Paris, je ne t’aime pas

78

15 juin 2014 par ifeelblue

paris

Paris, passage obligatoire quand je rentre en France. J’y ai de la famille et des amis. Alors j’y reste toujours une petite semaine, parfois plus longtemps.

Paris, cette ville objectivement magnifique, ne fait pas le bonheur des touristes pour rien. J’aime me promener dans certains quartiers. J’aime voir certains monuments de près, en ayant l’impression d’être dans une carte postale. J’aime avoir le choix entre autant d’expos, de musées et de concerts. J’aime avoir tout à portée de main.

Pourtant, je croise les doigts, je touche du bois, j’espère vraiment ne jamais avoir à y vivre.

Je m’y sens agressée. Le bruit incessant, le monde, la pollution, l’odeur du métro. La taille ridicule des espaces verts, encerclés d’immeubles. La superficie des logements et le prix qui va avec. Le temps passé dans les transports en commun. Le stress qui se dégage de cette ville. L’impression d’être écrasée sous le bitume. Et puis je ne supporte pas l’attitude méprisante et hautaine de certains parisiens, de naissance ou d’adoption, envers la province. Certains deviennent des clichés sans même s’en rendre compte.

À la fin de mes études, en toute logique, j’aurais dû aller vivre à Paris. C’est seulement là que j’aurais pu trouver du travail. J’avais choisi ma spécialisation en fonction de mes intérêts, sans penser que mon avenir professionnel serait limité à la région parisienne. J’ai préféré partir, me réorienter, laisser Paris loin derrière moi.

Je suis fondamentalement plus campagne que ville, mais ce n’est pas la question. J’ai aimé vivre à Montréal. J’adore New York et Boston. Je garde un bon souvenir de Lyon. Toutes ces villes que j’ai visitées ne m’ont pas donné l’impression d’étouffer.

Mais Paris… en touriste, seulement. Et pas très longtemps.

C’est pas toi, Paris, c’est moi.

Enfin… c’est un peu toi quand même.

 

 

source image

Publicités

78 réflexions sur “Paris, je ne t’aime pas

  1. Jasmin dit :

    Je partage exactement le même sentiment! 🙂

  2. Zhu dit :

    Tout pareil ici. Même pas de préjugés ni rien, c’est juste une ville où je me sens mal. Je ne peux pas l’expliquer. Et pourtant j’adore les grandes villes!

    • ifeelblue dit :

      pareil pour moi, il y a des grandes villes que j’aime beaucoup mais celle-là… nan, rien à faire!

      • blueedel dit :

        C’est comme New York, autant j’ai adoré y aller à chaque fois que j’y suis allée, autant je ne pourrai jamais y vivre… Ce sont des villes « fortes » ou « à tempérament », des villes qui te parlent, qui te donnent des idées, des endroits qui te chuchotent plein de choses dans les oreilles tellement la ville bourdonne… mais…. rien à faire… le soir je n’échangerai pas le bruit silencieux de ma nuit, le chant des oiseaux tot le matin si clair… l’odeur dès l’arrivée du printemps des fleurs ou des herbes mouillées… pour rien au monde je ne regrette les balades à vélo dans paris où trous et dos d’ane jalonnent toutes les rues et les trottoirs, où la pratique du roller est un risque à 300%
        non non …. comme ifeelblue, ou Ginie que j’ai lu aussi, je ne regrette rien de mon … exil (c’est comme ça que monsieur ex appelle mon démangement, lui le « farpait » archétype du mec qui ne voit que par paris !)

        • ifeelblue dit :

          New York ça a été mon rêve pendant longtemps! maintenant je suis pas sûre que j’y irais car plus je passe de temps en campagne, plus je pense que j’aurai du mal à retourner en ville (encore que… je dis ça mais peut-être que je vais avoir envie de plus d’animation un jour).
          Ah le chant des oiseaux! et l’odeur des pins, du sentier dans les bois, de la rosée ❤

  3. fedora dit :

    bon ben, balance moi des tomates… perso je déteste Paris… on en parlait encore avec le barbare ce we… en city trip à Londres, on se demandait ce que tout le monde avait avec Paris… c’est grand, gris, écrasant et moche… et j’aime pas diner sur les genoux de mes voisins quand j’y vais… enfin, bref, je déteste…

  4. Ginie dit :

    Et tu avais peur de publier ceci ?! 😉 Je partage également le même avis… pas pour rien qu’au bout de 25 ans en région parisienne je suis partie vivre là où je me sentais vraiment bien (en plus à la campagne), et 4/5 ans après cela ne me manque absolument pas, d’ailleurs ça fait bien 4 ans que je n’y suis plus retournée 😉

    • ifeelblue dit :

      t’as tenu 25 ans, respect!!! 😉
      (oui j’avais peur 😀 je vois tellement d’articles de gens qui ne jurent que par Paris que j’ai cru que je me prendrais des cailloux!)

  5. la pingsheuse dit :

    j’aime pas non plus, enfin si, mais non. je viens d’y passer un week end génial, un peu en dehors des circuits touristiques, à la découverte de quartiers populaires. beaucoup plus vivants déjà 😉 mais je n’y vivrais pour rien au monde .

    • ifeelblue dit :

      oui il y a des coins vraiment sympa et c’est une belle ville mais… erk… 😉

      • la pingsheuse dit :

        ah mais c’est très nouveau pour moi de dire ça, j’étais plutôt très « erk » comme toi, avant…la semaine dernière. oui y’a de sacré monuments à Paris, de jolies choses mais en mm temps c’est un peu la capitale…depuis…très longtemps. c’est normal qu’elle ait une empreinte. Et elle n’est pas « lumineuse » trop grise trop étriquée trop de stress. Moi je suis tombée amoureuse de Berlin et Paris à coté bin…

  6. blueedel dit :

    Et Paris m’a « engloutie » pendant plus de 15 ans !!!
    L’amour m’a fait emménager à Paris, ville qui m’a toujours insupportée. Monsieur ex lui ne vit que pour Paris, nombril du monde… la ville est sale, pue, les gens y sont stressés, désagréables, agressifs. Chaque matin, quand je sors de mon métro à hauteur des pots d’échappement, je voudrais avoir le choix de ne plus y revenir, mais je n’ai pas le choix 😦
    J’ai quitté Paris en 2009, je ne suis qu’à 40 km au sud mais autour de moi du vert, des champs, des forêts magnifiques où je fais parfois de belles rencontres… mes enfants adorent notre petit coin et lorsqu’ils doivent se rendre chez leur père, ils soupirent car la ville les insupporte tout autant…
    Alors je te comprends ma belle, ô combien…
    Et quand on goûte à la nature ou à des toutes petites villes où les gens se disent bonjour, merci, sont polis et respectueux, il est très difficile de concevoir vivre dans une telle « industrie » !

    • ifeelblue dit :

      oh 😦
      ton coin de nature a l’air bien sympa, ça doit te faire une bouffée d’oxygène 🙂 Au moins tu ne vis plus au milieu des pots d’échappement, ça a du te faire beaucoup de bien de partir 🙂

      • blueedel dit :

        cela m’a fait du bien pour plein de raisons.. mais retrouver une bulle d’oxygène oh que oui !!!
        quand je dis en souriant aux enfants « on retourne à paris », j’ai vraiment l’impression que je suis à deux doigts de me faire fusiller !!!! 😉

  7. Kenza dit :

    Je crois que pour faire dans le cliché de la parisienne méprisante, il faut y être née pour comprendre et apprécier Paris ! Si je retourne en France, je ne pourrais pas aller dans une autre ville. Elle a de nombreux défauts, mais c’est Paris.

    • blueedel dit :

      arf pas d’accord 😉
      ma grand mère a vécu à Paris et était un vrai titi… ma maman est née à Paris, a vécu à Paris et n’avait qu’une envie : quitter Paris
      j’ai vécu en RP pas si loin de Paris mais cette ville m’a toujours étouffée !
      mais bon je respecte ton point de vue 😉

    • ifeelblue dit :

      je connais beaucoup de « parisiens d’adoption » qui ne jurent que par Paris, qui adorent, qui ne retourneraient en province pour rien au monde… donc l’amour de Paris n’est pas réservé aux gens qui y sont nés 😉 Et à côté de ça, il y a des gens qui y sont nés mais qui ne supportent pas… bref, I respectfully disagree 😉

  8. carrie4myself dit :

    En region parisienne pdt plus de 20 ans, on a vu l’evolution de Paris; se rendre dans la Capitale devenait de plus en plus long, polluant, stressant.
    C’est bruyant, les clochards a chaque coin de rue, dans le metro, RER, peu/pas assez d’espace vert. J’adorais revenir dans la maison de mes parents le soir malgre 1h30 de trajet (aller…),. au calme, au vert. Le weekend balade en foret; vraiment agreable.
    J’espere ne pas avoir a y vivre.
    Par contre, aller sur Paris avec mes amis anglais etaient un regal. Nous logions chez des amis en region parisienne, et on profitait alors pleinement de la capitale.

    J’ai aime Londres mais les grandes avenues m’ont manque, ce sentiment d’espace, de vision.

    En tout cas…..je preferre Lyon :-p

    • ifeelblue dit :

      oui j’imagine qu’il y a eu une évolution, et en pire… :/ après, y aller en touriste sur quelques jours peut être très sympa, comme ce que tu as fait avec tes amis 🙂 J’aime bien Lyon aussi, je me rappelle que ça me faisait l’impression d’une grande ville sans l’effet « étouffant ».

  9. pomdepin dit :

    J’ai cette impression d’étouffement des que je vais en France, pas juste à Paris. Une impression d’emprisonnement.

  10. LadySo dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec toi. Paris en touriste, et juste un peu, oui. Mais autrement, non, je ne peux pas. A chaque fois que j’y aies été, j’ai eu un sentiment d’insécurité et j’avais l’impression que les gens que je croisais méprisaient systématiquement leurs voisins. Je n’étais vraiment pas à l’aise. Et puis, à part les monuments les plus touristiques, c’est moche, c’est gris, ce n’est pas du tout agréable.
    Alors que je me vois bien vivre à Londres. L’ambiance n’est pas du tout la même, c’est bien plus agréable…

    • ifeelblue dit :

      ouais le sentiment d’insécurité… les messages dans le métro qui disent de faire attention aux pic-pockets, ça te met tout de suite dans l’ambiance…

      • LadySo dit :

        Il y a un peu le même genre de messages dans le métro de Londres, notamment sur le fait que si on n’a pas réservé le taxi, on risque d’avoir de soucis, mais il n’y a quand même pas cette sensation d’insécurité comme je peux avoir à Paris…

        • ifeelblue dit :

          ah ça fait tellement longtemps que j’ai mis les pieds à Londres, je me rappelais pas de ça. Et je me rappelle pas non plus m’être sentie en « danger » à aucun moment 😉

          • LadySo dit :

            Je crois que c’est une nouvelle campagne. L’année dernière, quand je venais en touriste, je ne me rappelle pas en avoir vu, des affiches sur les taxis pas gentils. Mais de toute façon, même avec ces affiches, je ne me sens pas en danger, même quand je rentre à 3h du matin…

  11. Marie Kléber dit :

    Je m’y suis faite, même si petite je ne me voyais jamais y vivre. Peut-être parce que j’arrive à ne voir que ses bons côtés (pour le moment).
    Ma grand-mère ne quitterait Paris pour rien au monde et surtout pas un coin de verdure paisible. Et ma mère revit depuis qu’elle a quitté la Province.
    Comme quoi, il faut de tout pour faire un Monde!!!

  12. Amy dit :

    Pareil, je ne me sens pas très bien dans cette ville. Ceci dit, pour l’instant, j’ai l’impression que ce sont toutes les grandes villes qui me font cet effet. Je n’ai pas assez voyagé pour savoir si c’est vrai !

  13. La Carne dit :

    bon ben moi j’y ai vécu à Paris. j’ai kiffé. tout. ou presque (nan parce que le métro… bof… et en même temps il était synonyme de liberté pour moi qui n’avais pas de voiture)… En été, quand tous les parisiens sont partis, c’est juste parfait. 🙂 maintenant, là, on risque d’y retourner, et ça m’enchante un peu moins… pire… on risque de se retrouver en banlieue… je préfèrerai la province à la banlieue à choisir… mais bon…

  14. heylinaa dit :

    Comme je te comprends ! J’apprécie Paris pour tout ce qui est monuments Historiques, etc Mais après je ne me verrais absolument pas y vivre. Ce n’est pas pour moi. Puis j’ai vraiment du mal avec l’attitude froide des gens, je trouve ça dommage.

  15. LeeLoo dit :

    Tout pareil.
    J’ai aimé Bordeaux, j’ai adoré Barcelone, mais je déteste Paris.
    Mais contrairement à toi, je n’ai pas eu courage de me réorienter pour y échapper. Trois ans que j’y suis, et je dépéris à vue d’œil, je ne m’y plais vraiment pas.
    Mais quoi faire d’autre ? Ou aller ? Trop de questions qui tournent sans cesse dans ma tête mais qui restent sans réponse, alors pour l’instant, j’y reste, et j’attends la suite…

    • ifeelblue dit :

      ah Bordeaux je n’y suis jamais allée mais je n’en ai entendu que du bien!
      arf je suis désolée de lire que tu dépéris là-bas… 😦 je ne sais pas dans quel domaine tu travailles, mais peut-être avec l’expérience que tu as, tu pourrais décrocher un poste ailleurs? ailleurs en Europe, ailleurs dans le monde? ou te réorienter dans une filière proche de ton domaine? en tout cas je t’envoie tout plein de bonnes ondes!

      • LeeLoo dit :

        J’ai un peu la même situation qu’Ophélie juste en dessous. Avec mon ex on avait le projet de partir d’ici deux ou trois ans. Mais ce projet a disparu avec ma relation. Maintenant il faut juste trouver une nouvelle raison de partir.
        Avoir un chéri qui a un boulot stable, ça aide à pouvoir changer de métier, toute seule c’est un projet plus risqué à réaliser..

    • blueedel dit :

      LeeLoo… fais comme moi… un week end, pars te balader comme ça sans but précis… et puis à un moment, tu peux avoir un coup de foudre si tu veux rester près de paris… vers Yerres, il y a des endroits magiques… ou alors tu fais le grand saut. Si je n’avais pas l’obligation pour les enfants de rester proche de leur père, j’aurai sauté dans un avion pour l’australie (ça me travaille depuis que j’ai 5 ans) ou por le sud ouest que j’adore … il ne faut pas te laisser bouffer par la ville…
      j’ai franchi le pas, je suis partie à 42,5 (important le ,5) km au sud de paris… en temps normal (hors grève SNCF hein) je mets environ 45mn pour rallier mon boulot en plein centre de paris… et sincèrement, malgré les galères actuelles je ne regrette rien… ce soir on a diné sur la terrasse… entre le vent léger et le soleil doux… on entendait des chevaux passer pas très loin… j’étais totalement déconnectée… moi qui doucement m’éteignais à Paris, j’ai retrouvé le sourire 🙂
      alors ne reste pas à hésiter 😉

  16. Ophélie dit :

    Pareil, mon métier (graphiste) m’a menée ici, mais avec mon copain, nous partons à Nantes en août car il a décroché un CDI là-bas. J’ai vraiment hâte de partir, je n’ai passé que 2 ans ici, mais ces 2 ans m’ont achevée, les 2h30 de transports quotidiens, les prix, les gens ! Please, je préfère changer de métier plutôt que de devoir refoutre un pied ici !! Je suis bretonne et j’aime la mer, alors coincez-moi à Paris et je deviens la pire des aigries !

    • ifeelblue dit :

      ah c’est super sympa Nantes, chanceuse!!!
      punaise 2h30 de trajet par jour, quelle horreur… je te comprends, je crois que je serais méga aigrie après seulement 1 mois sur Paris 😉

  17. Boeingbleu dit :

    Allez, il faut bien une voix discordante, je me porte volontaire!

    Je suis Montréalaise et j’aime bien vivre à Paris, tellement que je ne me vois pas du tout habiter ailleurs en France.

    J’adore ne pas avoir de voiture, pouvoir marcher partout, des commerces très divers, sortir le soir à pieds et la culture super abordable.

    • ifeelblue dit :

      ahah mais c’est très bien qu’il y ait des voix discordantes, je m’y attendais 😉 c’est chouette de se sentir bien dans la ville où on vit, de l’aimer et de ne pas avoir envie de bouger. Je crois que c’est ce qu’on veut tous 😉

  18. Pimpf dit :

    Je vais faire des quelques cas d’exception mais j’adore Paris, j’adore cette ville et s’y perdre , sortir des sentiers battus , admirer les monuments , profiter à fond des activités culturelles qui passent à 95 % par Paris. Paradoxe je ne suis pas né à Paris mais j’y ai grandi depuis l’age de 3 ans, et je me suis fait au tumulte de la ville, j’ai adoré des villes que Londres, New York, San Francisco, Chicago, Lisbonne, Madrid, Bruxelles,etc… à chaque fois de bonnes expériences, mais Paris reste ma ville de cœur.

    Je ne suis plus directement à Paris même mais dans une ville limitrophe car je ne souhaitais pas m’en éloigner de trop et surtout avoir à subir des temps de transports qui pourriraient la vie. Je peux comprendre que quelqu’un qui vient de Province est habitué à vivre en maison ne supportera pas de vivre à Paris. On souhaite à moyen ou à long terme reproduire le cadre de vie dans lequel on a grandit. Par contre je suis assez d’accord que ce qui pêche beaucoup est l’attitude des gens à Paris, mais je devrais dire de la région parisienne, car tout le monde doit transiter par Paris pour aller d’une banlieue à l’autre ( ou dans Paris) pour travailler. Une des statistiques qui m’a impressionné il y a quelques années est que plus des 3/4 d’habitants de Paris ne sont pas nés à Paris et qu’au niveau de l’ile de France on tombe certes à 65 %.

    Il y a encore tout plein de quartiers qui restent charmant et que je découvre encore au fur et à mesure, des petites vie de quartier qui continuent de perdurer mais qui ont du mal à subsister avec l’orientation égocentrique de notre société où aujourd’hui on va plus orienter les gens à vivre leur propre plaisir personnel que de savoir vivre en communauté et en société c’est un de gros changements de nos villes & nos quartiers.

    Pour avoir fait quelques unes des autres grandes villes de France que ce soit Marseille, Lyon, Orléans, Chartres, Lille, chacune a son charme , mais je ne m’y sens jamais comme chez moi qu’en étant dans la capitale comme quoi 🙂 ( je dois avoué avoir souvent été un peu refroidi par le coté un peu surfait du sud ou l’amabilité n’est aussi souvent de surface chez les commerçants & restaurateurs). Bref j’aime Paris mais je peux comprendre que d’autres n’aiment comme je ne suis pas fan de certaines villes (comme Marseille) mais je peux comprendre que d’autres aiment. 🙂

    • ifeelblue dit :

      je comprends tout à fait qu’on aime Paris, surtout si on y a grandi 😉 Je ne dirai jamais que ce n’est pas une belle ville, je comprends tout à fait qu’elle fascine et émerveille 😉 C’est juste pas pour moi. J’aurais l’impression d’y survivre plutôt que d’y vivre. 😉

      Les statistiques que tu donnes me surprennent, je pensais pas qu’il n’y avait qu’1/4 de parisiens nés à Paris! En même temps, je connais énormément de gens qui se sont installés là-bas pour le boulot. Dans certains domaines, c’est un peu obligatoire. Mais quand même, 1/4!

    • la pingsheuse dit :

      si je peux me permettre: orleans n’est pas une grande ville, il ne s’y passe rien puisque tout se passe à Paris à une heure de tgv et là pour le coup des gens qui font la gueule c’est aussi très commun. On peut difficilement comparer la megapole paris avec une ville de 100 000 habitants. 😉 et je vais faire ma chauvine il faut tenter Nantes, pour un week end, une semaine ou une vie, cette ville est topissime

      • Pimpf dit :

        Dans le même ordre je connais aussi très bien Chartres pour y aller très souvent pour le travail, ville charmante mais qui manque d’activité et aussi a 1h de train de Paris. Et dont une bonne partie des enfants pour les études vont sur Orléans ou Tours. Ils sont 40 000 à Chartres. Et à partir de 19h un peu mort le soir malheureusement . Mais ce ne sont pas des megapoles comme Paris, Marseille pu Lyon je suis d’accord:)

      • ifeelblue dit :

        j’avais une copine d’Orléans, elle me disait que le dicton là-bas c’était « Orléans, ville du néant » 😀
        j’aime beaucoup Nantes aussi 😉

  19. Bloody Anna dit :

    Je suis on ne peut plus d’accord ! Ce n’est pas pour rien que je viens de quitter Paris pour Nantes (et je revis !). Lorsque j’avais 18 ans, je rêvais d’y vivre, je pensais qu’on pouvait toujours tout trouver, niveau culture, sorties, etc. Et finalement, en y vivant, je ne suis pas tellement sortie ; en tout cas laaaaargement moins que depuis que je suis dans le centre de Nantes (on l’aura compris ça 😀 ). Bref, d’accord avec toi ^^

  20. eeleesible dit :

    Olalala je partage ton opinion ! Je me sens angoissée à Paris comme jamais ! Et pourtant, j’aime bien la ville, et je suis une grande fan de Londres !
    Je rejoins tous les points, et je crois que le métro (et vraiment qu’à Paris) c’est ce que je déteste le plus, je me sens super mal ! (En plus, on m’a volée mon portable le 31 décembre qui était pourtant dans une de mes poches bien profonde, je pense que ça m’a encore plus vaccinée). Puis dès que tu sors au niveau des trucs touristiques c’est foutu, t’es aggripé de partout par les vendeurs à la sauvette, je supporte pas ! Bref totalement d’accord !!!

  21. Ophelie dit :

    Je partage entièrement ton avis !! Paris c’est joli, cliché, avec de chouette coins plein de magie mais je ne pourrais pas y vivre je la trouve étouffante, sale, stressante, agressive et triste …
    Ta photo est superbe !! 😉

  22. boudine dit :

    Perso j’aime Paris, mais je comprends très bien que l’on puisse ne pas l’aimer même voir la détester. Il en faut pour tout le monde !
    Avec mon mari nous avons le projet d’y acheter un appart lorsque nous ne serons plus que tous les deux afin de pouvoir en profiter pleinement.

  23. C’est la même chose pour moi. Paris me donne l’impression d’étouffer aussi sans parler des parisiens

  24. Moi c’est pareil Paris un week end pas plus! J’ai même quitté un mec parce qu’il voulait que j’aille vivre sur paris!!! Il est ouf!!! Je suis bien dans ma campagne! Sauf peut être New York où là bas je me suis sentie heureuse et bien, sans avoir l’impression d’étouffer!
    Tu peux supprimer mon com au dessus j’ai inversé pseudo et email :s merci

  25. […] crois que j’aurais du mal à retourner en ville, mais ça serait faisable. Sauf Paris. Jamais de la […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :