On s’est dit au revoir, adieu peut-être

30

22 mai 2014 par ifeelblue

adieu

Dans le taxi m’emmenant à l’hôtel, mon cœur commençait déjà à battre plus fort que d’habitude. J’allais enfin le voir. Après toutes ces années passées chacun à un bout de la planète, nous allions enfin nous retrouver au même endroit, au même moment. Quand je suis arrivée dans le hall de l’hôtel, je les ai entendus qui m’appelaient et je n’ai vu que lui. En retenant mes larmes, j’ai salué tout le monde mais je ne voulais parler qu’à lui.

Assise sur un bout de sofa, mon verre de vin à la main, je lui jetais des coups d’œil furtifs alors que la conversation battait son plein. Je n’osais pas le regarder car je savais que je l’aurais dévisagé. J’aurais voulu me cacher pour pouvoir observer chaque centimètre carré de son visage et le comparer avec le souvenir que j’en avais.

Ses expressions faciales, sa façon de parler, son sens de l’humour. Rien n’avait changé malgré toutes ces années.

Je n’étais pas à l’aise. C’est triste mais je ne l’ai jamais vraiment été à ses côtés. Quand nous nous sommes retrouvés en tête à tête cette semaine-là, les silences me terrorisaient. Comme avant, je me suis sentie gamine.

Certaines choses ne changent pas.

Tous les jours, je me suis posée des questions sur lui, sur nous. Ce malaise que j’ai toujours ressenti sans doute à cause de la différence d’âge et de l’éloignement géographique. Après tout, je n’avais que 9 ans quand il est parti la première fois. Et puis il y a eu ces moments de complicité retrouvée.

La semaine est passée tellement vite. Il était temps pour moi de monter dans un train pour Paris. Sur le quai de la gare, il m’a dit « à dans 10 ans » sur le ton de la blague. Mais je n’ai pas ri. Lui non plus d’ailleurs.

Nous n’avons pas ri car nous ne savons pas quand nous nous reverrons. Peut-être même qu’il n’y aura pas de prochaine fois. On ne sait jamais ce que la vie nous réserve.

Quand je l’ai serré dans mes bras, je n’ai pas pu retenir mes larmes. J’ai continué à pleurer dans le train. Pendant une heure, le front collé à la vitre, j’ai laissé mes larmes couler sur mes joues. Espérant qu’il ne s’agissait pas d’adieux. Espérant que ce n’était qu’un au revoir.

 

source image

Publicités

30 réflexions sur “On s’est dit au revoir, adieu peut-être

  1. blueedel dit :

    Merde t’es con toi… quelle émotion ! C’est super touchant ton texte !!!!
    Je l’ai relu deux fois… avec chaque fois le même plaisir des mots et de l’émotion que tu retranscris… J’espère aussi que ce n’est qu’un aurevoir 🙂

  2. Tu as vraiment ce talent sorti de nulle part, tu as une si belle plume… Très touchant. 🙂

  3. Ginie dit :

    Ohhhh 😦 c’est nul les histoires « d’amour » (?) comme ça …

  4. maviedebrune dit :

    Superbe histoire … J’espère que tu le reverras….

  5. heylinaa dit :

    C’est un texte magnifique que tu as écris là ♥
    Qui que ce soit, j’espère que ce n’était vraiment qu’un au revoir entre vous deux 😉

  6. Ophelie dit :

    Whaouuuu !! Que d’émotions et quelle plume !!
    Juste magnifique !!!
    Si vous le souhaitez tous les deux ce n’est qu’un au-revoir … en cas je l’espère pour vous !!

  7. jaiecrit dit :

    Ce texte est juste pfiouuuuu. J’en perds mes mots. C’est beau beau beau ❤

    (et surement ne pas vraiment savoir apporte un petit quelque chose en plus)
    ("Dans nos vie, beaucoup d'au revoir sont en fait des adieux qui s'ignorent" – C. André)

  8. eeleesible dit :

    Olalala ton texte est magnifique ! Tu écris si bien
    Tu laisses planer le mystère, on ne sait pas de qui tu parles, tu éveilles la curiosité en même ! J’espère en tout cas que tu reverras cette personne

  9. ❤ tu m'as trop touché ! Je ne sais pas qui etait là mais en tout cas vous vous aimez, c'est certain !!!

    bisous

  10. Romy dit :

    Des larmes. Ta plume est magnifique. Cela me rappelle.’.oui moi aussi. Cadenassé tout au fond et en lisant ces mots le tsunami….un au revoir puisse cela se révéler exact !

  11. […] dernière fois que nous nous sommes vus, nous avons beaucoup parlé d’un proche. Ce proche qui a construit sa vie en opposition par rapport au modèle paternel, qui a décidé de […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Recevoir des alertes par email à chaque nouveau billet.

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez ifeelblue sur Hellocoton
%d blogueurs aiment cette page :