Partir vs Fuir

28

17 juin 2014 par ifeelblue

partir

Avec mon frère, on aime bien partir dans de grandes conversations sur nos parents et d’autres membres de notre famille. On traîne à table après le repas et on discute pendant des heures en tête à tête. Souvent, ces conversations tournent en rond et on ne fait que répéter les mêmes choses encore et encore. Le dernier coup bas de nos tantes aigries. Les dernières nouvelles de nos cousins. La dernière méchanceté balancée par notre grand-mère. Ça fait partie du charme des retrouvailles avec mon frère.

La dernière fois que nous nous sommes vus, nous avons beaucoup parlé d’un proche. Ce proche qui a construit sa vie en opposition par rapport au modèle paternel, qui a décidé de tout lâcher en changeant radicalement de carrière et en partant à l’autre bout du monde.

Alors forcément, moi qui ai aussi quitté mon pays, cette conversation m’a marquée. J’ai comparé sa situation à la mienne et je me suis demandé si j’étais dans le même cas. Ai-je fui quelque chose en m’expatriant? Mon départ était-il une façon de me rebeller, de rejeter un modèle dans lequel je ne m’épanouissais pas?

Plus j’y réfléchis, plus je pense qu’il y avait une part de fuite. Je suis partie à un moment où je ne me sentais pas bien dans mes baskets, où je ne savais pas quoi faire de ma vie. Quitter son pays, ça veut dire tout reconstruire ailleurs. Partir de zéro et modeler sa vie comme on l’entend. C’est se voir offrir une page vierge où tout est à écrire.

Alors oui, il y avait un peu de ça, de cette envie de recommencer sur de meilleures bases.

Mais je suis surtout partie car j’avais une forte envie d’ailleurs. L’idée de vivre à l’étranger me titillait depuis un bon nombre d’années et je n’avais pas envie de vivre avec des regrets.

Et puis je pense que ce qu’on fuit nous rattrape toujours à un moment ou un autre. Stratégiquement parlant, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux à faire.

Ce proche dont nous avons parlé si longuement avec mon frère, je ne sais pas comment il se sent. Je ne sais pas s’il analyse ses choix de vie, s’il essaie de comprendre pourquoi il est parti et ce que son départ a voulu dire. Je me demande surtout s’il est heureux. Après tout, c’est bien ça l’essentiel.

 

 

source image

Publicités

28 réflexions sur “Partir vs Fuir

  1. Jasmin dit :

    Tout comme toi, il y’ avait un peu (beaucoup) de fuite liée à mes expatriations. Et je m’en rends compte maintenant, parce que je suis prête à rentrer, je me sens mieux, en paix, avec moi et avec eux.
    Ça m’a demandé plusieurs années, j’ai dû affronter ce que je fuyais, mais le temps a fait son travail, comme toujours 🙂

    • ifeelblue dit :

      oui le temps aide beaucoup, et la distance permet de prendre du recul sur plein de choses, de les appréhender différemment. Contente de lire que tu te sens mieux et en paix 🙂

  2. Zhu dit :

    Moi c’est un peu le contraire, j’ai commencé à voyager tôt mais je n’ai jamais eu l’impression de fuir. Je m’entends très bien avec ma famille (non, vraiment!) et je n’ai pas de rancœur envers la France. J’avais juste envie d’autre chose.

  3. Partir avec un départ sans retour serait alors une fuite. Mais qui sait pour combien de temps on part ? Alors en attendant le retour, savourons notre fuite ! 😀

  4. Ginie dit :

    Je suis partie, non pas de mon plein gré donc c’est différent, mais je pense que parfois (comme ça été le cas pour moi) c’est assez vitale de partir… pour se reconstruire, pour se retrouver ou tout simplement pour ne pas sombrer… Alors fuite ?! je ne sais pas…

  5. pomdepin dit :

    Au début, je pense que c’est surtout une envie d’ailleurs, de la curiosité. On peut très bien partir sans fuir, mais justement parce qu’on a des racines solides qui nous permettent d’aller voir ailleurs sans se perdre. Par contre, si aujourd’hui, on me disait de rentrer en France, je prendrais la fuite! Ce n’est plus vraiment chez moi, ça fait trop longtemps et ce n’est pas un ailleurs non plus.

  6. Marie Kléber dit :

    Tout comme toi quand je suis partie j’ai fui quelque chose. La deuxième fois c’était plus flagrant que la première. Mais la première fois, comme toi, j’avais des envies d’ailleurs, je voulais découvrir autre chose.
    Quand on prend conscience du pourquoi de notre départ, on est déjà sur une autre route…

  7. La Carne dit :

    le terme fuir me gène un peu. il sous entend une forme de lâcheté, je trouve, dans le cas d’une expatriation. Je préfère dire « partir pour être mieux ». Je suis partie. J’ai lâché des gens qui me pesaient. En partant, je me suis protégée. c’est une forme de fuite en effet… mais c’est surtout avancer, suivre son chemin, tracer sa propre route. 🙂

    • ifeelblue dit :

      Je pense que partir, s’expatrier, demande beaucoup de courage donc même s’il y a une idée de lâcheté quand on parle de fuir, c’est quand même un acte fort et pas évident du tout. 😉

  8. Ninou Crapule dit :

    C’est bizarre, j’ai une relation un peu du même type avec une personne en particulier. Nous avons coupé les ponts plusieurs fois, nous sommes revus plusieurs fois puis redis Adieu. Je ne sais pas qu’elle relation tu as avec cette personne mais je comprends le lien et ces questions incessantes de bienveillance envers l’autre. « J’espère qu’il va bien, qu’il est heureux, qu’il profite de sa vie … » tout simplement. C’est fort et émouvant à la fois mais toujours sincère.

  9. Mewou dit :

    Je suis partie aussi a l’étranger. J’avais besoin de fuir mes problèmes. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau, mais depuis 3 ans, tout commence a aller mieux 😉 Malheureusement je sais qu’un jour, ces problèmes me rattraperont. Il faut savourer l’instant présent.

  10. blueedel dit :

    « Stratégiquement parlant, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux à faire »

    il n’y a pas de stratégie ma jolie… il y a des périodes de la vie qui sont plus en phase avec ton « toi »… des périodes où tu préfereras te voiler la face et te mentir ou éviter d’entendre les vraies questions… et puis il y en aura d’autres où au contraire tu te sentiras plus proche de certaines vérités, certaines envies… et où tu te sentiras plus mature, ou plus sage, ou plus à l’écoute… ça ne se calcule pas…

    J’aime ton article et si tu as lu un peu le roman que j’essaye d’écrire (et sur lequel je suis bloquée pour l’instant parce que compliqué là à écrire) tu verras que oui tout nous revient un jour à la face, mais si aujourd’hui n’est pas ce jour, c’est peut être aussi parce que l’on n’est pas prêt tout simplement…

    Tu as fait tes propres choix.. une fuite ? et alors ? on fuit tous un jour ou un autre… En tout cas, le plus important c’est ta volonté de ne jamais regretter et c’est ça qui te fait toi, ce qui te fait vibrer ou pas !

    Un jour tu auras des réponses… certaines te déplairont mais tu seras la ifeelblue costaud qui n’a plus peur de rien… certaines de déstabiliseront mais ta maturité te fera voir les choses avec un recul différent et neuf aussi… certaines te conforteront dans tes choix et tu seras alors heureuse de certains choix…

    Ne doute pas aujourd’hui, ne te pose pas de questions, elles sauront se rappeler à toi le bon jour …
    J’aime beaucoup lire tes mises en propos en tout cas, toujours pleine de sensiblités 🙂

    Vraiment mon expat’ préférée, pour l’instant crois moi tu es toi et être soi c’est pas si facile 😉

    • ifeelblue dit :

      c’est très très très vrai et très bien dit (surtout ton 1er paragraphe qui me parle beaucoup!). Mon utilisation du mot « stratégie » est vraiment critiquable, tu as bien raison! 😉
      en fait, je me dis que l’essentiel c’est d’écouter son instinct et de ne pas avoir de regret. Qu’on décide partir ou de rester. Qu’on décide d’affronter ses problèmes ou de remettre à plus tard la confrontation. 😉

      • blueedel dit :

        rien de criticable du tout !!! au contraire, cela permet encore mieux de discuter et de te dire que la meilleure façon de vivre c’est peut être de ne pas avoir de stratégie ? !!

  11. Pimpf dit :

    Très beau billet, on comprend ta démarche, pour ma part je n’ai pas senti le besoin de partir, mais sur certains de mes proches il y a eu ce besoin de renouveau, de repartir à zéro en s’éloignant déja en France à l’autre bout du pays ou à l’étranger pour vraiment repartir à neuf; Chacun repart avec ses bagages et son envie de se prouver qu’on peut y arriver je reste admiratif bravo et merci de ce partage 🙂

  12. Ophelie dit :

    Je n’ai pas encore changé de pays mais je suis partie plusieurs fois a de nombreux kilomètres quand ma vie m’insupportait sur place pour refaire ma vie autrement, sur de nouvelles bases..
    La première fois que je suis partie, avec le recul je pense que je suis partie par fuite… j’étais jeune, j’étais rebelle je n’arrivais pas encore a gérer les soucis de mon enfance et ma vie quotidienne qui en résultait, j’avais un grand besoin d’accepter et de faire le « deuil » de ces choses que je fuyais
    Je suis partie 5 ans et je suis revenue mieux, apaisée, plus adulte et beaucoup plus forte !!
    Je pense que si mon père ne nous avait pas quitté il y a quelques mois, laissant ma mère toute seule je pense que j’aurais fini par repartir a un moment ou a un autre …
    mais maintenant je ne vois plus les choses de la même manière

    • ifeelblue dit :

      je te comprends complètement, je sais que le jour où de mes parents tombera malade ou qu’il arrivera quelque chose de ce niveau, je ne pense pas pouvoir rester à distance. Grosse culpabilité déjà d’être loin « en temps normal » alors dans un cas comme ça…
      c’est cool si tu te sentais mieux quand tu es revenue, ça veut dire que ça t’a fait beaucoup de bien de partir 🙂

  13. doume dit :

    Se sauver n’est pas fuir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :