ne pas perde de vue son principal objectif : partager. Enfin c’est comme ça que je vois les choses.
    A un moment, j’ai fait une grande pause dans mon blog.
    Je trouvais certaines attitudes de bloggers assez déplaisantes et peu motivitées par le plaisir d’écrire mais plutôt par le plaisir de plaire. J’en avais assez de voir les bloggers compter leurs visites, les com’s, leurs petits coeurs hellocoton … etc.
    Mais mon blog m’a manqué 🙂 j’y suis revenue et complètement libérée de ces questions.
    Bonne journée

    • ifeelblue dit :

      c’est super si la pause que tu as faite t’a permis de revenir dans un meilleur état d’esprit! 🙂 je sais que je suis ultra attachée à mon blog, qui est mon petit espace où je me sens bien, et même si je me lassais un jour, je ne pense pas que je le supprimerais. J’aurais trop peur de regretter 😉

  15. Kenza dit :

    Je me fais aussi cette remarque, donc je n’ai pas de réponse à ta question 🙂 (le commentaire qui ne sert à rien !)

  16. Mamzelle Papotine dit :

    Au début (deux premiers blogs) j’étais comme ça : surveiller les stats, s’imposer un rythme de publication… Puis je les ai fermés, j’en ai ouvert d’autres. Bloguer est devenu un loisir simple, sans prise de tête. Comme tu le dis à la fin de ton billet, c’est sympa de tenir un blog et pour moi, c’est juste ça, un truc sympa qui me permet d’échanger sur des choses légères avec des blogocopines sympas !

    • ifeelblue dit :

      je pense qu’à partir du moment où il y a une notion de contrainte qui accompagne le blog (rythme de publication, etc), ça n’a plus aucun intérêt. Enfin c’est comme ça que je le vois. Un loisir, une fenêtre sur le monde extérieur, une passerelle vers d’autres univers 🙂

  17. Bulle dit :

    Il semblerait qu’on soit nombreuses à se poser la question ces temps-ci…personnellement, je me suis interrogée vendredi dernier. Parce que je voulais qu’un de mes articles soit lus et qu’il ne l’a pas été plus que ce que j’espérais…j’ai été frustrée, et cette frustration m’a amenée à réfléchir sur ce que je voulais pour mon blog. Je ne détiens pas encore une réponse définitive mais ce qui est sûr c’est que pour moi, blog doit rimer avec plaisirog (on a dit qu’il fallait que ça rime)…à partir du moment où ça me stresse plus qu’autre chose, peut-être que je je penserai à l’arrêter…

  18. Lou dit :

    Hello, je suis l’auteur de l’article que tu cites… donc je viens réagir ici car tes remarques sont intéressantes 🙂 Comme je l’ai indiqué dans une note en bas de l’article « cet article s’adresse surtout aux blogueurs pour qui le blog représente de vrais enjeux professionnels ou personnels […] Ceux qui bloguent par pur plaisir n’auront évidemment pas les mêmes ambitions ! » Ça me paraît évident que quand on ouvre un blog en amateur et pour le plaisir, même si on a envie d’être lu, le plaisir à le gérer prend le pas (et doit prendre le pas !) sur les stats.

    Mon article s’adressait davantage aux gens qui bloguent pour des raisons professionnelles ou avec des ambitions autres que leur simple plaisir. Je ne suis pas là pour juger mais beaucoup de gens bloguent plus que par plaisir, avec des ambitions « sérieuses » (au concours d’entrée de l’école que j’ai faite – le Celsa – beaucoup de candidats ont parlé de leur blog en entretien ; beaucoup de freelances créent aussi un blog pour, à terme, pouvoir mettre en avant leurs compétences rédactionnelles) ou plus « mercantiles » (avoir des cadeaux !). C’est critiquable mais c’est une réalité dont j’ai pris conscience en tombant sur des gens qui demandaient « comment devenir influent ». Quand on blogue avec une « ambition » derrière, je pense que l’approche devient nécessairement plus stratégique.

    Par ailleurs, quand tu écris « se forcer à écrire sur les sujets qui plaisent aux autres au lieu d’écrire sur les sujets qui nous font plaisir à nous », j’espère que ce n’est pas un conseil que tu as retiré de mon article car ce n’est pas ma philosophie 😉

    Pour ma part, je blogue avant tout sur des sujets qui m’intéressent. Le web est mon métier, je suis consultante en com’ digitale et e-réputation, ce sont les thèmes que j’aborde sur le blog. Je parle aussi de sorties/voyages parce que c’est l’une de mes passions. Le plaisir est donc à l’origine de chaque article… mais je ne blogue pas « pour moi ».

    Par exemple, les sorties dont je parle, je les ai faites, j’en ai des photos… donc à titre perso, je n’ai pas vraiment d’intérêt à aller les partager. Là où j’y trouve du plaisir, c’est en pensant au fait qu’elles peuvent renseigner quelqu’un sur un endroit, donner envie à quelqu’un d’aller en visiter un autre, etc. Idem pour le web : c’est mon job au quotidien donc à titre perso, je n’ai pas « besoin » de partager ces réflexions/conseils sur le web. Là encore, je trouve du plaisir dans le fait que ça puisse aider/guider certaines personnes qui se posent des questions.

    Par conséquent, si à un moment donné je vois qu’un type d’article n’est lu par personne, il me paraît doublement inutile : pour les autres, puisqu’ils ne s’y intéressent pas ; pour moi, parce que mon article a de la valeur à mes yeux quand les gens le trouvent utile. Il n’est donc pas du tout question de « se forcer » à faire quoi que ce soit dans cette approche… et ça n’enlève en rien le plaisir d’écrire, bien au contraire !

    • ifeelblue dit :

      Merci de ton commentaire et de préciser ton point de vue ici 🙂

      Comme tu le soulignes, il y a effectivement pas mal de blogueurs qui voient leurs blogs comme un outil professionnel ou un moyen de gagner des sous… J’avais déjà écrit un article sur mon avis sur les articles sponsorisés et la relation entre les marques et les blogueurs donc juste pour résumer, c’est une tendance qui me désole (j’exclus ici les blogs professionnels, par exemple de travailleurs indépendants qui cherchent à attirer les clients… c’est une démarche totalement différente selon moi).

      Je trouve que le titre de ton article ne correspond d’ailleurs pas vraiment à cette catégorie de professionnels, qui selon moi ne cherchent pas à ce que « tout le monde les aime », mais plutôt à étoffer leur CV et décrocher des contrats.

      J’ai bien compris ton raisonnement, enfin je crois, et en fait je crois que j’ai du mal avec la notion d' »utilité ». Mais au final, je pense que c’est parce que je ne vois pas du tout mon blog comme tu vois le tien. Je vois mon blog comme un moyen de partage avec les autres, un espace où je peux m’exprimer librement sur les sujets qui me font plaisir… Et jamais je ne considère l’aspect utile de la chose. Mon blog étant un blog « humeurs », il n’a vraiment rien d’utile. Et je pense que ta démarche est radicalement opposée puisque tu ne souhaites faire que des articles qui peuvent « aider » tes lecteurs (ce qui correspond d’ailleurs à un de tes conseils). Donc si je comprends bien, même si tu prends plaisir à un écrire sur un thème, si tu vois qu’il ne suscite pas de réaction, tu ne vas plus écrire sur ce thème. Dans mon cas, ce n’est même pas quelque chose que je considère. 😉

      De la même façon, les blogs que je lis et que j’apprécie ne sont pas des blogs bourrés de conseils et de tuto, etc… J’aime la blogosphère pour les échanges qu’elle permet, pas pour son « utilité ». 😉

      • Lou dit :

        Le titre de l’article était volontairement « provocateur » : comme je le dis dans l’article, il me paraît impossible d’être aimé de toute le monde… de la même manière que l’idée d’une recette de la popularité est assez ridicule (si elle existait, ça se saurait !). C’est un titre à prendre au second degré 😉

        Dès lors que tu vois ton blog comme un moyen de « partage », il y a une utilité… et je suis assez étonnée que tu trouves que ton blog « n’a rien d’utile ». Je ne suis pas d’accord. Le simple fait que les gens aient envie de réagir, de commenter, montre bien que tu suscites la discussion, que tes prises de position intéressent, intriguent, fédèrent, etc. « Utilité » ne veut pas forcément dire « faire des tutoriels ». Ca peut être une utilité émotionnelle (s’émerveiller, s’émouvoir, compatir), une utilité psychologique (ça te donne de la force, de la motivation), intellectuelle (tu apprends des choses), créative (ça t’inspire). Un blog « humeurs » peut te remonter le moral, t’interpeller, te faire rire… ce n’est pas inutile tout ça, non ? 😉

        Pour répondre à ta question, si je n’écrivais que pour moi, oui, j’arrêterais… Un blog est un endroit public, si j’avais envie d’écrire juste pour moi je le ferais dans un petit carnet (ou un grand, vu les pavés que je ponds ^^). Sur un blog humeurs, je comprends que ce ne soit pas la même approche parce que tes articles reflètent ton état d’esprit du moment, tu peux avoir cette envie d’en garder une trace pour toi, pour l’avenir.

        Mais tu vois, par exemple, au début mon blog était un joyeux fourre-tout de web, de voyage, de livres, de films… au bout de 2 mois et demi, j’ai remarqué que les critiques de livres & de films étaient peu lues par rapport au reste. Or, j’aime bien les écrire… et j’avais même envie, parfois, d’en publier plus. J’ai donc choisi le beurre et l’argent du beurre : je les ai conservées mais sur un blog à part. Le premier bilan est très positif : les critiques de livres/films sont plus lues parce qu’elles sont sur un blog dédié (du coup, ceux qui viennent dessus savent que ça parle de ça… et sont vraiment intéressés par le sujet), je me sens donc libre d’en publier plus si j’ai envie… et sur mon blog principal, les visiteurs restent plus longtemps parce qu’au lieu d’avoir des articles sur plein de thèmes très différents, on reste dans le même univers. J’y gagne, les lecteurs y gagnent aussi. Blague à part, ce débat est vraiment super intéressant en fait 😀 On se rend compte qu’il y a pleiiiiiiin de visions de la blogosphère.

        • ifeelblue dit :

          oui, autant de visions de la blogosphère que de blogueurs, je pense 😉

          pour moi, la notion d’utilité est liée à quelque chose de pratique et du coup, je persiste à dire que mon blog (comme tous les blogs humeurs) n’est pas utile. Il peut être divertissant/attachant/marrant, mais disons qu’à aucun moment, en écrivant un article, je me suis dit « ah, ça, ça va aider mes lecteurs ». En réalité, quand j’écris un article pour le blog, je ne pense absolument pas aux lecteurs. C’est peut-être une démarche égoïste, mais vraiment, j’écris pour moi, pour vider mon sac, parfois, pour m’exprimer sur un sujet qui me tient à cœur, pour garder une trace de certains ressentis… Et si ça peut résonner chez d’autres, c’est super, mais je n’y pense absolument pas au moment de l’écriture.

          De la même façon, le concept de « ligne éditoriale » établie selon les lecteurs me plait moyen bof. On a la possibilité d’avoir un espace d’expression où on est libre d’écrire sur tout ce qu’on veut, je trouve ça dommage de se limiter à certains sujets pour « ménager » les lecteurs. Il y a un côté « calculé » qui me dérange là-dedans. Après si ça marche pour toi d’avoir 2 blogs distincts, que tu ne le vis pas comme une contrainte et que ça reste un plaisir de bloguer, c’est super. 😉 Mais tu vois, tu dis que comme tes critiques sont lues tu te sens « libre d’en écrire plus ». Je trouve ça dommage, cette épée de Damoclès des statistiques.

          Bien sûr que quand on blogue, on ne le fait pas uniquement pour soi, sinon on tiendrait un journal intime. Mais pour moi c’est vraiment la notion de partage qui prime et le partage ne se fait pas que sur mon blog d’ailleurs. J’aime lire d’autres blogs, laisser des commentaires, découvrir l’univers des autres… 😉

  19. Alicia G. dit :

    Je me suis faite la réflexion sur mon blog également il n’y a pas longtemps…J’en ai même fait une petite note et au passage ça m’a fait changer de style.
    Mais j’avoue tout de même que si j’ai ouvert un blog c’est pour que mes dessins soient vus et que je check le nombre de « like » pour savoir si mon travail peut plaire et en ça j’en deviens esclave, et je n’aime pas ça.
    Je n’ose pas encore aborder certains sujet très perso, mais j’y viens, car c’est mon univers et je me dis que c’est comme dans la vie, si tu es sincère, en phase avec toi-même et que tu te fais plaisir à toi en 1er, les gens suivront…

    • ifeelblue dit :

      c’est clair qu’on souhaite être lu un minimum quand on ouvre un blog, on veut des retours sur ce qu’on publie… il faut juste pas que ça tourne à l’obsession 😉
      je pense aussi que l’avantage du blog, c’est de pouvoir dévoiler sa personnalité, des choses très personnelles si on le souhaite… et comme tu dis, ça fait partie de ton univers 🙂

  20. Mon blog, c’est mon espace à moi où je raconte ce que je veux comme je le veux avec les limites que je me fixe (en dehors des limites purement légales bien entendu)… Ca m’amuse, et c’est déjà énorme… Quand en prime, quelques personnes trouvent mon petit espace sympa et y reviennent, c’est du bonus (un chouette bonus, notons bien) ! Si en plus, j’ai des échanges avec des personnes que je n’aurais pas rencontrées autrement, c’est la cerise sur le gâteau….
    Grâce à mon blog, j’ai découvert de jolis univers et de belles personnes, j’ai eu de riches échanges parfois contradictoires mais respectueux… Mon blog, c’est un loisir, et ça doit le rester…

    • ifeelblue dit :

      oups je viens seulement de voir ton commentaire, il était dans les indésirables, je sais pas trop pourquoi…
      bref…
      j’ai exactement la même vision du blog que toi, un espace à soi où on s’exprime librement et les commentaires, les échanges qui en découlent sont un super bonus qui fait grave plaisir 🙂

  21. Alexandre dit :

    Je pense qu’on a tous des ressentis et une expérience propre.

    Pour ma part je me suis mis à bloguer il y a un an maintenant et ce, par envie d’écrire. J’adore ça, donner mon avis sur les films que je vois, les séries que je suis, les jeux auxquels je joue.

    Et puis sont venues les visites régulières auxquelles je ne faisais pas spécialement attention avant, puis les premiers commentaires. Petit à petit, mon blog grandissait. A tel point qu’en voyant les partenariats « Beauté » de ma femme qui est blogueuse, je me suis dit que tiens, pourquoi pas tenter ma chance avec les développeurs de jeux … et j’ai bien fait.

    Au début on me refusait la présence à la table des négociations, et maintenant du fait d’une nombre de visites satisfaisant pour eux comme pour moi, les portes s’ouvrent.

    Et ça s’accélère, grandit, on regarde les statistiques chaque jour afin de voir ce qui marche et marche moins bien, jusqu’à comme tu l’indiques, arriver à un tournant et se dire : mon but est-il de blogueur pour MON plaisir, et avoir des commentaires/visites est un « plus » appréciable, ou les visites purement quantitatives sont-elles le but à atteindre, peu importe d’enchaîner des articles ne suscitant aucune réaction, en terme de commentaires ?

    J’ai pour ma part choisi la 1ère option.

    Parfois je bide, c’est la vie. Mais j’aurais quoiqu’il arrive fait ce que j’aimais à la base (et dieu merci aime toujours) : écrire 🙂

    • ifeelblue dit :

      mais tu vois, comme tout dépend du nombre de visites, que se passe-t-il le jour où ce nombre chute? et quelle pression ça peut mettre… et avec la pression, le plaisir s’efface, j’imagine… à ne penser qu’aux chiffres, est-ce qu’on ne perd pas l’amour de l’écriture?

      je pense aussi que l’essentiel est de prendre plaisir à tenir son blog, quoi qu’il arrive 😉

      • Alexandre dit :

        Si on ne pense qu’aux chiffres oui, puisque ce sont eux qui vont te dicter quoi écrire, contrairement à tes « envies » premières.

        Mais en n’ayant pas que ça en tête, la chute n’est pas grave : je connais moi-même actuellement une chute du nombre d’abonnés depuis 2 semaines sans aucun changement du rythme ou du type de publication.

        Sur le moment ça met un coup quand même, mais jamais je ne me suis dit « tiens, faut que je refasse un article sur Vampire Diaries ou Pretty Little Liars et ça va remonter » ^^

        Le plaisir comme tu dis, le plaisir 🙂

        • ifeelblue dit :

          oui et puis même si ça fait un petit pincement au cœur de perdre des abonnés, il faut toujours se rappeler que le chiffre total ne veut pas dire grand chose. De toute façon, sur tous ces abonnés, il y en a souvent des « fantômes » qui ne commentent jamais voire qui ne lisent jamais le blog en réalité. Donc autant se désabonner dans ce cas-là. 😉
          et oui, le plaisir de bloguer, et puis moins d’échanges, mais des échanges de qualité! 🙂

  22. Melle Blanche dit :

    Je blogue par plaisir car dans mon entourage je ne trouve pas forcément écho.
    Publier n’est en rien une obligation, je ne pourrais pas me forcer. Blogueur ne doit pas être une corvée.

  23. Je suis tellement d’accord avec toi ! Même si c’est flatteur d’avoir de bonnes statistiques, le but reste le partage 🙂
    Bise

  24. Charlie Dupin dit :

    Alors déjà, merci beaucoup de m’avoir cité 😀

    Je n’ai pas lu l’article dont tu fais référence mais ça va trop loin je trouve. Ca revient à faire de l’espèce de marketing déguisé pour attirer (sans doute) des sponsors. Tu conclues parfaitement ton article, autant poser le concept du blog aux lecteurs pour qu’ils soient prévenus (ce que je doute qu’ils ont été ^^).

  25. Melgane dit :

    Je suis tombée sur le même article que toi mais je ne l’ai pas lu, je me suis dis vaguement que le blog ne doit pas être le produit d’une manipulation et puis ensuite j’ai répondu à la question du titre en disant « en étant soi-même », et je suis partie.

    Bloguer en suivant des règles n’a pas vraiment d’intérêt… partout je lis, comme tu dis, qu’il FAUT une sacrosainte ligne éditoriale : je n’en ai pas et je ne m’en tire pas trop mal en fin de compte… Je ne vois pas où est le plaisir dans le fait de n’écrire que sur un thème parce qu’on s’y sent obligé… après ça fait des gens qui demandent à leurs lecteurs s’ils doivent ouvrir un autre blog pour parler d’un autre thème parce que c’est dérangeant de tout mélanger ou pas… mais un blog reflète une personnalité, et une personnalité c’est plein de thèmes, pleins de centres d’intérêts…

    Finalement qui lis ce genre d’articles ? Parfois quand je tombe dessus je lis, et puis arrivée au bout je me dis que c’est inapplicable parce que sinon je ne prendrais pas plaisir à bloguer… je pense que ces articles sont écrits pour les gens qui n’ont pas encore de blog, hésitent, vont suivre les conseils, se rendre compte au bout de 3 mois que c’est plus compliqué que ça, et soit arrêter de suivre des règles soit partir…

    • ifeelblue dit :

      exactement comme toi, c’est le genre de truc que je lis en diagonale en espérant ne jamais avoir envie d’appliquer ces conseils… parce que ça voudrait dire que j’aurais perdu ma vision du blog, mon envie d’écrire et de partager… tout ça pour faire grimper les statistiques. Enfin après, ça revient toujours à la même question du « pourquoi un blog ». Se faire connaître, trouver des opportunités pour gagner des sous… ou juste pour se faire plaisir et échanger naturellement avec les autres. Appliquer tous ces conseils sans vivre le blog comme une contrainte… pour moi c’est impossible!

  26. Moi je blogue uniquement par plaisir, ni plus, ni moins. Je ne me force surtout pas, c’est comme aller à la piscine, il y a des jours où on a envie et d’autres non, comme toute autre passion 🙂

  27. La Carne dit :

    Parfois, sans même s’en apercevoir sur le moment, on devient accroc à tout ce système. Des bonnes stats font toujours plaisir. En tout cas à moi. Mais par deux fois, j’ai fait un petit break, pour prendre du recul par rapport à tout ça justement. parce que dans l’emballement, on s’égare parfois. pas forcément en allant jusqu’à écrire sur un sujet qui fonctionne (c’est quoi d’ailleurs les sujets qui fonctionnent?), mais en n’étant pas bien parce que 3 ou 4 ou 5 ou etc. abonnés sont partis. Bref. parfois, j’ai besoin de m’éloigner du blog… pour ne pas en devenir son esclave. 🙂

    • ifeelblue dit :

      moi aussi, je regarde mes stat et je suis contente quand j’ai de nouveaux abonnés, des petits cœurs sur mes articles, des commentaires… je pense que c’est naturel! le truc, c’est de pas se laisser bouffer par ça et de réussir à prendre suffisamment de recul… comme tu l’as fait 😉

  28. J’ai lu beaucoup d’articles la dessus et je me suis faite la même réflexion…
    Certes je ne publie pas de manière régulière encore, mais je me suis lancée à la base pour moi…surtout pour ecrire ces choses dont je ne parle pas autour de moi
    Bien sûr on ne va pas se mentir si on se lance c’est dans l’espoir d’être lue mais est ce vraiment le but premier ??
    Je ne veux pas en devenir esclave mais si des fois je culpabilise et me dis… « ohhh je devrais écrire et publier qqch la ça fait longtemps !! » … et souvent ce que j’ecris a ces moments ne me convient pas et au final reste dans les brouillons ou part à la corbeille…
    Bien sur, en tant que encore nouvelle, je suis contente de voir de nouveaux noms apparaître ou voir beaucoup de commentaires sur un article…
    Et la souvent ne sont pas populaires (a mon échelle bien sûr) ceux qu’on croirait…
    Peut être y ferai-je plus attention par la suite mais ça m’etonnerait…

    • Melgane dit :

      Comme toi, quand je me dis « faut que j’écrive un article » ça ne fonctionne pas… à un moment je me disais ça tous les matins « faut que j’écrive un article aujourd’hui », ça a duré une semaine, puis j’ai supprimé tous les articles que j’avais écrit, parce qu’ils n’étaient pas bien… d’ailleurs ils ne fonctionnaient pas, presque personne ne les avaient lus… je crois que finalement ça se sentait que ce n’était pas vraiment spontané. Du coup maintenant quand ça fait « longtemps » que je n’ai pas publié je me dis « il faudrait » et si je n’ai pas d’article tant pis. Et si je n’arrive pas à écrire sur un sujet je repousse au lendemain ou au sur-lendemain le temps de réfléchir à comment je veux m’exprimer.

      • ifeelblue dit :

        ouais quand on se force, le résultat est pas génial, ça se sent… donc ça sert vraiment à rien de se mettre cette pression-là je pense! Il vaut mieux repousser, attendre que l’inspiration vienne vraiment, comme tu le fais 🙂

    • ifeelblue dit :

      pareil, parfois je me dis « allez, faudrait que j’écrive là », mais ça va jamais plus loin car je suis incapable de me forcer. Et comme tu dis, quand on se force, en général le résultat est pas génial. 😉

  29. ravie d’être tombée sur cet article super intéressant, et surtout sur les commentaires qui complètent et apportent beaucoup.
    J’ai lancé mon blog il y a 3 mois. Au début je ne parlait que de tout ce que j’avais mis en place dans ma vie depuis 3 ans pour être mieux dans mon corps, ma maison et mon esprit. Cad des approches vers le bio, le zéro déchet, la consommation intelligente…je le faisait pour moi, parce que ça me faisait du bien de faire un point sur 3 ans de recherches, d’essais, de ratés, de réussites; mais aussi j’avais besoin de partager avec mes amis pour leur apporter des pistes à explorer ( je ne connaissais pas le monde des blogs, et je ne pensais que seules mes copines allaient me lire, ce qui était absolument génial déjà!)
    je me suis rendu compte que certaines ne lisaient pas mon blog parce qu’il était trop porté sur le bio. Du coup, j’ai commencé à introduire des chroniques, des sujets qui n’avaient plus vraiment de lien. Et en meme temps, je me suis faite plaisir parce qu’au début je me cantonnais à un sujet et j’avais du mal à en sortir, je pensais que ça n’allait pas plaire. Il s’avère que c »est l’inverse, puis que mon entourage et les 700 fabuleuses personnes qui me suivent sur le blog et les réseaux sociaux, ont l’air d’aimer d’avantage le blog maintenant car il est devenu moins impersonnel. Du coup, je blog pour moi et pour les autres, c’est fabuleux. Je pensais que je ne pouvais pas intéresser les gens, et me rend compte que tout l’intérêt des blogs, c’est de suivre des personnalités. pas seulement des conseils, des trucs et astuces.
    Concernant le rythme, je m’impose un article par jour. ce n’est pas vraiment une contrainte. j’ai mis en place des petites chroniques hebdomadaires qui occupent quasiment tous les jours de la semaine. Et je me laisse le plaisir/loisir d’écrire un article un peu plus poussé et recherché une fois par semaine….
    Concernant les stats, je dois avouer que je suis un peu psycho et que je les regardent beaucoup. Parce que j’aime écrie mais surtout surtout j’aime être lue. C’est un réel bonheur de voir le nombre de personnes qui ont lu mes articles. Alors pourquoi je m’en passerai? 😉
    je vous fait pleins de bisous et vous envoie plein d’amour!

  30. Amy dit :

    It’s perfect time to make a few plans for the
    future and it is time to be happy. I’ve read this submit and if
    I could I want to recommend you some fascinating issues or tips.
    Perhaps you could write next articles relating to this article.
    I desire to read even more things about it! http://www.yahoo.net

  31. Anna dit :

    Il est vrai qu’il ne faut pas se voir contraint d’écrire et encore moins des articles qui plaisent aux autres. Si chacun d’entre nous a commencé, c’est certainement pour une bonne raison: écrire par plaisir, partager sa passion, avoir des avis totalement objectifs sur ses créations (sans pour autant chercher le succès et on peut très bien commenter sans liker).
    Bloguer doit rester un plaisir tout en permettant à plusieurs personnes de communiquer entre elles sur une passion, un livre ou un sujet quelconque.
    Merci pour ton merveilleux article qui pousse à réfléchir sur les raisons d’écrire un blog.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :